Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le rire de Madame Lin
Zhang Tao  (décembre 2017) 

Réalisé par Zhang Tao. France. Comédie dramatique. 1h43 (Sortie le 3 janvier 2018). Avec Yu Fengyuan, Li Fengyun, Chen Shilan, Pan Yun, Ruan Fengming et Zhang Jun.

Ça pourrait commencer comme un documentaire de Wang Bing sur la Chine profonde en train de disparaître et ayant choisi comme sujet métaphorique les derniers jours pénibles d'une vieille dame qui ne peut plus vivre seule chez elle et qui encombre ses enfants parce qu'elle attend en vain une place dans l'hospice de la petite ville où elle survit...

Mais "Le rire de Madame Lin" de Zhang Tao, qui signe ici un premier film maîtrisé plein de promesses, est une fiction très sombre et pas drôle pour un sou malgré son titre trompeur. Si Madame Lin rit "jaune", c'est purement mécanique, tellement sa situation et celle de ses enfants n'ont aucune raison d'être traitées en comédie.

On se rappelle le couple de vieux parents japonais balloté chez des enfants plutôt à l'aise dans "Voyage à Tokyo". Dans ce film chinois, le mot "balloté" devrait être biffé et vite remplacé par "trimballé".

Cette mère courage, qui raconte à sa petite fille comment elle a élevé toute seule ses enfants après le départ de son mari qui lui a fait le coup des cigarettes et n'est jamais revenu, récolte donc l'ingratitude, cette complice obligé et sordide de la misère.

Qu'Ils soient tout petits commerçants, paysans pauvres ou maître d'école, ses enfants ne sont pas brillants et c'est peu dire que, dans, "Le rire de Madame Lin" de Zhang Tao, l'humanité chinoise sort vraiment grandie.

Mais le réalisateur ne juge pas pour autant cet état déplorablement sociologique des campagnes chinoises très très vaguement concernées par la croissance à deux chiffres. Ni affreux, sales et méchants, les personnages décrits sont le reflet de leur médiocre condition, pas très propice aux beaux sentiments.

Film lent et désespérant, "Le rire de Madame Lin" de Zhang Tao fait la part belle à Yu Fengyuan, l'actrice qui joue la grand-mère. Plus rieuse que silencieuse, elle va et vient dans les réduits qu'on lui concède, emportant avec elle ce Bouddha qu'elle invoque souvent et qui lui permet d'avoir une attitude stoïque devant la mort qui approche. Peu à peu, elle impose un grand respect au spectateur : cette petite femme maltraitée a la dignité d'une grande dame.

La fin du film, totalement surprenante, aurait vraiment fait rire cette mémé chinoise qu'on embrassera symboliquement en lui souhaitant une bien meilleure réincarnation...

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 juin 2022 : Voilà l'été

Paul McCartney a 80 ans, La Mare aux Grenouilles vient de fêter ses 2 ans, il fait (trop) chaud : pas de doute, c'est bientôt l'été. En attendant une actualité plus légère sur juillet et août, voici de quoi découvrir et aiguiser votre curiosité !

Du côté de la musique :

"Les micros siestes acoustiques Vol 1" de Bastien Lallemant
"Blooming point" de Beach Scvm
"Swing state" de Ben Sidran
"The crowd growls, the crown fails" de Bender
"Reaching out"de Cy
"Méli mélo" de Denis Gancel Quartet & Cie
"Blue songs" de Denis Levaillant
"Freedriver" de Early Spring Horses
Festival LEVITATION #9 :
avec  Péniche, Servo, You Said Strange, Death Valley Girls, Bruit, Pond, Kikagaku, Moyo
Kim Gordon le samedi
Interview de Bruit
interview de You Said Strange
"Philip Glass : Etudes pour piano, intégrale" de François Mardirossian
"The days of Pearly Spencer" de Listen In Bed à écouter en ligne
"I tried to make music with AI and this Happened" de Whim Therapy
et toujours :
"L'innocence" de Lisa Portelli
"Le syndrome de Goteborg" des Fatals Picards
Rencontre avec Laurent Honel des Fatals Picards
"Jokers" de Vincent Peirani
"Paris n'existe pas" de Son Parapluie
"The pleasure is goldmine" de Olivier Rocabois
"Les démons familiers" de Mathias Lévy
"Prince de plomb" de Marcia Higelin
"La dynastie du chouchou" de Listen In Bed à écouter en ligne
Festival Art Rock 2022 avec Kim Gordon, Flore Vesco, Pete Doherty ...
"Social Kaleidoscope" de Boris Maurussane
"Lost in confusion" de Amy Lee & the Loco Project Band
Cosse, Bukowski et Flor Del Fango dans une sélection de clips

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"La Ligne Rose" au Théâtre Lepic
"Believers" au Théâtre Lepic
"Ceci n'est pas une Framboise Frivole" à la Piccola Scala
"Hop-là !" au Théâtre Essaion
en avant-première du Festival Off d'Avignon :
"Une nuit avec Monsieur Teste"
"Je m'appelle Adèle Bloom"
"Second souffle"
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Toyen - L'écart absolu" au Musée d'Art Moderne de Paris
derniers jours pour "Boilly - Chroniques parisiennes" au Musée Cognacq-Jay
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Jungle rouge" de Juan José Lozano et Zoltan Horvath
en streaming gratuit avec :
"Une femme fantastique" de Sebastian Lelio
"La tourneuse de pages" de Denis Dercourt
"Frost" de Sharunas Bartas
"Lady Chatterley" de Pascale Ferran
et le cinéma asiatique en 7 films

Lecture avec :

"Utopia avenue" de David Mitchell
"Omerta" de R.J. Ellory
"Des jours meilleurs" de Jess Walter
et toujours :
"Unfollow" de Luka Juliger
"Traquenoir" de Ed Lacy
"Reste près de lui" de Emily Koch
"Leonard de Vinci" de Jean Yves Boriaud
"Elle est le vent furieux" de Marie Alhinho, Marie Pavlenko, Sophie Adriansen, Flore Vesco, Cyndy Van Wilder & Coline Pierré

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=