Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival La Route du Rock 2005 (vendredi)
Art Brut - Alamo Race Track - The Wedding Present - Yo La Tengo - Mercury Rev - The National  (Fort de Saint Père (Saint Malo))  12 août 2005

Dès le premier jour du festival au Fort de Saint Père, les festivaliers sont fidèles au rendez-vous pour une affiche impressionnante puisqu'elle réunit, excusez du peu, The Wedding Present, Yo La Tengo, Mercury Rev et The National.

En ouverture, deux nouveaux venus ont décroché la timbale : Art Brut et Alamo Race Track.

 

 

Art Brut

Art Brut, c'est d'abord une galerie de portraits : 5 membres de look et d'attitudes tellement différents au point qu'on se demande bien quel est leur plus petit commun dénominateur tel par exemple Mickey B, le batteur, dandy blond qui joue debout parce que cela ne lui mouille pas les fesses (dixit lui-même en conférence de presse) et Chris Chinchilla, à la guitare, qui a l'air d'un comptable anglais et Eddie Argos aux faux airs de chanteur d'opérette.

Leur album Bang Bang Rock & roll fait un tabac et en live le public devient vite accro, le morceau punchy "Formed a band" remportant un beau succès. Condensés de clichés, leurs textes sont plus harangués que chantés sur des mélodies pop-rock parfois punkisantes par un groupe qui ne se prend pas au sérieux.

 

 

 

 

Eddie Argos, le chanteur, en chaussettes grises, chemise rose et petite moustache à la Don Diego , il a une belle vitalité et s'immerge dans la foule dès la deuxième chanson.

Il a le sens de la scène et de la pose, fait l'avion et finalement s'amuse bien sur scène. Il scande à tour de bras des leitmotivs qu'il faut prendre au second degré notamment quand il s'agit de "Art Brut Top of the pops !" et qu'il y inclut Yo La Tengo et The Wedding Present.

Un groupe à suivre.

>>>la conférence de presse de Art Brut

Alamo Race Track

Jusqu'à présent, contrairement aux floralies, la Hollande n'exportait guère ses musiciens à douter même de l'existence d'une scène musicale batave.

Entre Dave et De Kift, il y a bien eu Bettie Servant et les Nits, mais la scène pop rock actuelle n'est pas encore parvenue jusqu'à nous et Alamo Trace Rack en sera peut être la tête de pont.

Bien épaulé par les musiciens, dont Guy Bours à la batterie dont on se rappellera facilement le visage et l'énergie, le chanteur, auteur des textes, Ralph Mulder, a un physique de Lee Majors jeune avec un air à la fois plus arty et torturé, une voix sensuelle partant facilement dans les aigus ("I want you").

Son réel charisme qui en font le frontman d'un groupe qui, entre The Doors et Joy Division, alterne ballade et rock après avoir bien assimilé le meilleur de la pop contemporaine.

>>>La conférence de presse de Alamo Race Track

The Wedding Present

The Wedding Present, le groupe de David Gedge, est revenu sur les feux des projecteurs cette année avec l'album Take fountain.

David Gedge a gardé sur scène ses allures d'adolescent et c'est sur les premiers larsen d'"Interstate 5" qu'il entre en scène.

Un concert net, sans bavures, mais avec cassage de cordes, dans lequel il offre aux festivaliers une relecture de tous ses meilleurs morceaux de Hit Parade à Watusi en passant par Bizarro pour un "Kennedy" particlièrement survolté.

Le concert s'achève sur un époustouflant final "Dalliance/Dare" et toujours sans rappel.

20 ans de carrière, un concert qui sonne un peu comme un concert d'adieu. Mais David Gedge aime la scène donc il ne faut pas désespérer.


>>>La conférence de presse de David Gedge

Yo La Tengo, qu'il joue dans un club ou un festival, sait toujours adapter sa prestation à l'ambiance et à l'ampleur du public.

Aujourd'hui, le trio Ira Kaplan, Georgia Hubley et James McNew a joué leurs meilleurs titres, des morceaux anciens, tels "Stochholm syndrom" ou "Motherfucker" alors qu'ils sont en cours d'écriture d'un nouvel album, tant pour satisfaire leurs fans que pour éveiller la curiosité des jeunes festivaliers qui tombent vite sous le charme.

Chacun passant au chant sans qu'il y ait de rupture, capable de chorégraphie (chuap, chuap), leur musique est résolument moderne et inimitable.

Au final, Ira Kaplan se lâche complètement sur sa guitare, jusqu'à presque lui faire rendre âme, en un long corps à corps.

L'excellence !

>>>La conférence de presse de Yo La Tengo

Mercury Rev

En 1999, Mercury Rev avait subjugué le public français avec Deserter's song et son audience n'avait fait que croître au rythme d'albums qui ont trouvé une place de choix dans le rock indie jusqu'au tout dernier luxuriant Secret Migration. En live, la personnalité introvertie mais étonnante sur scène de leur chanteur-leader Jonathan Donaghue donnait une belle scénographie aux morceaux mélancoliques et éthérés.

