Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le rire de Madame Lin
Zhang Tao  (décembre 2017) 

Réalisé par Zhang Tao. France. Comédie dramatique. 1h43 (Sortie le 3 janvier 2018). Avec Yu Fengyuan, Li Fengyun, Chen Shilan, Pan Yun, Ruan Fengming et Zhang Jun.

Ça pourrait commencer comme un documentaire de Wang Bing sur la Chine profonde en train de disparaître et ayant choisi comme sujet métaphorique les derniers jours pénibles d'une vieille dame qui ne peut plus vivre seule chez elle et qui encombre ses enfants parce qu'elle attend en vain une place dans l'hospice de la petite ville où elle survit...

Mais "Le rire de Madame Lin" de Zhang Tao, qui signe ici un premier film maîtrisé plein de promesses, est une fiction très sombre et pas drôle pour un sou malgré son titre trompeur. Si Madame Lin rit "jaune", c'est purement mécanique, tellement sa situation et celle de ses enfants n'ont aucune raison d'être traitées en comédie.

On se rappelle le couple de vieux parents japonais balloté chez des enfants plutôt à l'aise dans "Voyage à Tokyo". Dans ce film chinois, le mot "balloté" devrait être biffé et vite remplacé par "trimballé".

Cette mère courage, qui raconte à sa petite fille comment elle a élevé toute seule ses enfants après le départ de son mari qui lui a fait le coup des cigarettes et n'est jamais revenu, récolte donc l'ingratitude, cette complice obligé et sordide de la misère.

Qu'Ils soient tout petits commerçants, paysans pauvres ou maître d'école, ses enfants ne sont pas brillants et c'est peu dire que, dans, "Le rire de Madame Lin" de Zhang Tao, l'humanité chinoise sort vraiment grandie.

Mais le réalisateur ne juge pas pour autant cet état déplorablement sociologique des campagnes chinoises très très vaguement concernées par la croissance à deux chiffres. Ni affreux, sales et méchants, les personnages décrits sont le reflet de leur médiocre condition, pas très propice aux beaux sentiments.

Film lent et désespérant, "Le rire de Madame Lin" de Zhang Tao fait la part belle à Yu Fengyuan, l'actrice qui joue la grand-mère. Plus rieuse que silencieuse, elle va et vient dans les réduits qu'on lui concède, emportant avec elle ce Bouddha qu'elle invoque souvent et qui lui permet d'avoir une attitude stoïque devant la mort qui approche. Peu à peu, elle impose un grand respect au spectateur : cette petite femme maltraitée a la dignité d'une grande dame.

La fin du film, totalement surprenante, aurait vraiment fait rire cette mémé chinoise qu'on embrassera symboliquement en lui souhaitant une bien meilleure réincarnation...

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Feur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=