Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Adieu Ferdinand ! - Le Casino de Namur
Théâtre Athénée-Louis Jouvet  (Paris)  décembre 2017

Conte écrit, mis en scène et joué par Philippe Caubère.

Voilà, avec "Le Casino de Namur", c'est la fin de Ferdinand Faure et de ses aventures contées par son alter ego Philippe Caubère...

On se doute qu'il sera difficile d'abandonner un mythe, de transformer en souvenir un ami si proche. Et comment sera cette fin annoncée par son créateur ? Une fin définitive ?

Ou une fausse fin laissant supposer soit clairement, soit en pointillé, qu'il y aura un "après", que cet "Adieu Ferdinand !" aura la couleur des "adieux perpétuels" à l'image de ceux de Maurice Chevalier ou de Charles Aznavour ?

On laissera les spectateurs découvrir comment Philippe Caubère a résolu les problèmes qu'il s'est créé en voulant mettre fin à son personnage.

Mais il faut prévenir que ce "Casino de Namur", horizon ultime qu'on n'atteint jamais, sera nécessairement un peu décevant après l'apothéose représentée par "Clémence" et son final consacré au "Camp de nudiste".

Déception forcément relative que l'auteur a su atténuer en ayant l'intelligence de ne pas enchaîner ce troisième volet (qu'il nomme, comme les autres, "conte") après les deux épisodes de "Clémence". Peut-être aussi que la Belgique n'était pas le terrain de jeu idéal pour le méridional Caubère.

Ici, on est dans le "Nord" que l'on a envie de prononcer comme le faisait son ami Michel Galabru dans "Bienvenue chez les ch'tis". En arrivant aux Pétieux, le domaine de la famille de son copain belge, des betteraviers belges, il est confronté à l'accent local, à l'outrance d'Outre-Quiévrain, qu'il maîtrise moins subtilement que les parlers marseillais.

Le ciel est bas, le texte répétitif, et le poulet à se partager quelque peu gros et gras. Et puis, la betterave est omni-présente. Quant au "Casino de Namur", il ne faudra pas s'attendre à en arpenter les tables de jeux...

Reste qu'un texte décevant de Philippe Caubère, ça vaut bien souvent mieux qu'un texte réussi d'un autre, car il en reste l'interprète, magistral. C'est donc sans hésiter qu'il faut venir assister à la fin des adieux de Ferdinand.

Surtout, que peu à peu, même si rien ne le laisse supposer, s'insinue dans le for intérieur de chaque spectateur, l'idée folle que Philippe Caubère ne pourra pas faire "mourir" Ferdinand dans la boue betteravière, qu'il a besoin d'un soleil radieux pour s'éteindre à jamais.

On n'est pas dans la tête de son créateur, mais on la connaît assez bien et l'on sait que si elle est dure et sinueuse, elle a une mémoire prodigieuse, un appétit d'ogre et qu'elle a mille histoires à conter encore et toujours. Du moins peut-on l'espérer...

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 3 juillet 2022 : Rythme d'été

Moins d'émissions mais toujours des chroniques tout au long de l'été sur le site évidemment, avec des spectacles, des nouvelles du Festival Off d'Avignon, des expos en région et peut être quelques concerts de temps en temps : restez connectés !

Du côté de la musique :

"Violetta y el jazz" de Emiliano Gonzalez Toro
"Leoni Leoni" de Leoni Leoni
"Circus envy" un nouveau mix à écouter en ligne signé Listen In Bed
"L'album du centenaire 1922-2022" de Odette Gartenlaub
"Folklore chapter 1" de Pilani Bubu
"Mami Wata" de Reuben's Daughters
et toujours :
"Garden Party" de Florent Marchet
"I had it all" de Maxwell Farrington & Le Superhomard
"Spleen III" de Fleur du Mal
on découvre Grandma's Ashes et Sugar Pills
"Miniatures du dedans" de Hirsute
"All indians ?" de Imperial Quartet
"Whosampled.com" la 19eme émission de Listen In Bed à écouter
"Otrium"de Quentin Ghomari
"Heat" de Shake Stew

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Le Malade imaginaire" au Théâtre Le Lucernaire

"Boule de Suif" au Théâtre Le Lucernaire
"Novecento Pianiste" au Théâtre Le Lucernaire
"B+B=BB" à La Folie Théâtre
"Prisca Demarez - Coquelicot" au Théâtre de la Contrescarpe
"Hexagone" au Théâtre Essaion
les autres spectacles déjà l'affiche
et les spectacles à l'affiche du Festival Off d'Avignon

Expositions :

"ORLAN - Les femmes qui pleurent sont en colère" au Musée Picasso Paris
"Manifeste ORALN - Corps et sculptures" aux Abattoirs à Toulouse
dernière ligne droite pour "Love Brings Love" au Palais Galliera
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Esprit sacré" de Chema García Ibarra
"The Sadness" de Rob Jabbaz
en streaming gratuit avec :
"J'ai perdu mon corps" de Jérémy Clapin
"Séjour dans les monts Fuchun" de Gu Xiaogang
"Rapsody" de Constance Meyer
"Sashinka" de Kristina Wagenbauer
"Corps of Tobi" d'Alexa Bakony

Lecture avec :

"Cao Bang 1950" de Ivan Cadeau
"La fille sur le coffre à bagages" de John O'Hara
et toujours :
"La preuve du contraire" de Caitlin Wahrer
"Utopia avenue" de David Mitchell
"Omerta" de R.J. Ellory
"Des jours meilleurs" de Jess Walter

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=