Leurs derniers concerts en France es concerts donnés récemment en France, en première partie de Nick Cave en novembre 2004, puis en tête d'affiche à l'Elysée Montmartre en mars 2005, avaient enthousiasmé notamment par l'aspect très incarné de la prestation de ce dernier, qu'accompagnait de manière heureuse et singulière la musique aérienne du groupe.

Ce soir Jonathan Donaghue s'est envolé vers des stratosphères "peace and love", avec projections de maximes ad hoc en fond de scène en début et fin de concert, et enlisé dans une sorte de théâtralisation grandiloquente omniprésente au détriment du concert.


Ses mimiques d'"illuminé" et ses arc-boutements permanents ont frisé le ridicule sauf à les considérer comme partie inhérente d'un show qui pourrait s'accommoder alors de n'importe quel fond sonore.

Une déception donc qui ne doit cependant pas remettre en cause le talent d'un groupe qui n'a pas dit son dernier mot et qui a produit de véritables merveilles.

The National

C'est à The National qu'il est demandé de clôturer cette première soirée et le public est fidèle au poste.

Car, The National est comme le bon vin, il se bonifie en vieillissant, et à chaque album on découvre des saveurs nouvelles sans que les fragrances antérieures aient disparu.

Avec trois albums et un EP, Alligator étant le dernier sorti, ce groupe américain a su envoûter la France qui lui est désormais, et presque inconditionnellement, acquise.

Pour reprendre les mots d'un festivalier : "Il s'est passé quelque chose !" ce soir là au cours d'une excellente prestation n'encourant aucune critique.

The National réussit la symbiose totale entre des musiciens dotés d'une forte personnalité musicale, des guitares virtuoses (Bryce Dessner et Scott Devendorf), une basse ravageuse (Aaron Dessner) et le violon inspiré et frénétique de Padma Newsome, dont la présence sur scène est maintenant permanente, autour d'une rythmique imparable menée par Bryan Devendorf et un chanteur-auteur charismatique, Matt Berninger, à la voix singulière qui peut se faire aussi douce qu'elle peut partir en cris puissants et dont les textes sombres voire parfois hallucinés gagnent en densité à chaque album.

A côté des morceaux plus anciens ("Murder me Rachel", "Cherry tree", "Lit up"), qui sont déjà devenus des classiques, The National a joué ses nouvelles compositions qui nous emmène dans les tréfonds d'une âme torturée ("Baby we'll be fine", "All the wine", "Friend of mine"..) pour un concert sans faille.

Swell, considéré par beaucoup comme le plus grand groupe du monde, peut être sera-t-il détrôné par The National

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album It's a bit complicated de Art Brut
La chronique de l'album Brilliant ! Tragic ! de Art Brut
Art Brut en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2006 (vendredi)
Art Brut en concert au Festival Le Rock dans tous ses états 2006 (samedi)
Art Brut en concert au Festival International de Benicassim 2006 (dimanche)
Art Brut en concert au Festival de Dour 2006 (jeudi)
Art Brut en concert à Cité des Sciences et des Techniques (18 novembre 2006)
Art Brut en concert au Festival Art Rock 2007 (Vendredi)
Art Brut en concert au Trabendo (20 juin 2007)
Art Brut en concert au Festival La Route du Rock 2007 (mercredi)
Art Brut en concert au Festival La Route du Rock 2007 (jeudi)
Art Brut en concert au Nouveau Casino (25 mai 2009)
Art Brut en concert au Festival International de Benicàssim #17 (vendredi 15 juillet 2011)
La conférence de presse de Art Brut (12 août 2005)
L'interview de Art Brut (juin 2007)
La conférence de presse de Art Brut (15 août 2007)
La chronique de l'album Black cat John Brown de Alamo Race Track
Alamo Race Track en concert au Festival Le rock dans tous ses états 2005
Alamo Race Track en concert à La Maroquinerie (Soirée Fargo all stars) (27 février 2006)
La conférence de presse de Alamo Race Track (12 août 2005)
La chronique de l'album Seamonsters de The Wedding Present
La chronique de l'album Hit Parade de The Wedding Present
La chronique de l'album Bizarro de The Wedding Present
La chronique de l'album Take fountain de The Wedding Present
La chronique de l'album Search for paradise de The Wedding Present
La chronique de l'album Live de The Wedding Present
La chronique de l'album Valentina de The Wedding Present
Articles : The Wedding Present - Le retour
Wedding Present en concert à La Maroquinerie (16 mars 2005)
Wedding Present en concert au Festival International de Benicassim 2005 (dimanche)
Wedding Present en concert au Trabendo (25 octobre 2005)
Wedding Present en concert au Festival des Vieilles Charrues 2008
Wedding Present en concert à L'Ubu (lundi 22 octobre 2012)
La conférence de presse de David Gedge - The Wedding Present (12 août 2005)
La chronique de l'album Summer Sun de Yo la Tengo
La chronique de l'album I'm not afraid of you and I will beat your ass de Yo La Tengo
La chronique de l'album Fade de Yo La Tengo
Yo La Tengo en concert au Festival de Dour 2003
Yo La Tengo en concert au Nouveau Casino (12 juillet 2003)
Yo La Tengo en concert au Festival Primavera Sound 06 (jeudi)
Yo La Tengo en concert au Bataclan (lundi 30 novembre 2009)
Yo La Tengo en concert à Pitchfork Music Festival Paris #3 (édition 2013)
La conférence de presse de Yo La Tengo (12 août 2005)
La chronique de l'album The Secret Migration de Mercury Rev
La chronique de l'album Stillness Breathes - Hello Blackbird de Mercury Rev
La chronique de l'album Snowflake Midnight de Mercury Rev
Mercury Rev en concert à La Mutualité (15 novembre 2004)
Mercury Rev en concert à l'Elysée Montmartre (24 mars 2005)
Mercury Rev en concert au Festival Art Rock 2005 (Vendredi)
Mercury Rev en concert au Festival de Dour 2006 (vendredi)
La chronique de l'album Sad songs for dirty lovers de The National
La chronique de l'album Cherry Tree de The National
La chronique de l'album Kicking the national habit de Grand National
La chronique de l'album Alligator de The National
La chronique de l'album Boxer de The National
La chronique de l'album High Violet de The National
La chronique de l'album The National Health de Maximo Park
La chronique de l'album Trouble Will Find Me de The National
La chronique de l'album Sleep Well Beast de The National
The National en concert à La Guinguette pirate (22 juin 2003)
The National en concert à Mains d'Oeuvres (3 novembre 2003)
The National en concert au Nouveau Casino (11 juin 2004)
The National en concert à Bowery Ballroom (3 octobre 2004)
The National en concert à Bowery Ballroom (3 octobre 2004) - 2ème
The National en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2005 (jeudi)
The National en concert au Café de la Danse (25 avril 2005)
The National en concert au Trabendo (24 novembre 2005)
The National en concert à La Guinguette Pirate (13 décembre 2005)
The National en concert au Festival Furia Sound 2008
The National en concert au Festival International Benicàssim 2008
The National en concert au Festival International Benicàssim 2008 - 2ème
The National en concert au Festival La Route du Rock 2010 (dimanche)
The National en concert au Festival Pukkelpop 2010 (samedi 21 août 2010)
The National en concert au Festival BIME Live! 2014 (édition #2) - samedi 1er novembre
L'interview de The National (22 juin 2003)
L'interview de The National (3 novembre 2003)
L'interview en VO de The National(11 juin 2004)
L'interview de The National (11 juin 2004)
L'interview de The National (5 mai 2007)
L'interview de The National (avril 2010)

