Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Adieu Ferdinand ! - Le Casino de Namur
Théâtre Athénée-Louis Jouvet  (Paris)  décembre 2017

Conte écrit, mis en scène et joué par Philippe Caubère.

Voilà, avec "Le Casino de Namur", c'est la fin de Ferdinand Faure et de ses aventures contées par son alter ego Philippe Caubère...

On se doute qu'il sera difficile d'abandonner un mythe, de transformer en souvenir un ami si proche. Et comment sera cette fin annoncée par son créateur ? Une fin définitive ?

Ou une fausse fin laissant supposer soit clairement, soit en pointillé, qu'il y aura un "après", que cet "Adieu Ferdinand !" aura la couleur des "adieux perpétuels" à l'image de ceux de Maurice Chevalier ou de Charles Aznavour ?

On laissera les spectateurs découvrir comment Philippe Caubère a résolu les problèmes qu'il s'est créé en voulant mettre fin à son personnage.

Mais il faut prévenir que ce "Casino de Namur", horizon ultime qu'on n'atteint jamais, sera nécessairement un peu décevant après l'apothéose représentée par "Clémence" et son final consacré au "Camp de nudiste".

Déception forcément relative que l'auteur a su atténuer en ayant l'intelligence de ne pas enchaîner ce troisième volet (qu'il nomme, comme les autres, "conte") après les deux épisodes de "Clémence". Peut-être aussi que la Belgique n'était pas le terrain de jeu idéal pour le méridional Caubère.

Ici, on est dans le "Nord" que l'on a envie de prononcer comme le faisait son ami Michel Galabru dans "Bienvenue chez les ch'tis". En arrivant aux Pétieux, le domaine de la famille de son copain belge, des betteraviers belges, il est confronté à l'accent local, à l'outrance d'Outre-Quiévrain, qu'il maîtrise moins subtilement que les parlers marseillais.

Le ciel est bas, le texte répétitif, et le poulet à se partager quelque peu gros et gras. Et puis, la betterave est omni-présente. Quant au "Casino de Namur", il ne faudra pas s'attendre à en arpenter les tables de jeux...

Reste qu'un texte décevant de Philippe Caubère, ça vaut bien souvent mieux qu'un texte réussi d'un autre, car il en reste l'interprète, magistral. C'est donc sans hésiter qu'il faut venir assister à la fin des adieux de Ferdinand.

Surtout, que peu à peu, même si rien ne le laisse supposer, s'insinue dans le for intérieur de chaque spectateur, l'idée folle que Philippe Caubère ne pourra pas faire "mourir" Ferdinand dans la boue betteravière, qu'il a besoin d'un soleil radieux pour s'éteindre à jamais.

On n'est pas dans la tête de son créateur, mais on la connaît assez bien et l'on sait que si elle est dure et sinueuse, elle a une mémoire prodigieuse, un appétit d'ogre et qu'elle a mille histoires à conter encore et toujours. Du moins peut-on l'espérer...

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 27 septembre 2020 : Autumn Sweater

Voici les premiers jours d'automne, les premiers froids, la pluie et l'envie de s'auto-confiner avec une boisson réconfortante, du chauffage, de la bonne musique, un bon livre, film, jeu voire avec des amis autour d'un bon repas. Bref, c'est l'automne et voici le programme réconfortant de la semaine. Sans oublier le replay de la MAG #11 du 26/09.

Du côté de la musique :

"Echos" de Romain Humeau
"American head" de The Flaming Lips
"Grand écran" de Ensemble Triptikh
"Beethoven : op 109, 110, 111" de Fabrizio Chiovetta
"B.O. d'une scène de meurtre" première émission de la saison 2 de Listen In Bed
"Oiseau(x) scratch" de Luc Spencer
"Debussy" de Philippe Bianconi
"Tête Blême" de Pogo Car Crash Control
"XIII" de Quatuor Ardeo
et toujours :
"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses

Au théâtre :

les nouveautés :
"Le Grand Inquisiteur" au Théâtre national de l'Odéon
"Iphigénie" aux Ateliers Berthier
"Philippe K. ou la flle aux cheveux noirs" au Théâtre de la Tempête
"Le Grand Théâtre de l'épidémie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Crise de nerfs" au Théâtre de l'Atelier
"Le Quai de Ouistreham" au Théâtre 14

"Les Pieds tanqués" au Théâtre 12
"Le nom sur le bout de la langue" au Théâtre de la Huchette
"La Folle et inconvenante Histoire des femmes" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
les reprises :
"Un Vers de Cid" au Théâtre Essaion
"Album de famille" au Studio Hébertot
"A la recherche du temps perdu" au Théâtre de la Contrescarpe
"Félix Radu - Les mots s'improsent" au Théâtre des Mathurins
"Contrebrassens" au Studio Hébertot
"Leonard de Vinci, naissance d'un génie" au Studio Hébertot
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa
"Pierre et Gilles - Errances immobiles" à la Galerie Templon
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

Cinéma :

en salle :
"L'Ordre moral" de Mario Barroso
at home :
"Drôles d'oiseaux" de Elise Girard
"Mise à mort du cerf sacré" de Yorgos Lanthimos
"Terror 2000 - Etat d'urgence en Allemagne" de Christoph Schlingensief
"Vers un destin insolite sur les flots bleus de l'été" de Lina Wertmüller
"Ruth et Alex" de Richard Loncraine

Lecture avec :

"Ici finit le monde occidental" de Matthieu Gousseff
"L'heure des spécialistes" de Barbara Zoeke
"Mémoires" du Général von Choltitz
"Porc braisé" de An Yu
"Portraits d'un royaume : Henri III, la noblesse et la Ligue" de Nicolas Le Roux
"Sublime royaume" de Yaa Gyasi

et toujours :
clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi
"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=