Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Un homme intègre
Mohammad Rasoulof  décembre 2017

Réalisé par Mohammad Rasoulof. Iran. Drame. 1h58 (Sortie le 6 décembre 2017). Avec Reza Akhlaghirad, Soudabeh Beizaee, Nasim Adabi, Missagh Zareh, Zeinab Shabani et Zhila Shahi.

En découvrant "Un homme intègre" de Mohammad Rasoulof, on n'aura pas beaucoup d'efforts à faire pour comprendre pourquoi le cinéaste a pu, à l'instar de son confrère Jafar Panahi, s'être attiré l'ire du régime iranien.

Il est, en effet, sous la menace d'une condamnation à un an de prison et les ennuis qu'accumulent son personnage central, Reza, pourrait bien être une évocation des siens.

Très vite, on suppose que si Reza s'est isolé en pleine campagne avec sa femme et son fils pour s'adonner à la pisciculture, c'est parce qu'il a fui les "dangers" politiques de la ville, qu'il a déjà un "passif" vis-à-vis des autorités. Mais la tranquillité de cet homme intègre est vite perturbée par son nouvel entourage. Ici comme là-bas, la corruption et le népotisme règnent en maîtres.

Comble de malchance, son exploitation intéresse les puissants du coin qui ont d'autres vues pour l'endroit que l'élevage de poisson. Dès lors, entre intimidations, menaces, incidents montés en épingle comme une bagarre de son fils à l'école, Il est pris dans une nasse qui ne lui laisse plus d'autres alternatives que de céder, que de se soumettre à la loi du plus fort... A moins qu'il n'utilise son intelligence et son courage pour lutter sur le même terrain que ses ennemis.

"Un homme intègre" de Mohammad Rasoulof est à la fois un conte moral, qui a curieusement des parentés avec "Topaze" de Marcel Pagnol, et un thriller dans la lignée de certains films argentins qui, eux aussi, montraient des personnages devant faire fi de leurs valeurs pour l'emporter contre le mur d'airain d'une société mafieuse.

La ruse, et la force, du film est de rendre empathique le combat de Reza. Dès lors, on aura tendance à le suivre, à légitimer la voie qu'il va prendre pour s'en sortir. Peut-on le cautionner puisqu'on ignore si ceux contre qui il se retourne n'ont pas, eux-mêmes, été précédemment dans sa situation ?

Pour changer une société, tous les moyens sont-ils bons ? C'est la question que pose Mohammad Rasoulof : si Reza restait dans sa ligne vertueuse, ne cautionnerait-il pas le triomphe perpétuel de ceux qui le persécutent ? En clair, ne vaut-il pas mieux que la capacité d'agir tombe dans ses mains plutôt qu'elle demeure toujours dans les mêmes ?

"Un homme intègre" de Mohammad Rasoulof est, mine de rien, un grand film sur le "politique", sur l'impossible vertu en politique, et un plaidoyer pour que chacun essaie, dans le brouillard d'un quotidien désespérant, de garder le cap de sa morale initiale.

En termes cinématographiques, c'est aussi un film très réussi, avec un scénario béton et, comme toujours dans le cinéma iranien, des comédiens qui en disent beaucoup sans trop en faire.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 avril 2021 : En avril ne te cultive pas d'un fil

Pas de nouvelle bonne nouvelle... pas sûr. En attendant de pouvoir aller à nouveau vers la culture, faisons la venir vers nous. Voici notre sélection de tout un tas de choses à écouter, lire, voir et (re)découvrir. On commence évidemment avec le replay de la MAG #25 ! et oui déjà, en on n'est pas peu fier !

Du côté de la musique :

"Djourou" de Ballaké Sissoko
"A live full of farewells" de The Apartments
"Racine carrée de vos utopies" de Les Marteaux Pikettes
"Detectorists" le 19ème mix de la saison 2 de Listen In Bed
"Bach en miroir" de Marie-Andrée Joerger
"Drot og Marsk" de Peter Heise
"Bye bye baby" de Requin Chagrin
"Good for you" de Slim Paul
et toujours :
"In time Brubeck" de Duo Fines Lames
"Navegar" de Joao Selva
"Le style (avec Guillaume Long et Flavien Girard" la 8ème émission de Listen In Bed
"Dusk" de Paddy Sherlock
"Live at the Berlin philarmonie 1969" de Sarah Vaughan
Les petites découvertes de la semaine en clips avec : Hanna & Kerttu, Texas, A Certain Ratio, Johnny Mafia, Chevalrex + Thousand

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"La Collection" d'Harold Pinter
"Le Cabinet horrifique" de Valérie Lesort
"Vêtir ceux qui sont nus" de Luigi Pirandello
'Féminines" de Pauline Bureau
"Noire" de Tania de Montaigne
"Love & Politics" de Dan Turden
"NinaLisa" de Thomas Pédour
"Le Bœuf-musical Boris Vian" au Hall de la Chanson
"Hippolyte et Aricie" de Rameau

Expositions :

en virtuel :
"Trésors Nabis" du Musée d'Orsay
"Bonnard, Le Cannet, une évidence" au Musée Bonnard au Cannet
"Yan Pei-Ming - Au nom du père" au Musée Unterlinden à Colmar
"Crinolines et chapeaux, la mode au temps des impressionnistes" au Musée de la Corderie Valois en Normandie
"Camille Moreau-Nélaton, Une femme céramiste au temps des impressionnistes" au Musée de la céramique à Rouen
"Jean Ranc, un montpelliérain à la Cour des rois" au Musée Fabre à Montpellier

Cinéma :

at home :
"Généalogies d'un crime" de Raoul Ruiz
"La course navette" de Maxime Aubert
des films cultes :
"Au revoir les enfants" de Louis Malle

"Little Odessa" de James Gray
"37°2 le matin" de Jean-Jacques Beyneix
"C'est arrivé près de chez vous" de Rémy Belvaux et André Bonzel
"La Balance" de Bob Swaim
et un court métrage "La pince à ongles" de Jean-Claude Carrière

Lecture avec :

"C'est quoi ton genre ?" de Agnès Vannouvong
"La petite ville des grands rêves" de Fredrik Backman
"Les somnambules" de Chuck Wending
"Mondes en guerre : tome IV, guerre sans frontières" de Louis Gautier
"Séquences mortelles" de Michael Connely
et toujours :
"Elmet" de Fiona Mozley
"Le savoir grec" de Jacques Brunschwig, Geoffrey Ernest Richard Lloyd & Pierre Pellegrin
"Seul entouré de chiens qui mordent" de David Thomas
"Sur la route, vers ailleurs" de Benjamin Wood

Du côté des jeux vidéos :

Retrouvez les jeux vidéos en live sur la TV de Froggy's Delight chaque soir de la semaine à partir de 21H

 

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=