Crédits photos : Fred (Plus de photos sur Taste of Indie )


        
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 17 novembre 2019 : 4 ans déjà

13 novembre 2015. inoubliable nuit de terreur dont on commémorait les 4 ans cette semaine. Un 13 novembre 2019 avec plein de concerts à Paris et un pincement au coeur pour beaucoup d'entre nous. Mais la vie continue, et elle doit continuer d'être culturelle et festive.

Du côté de la musique :

"L'année du loup" de Alma Forrer
"Lucarne" de Cassagrande
"Air India" de David Sztanke
"Immanent fire" de Emily Jane White
"Bach, Liszt, Wido : Organ works at La Madeleine" de Jae Hyuck Cho
"What's in it for me ?" le Mix numéro 4 de Listen In Bed
"Femme idéale" de Ludiane Pivoine
et toujours :
"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"On s'en va" au Théâtre national de Chaillotl
"Les guêpes de l'été nous piquent encore en novembre - L'Affaire de la rue de Lourcine" au Théâtre de la Tempête
"Pièce" au Théâtre des Abbesses
"La Vie est belle" au Théâtre 13/Jardin
"Adieu Ferdinand ! Le Casino de Namur II" au Théâtre du Rond-Point
"Adieu Ferdinand ! - La Baleine et le Camp naturiste" au Théâtre du Rond-Point
"Bartleby" au Théâtre Essaion
"Un Vers de Cid" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereau - aaAhh Bibi" au Théâtre Le Lucernaire
"Pour ceux qui parlent tout seuls" au Théâtre Darius Milhaud
des reprises :
"Berlin 33" au Théâtre L'Atalante
"La Magie lente" au Théâtre de la Reine Blanche
"Je ne me souviens pas" au Théâtre Les Déchargeurs
"La Magie de l'argent" au Théâtre Aleph
"La vie devant soi" au Théâtre de Sartrouville
"G.R.AI.N. - Histoire de fous" à la Manufacture des Abbesses
"Evita - Le destin fou d'Evita Peron" au Théâtre de Poche-Montparnasse
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec :

"Kiki Smith" à la Monnaie de Paris

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Les Eblouis" de Sarah Suco
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"L'affaire Lord Spenser" de Flynn Berry
"La curée d'après le roman d'Emile Zola" de Cédric Simon & Eric Stainer
"Les faire taire" de Ronan Farrow
"Mondes en guerre tome 2, l'âge classique" de Hervé Drévillon
"Résistante" de Jacqueline Fleury Marié
"Une histoire de France tome 1, La dalle rouge" de Michel Onfray, Thomas Kotlarek & JEF
et toujours :
"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=