Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Last Family
Jan P. Matuszynski  janvier 2018

Réalisé par Jan P. Matuszynski. Pologne. Drame. 2h03 (Sortie le 17 janvier 2018). Avec Andrzej Seweryn, Dawid Ogrodnik, Aleksandra Konieczna, Andrzej Chyra, Magdalena Boczarska, Zofia Perczynska, Danuta Nagórna et Alicja Karluk.

Tout ici, sauf malheureusement le titre anglophone du film, respire ce fantastique bien particulier qui caractérise la Pologne et que l'on oublie souvent comme étant justement une part essentielle de la "polonité".

Aussi tragique et sordide, que sarcastique et morbide, cette composante de l'âme polonaise se lit dans les grandes œuvres modernes d'artistes comme Gombrowicz ou Polanski.

Dans "The Last Family" de Jan P. Matuszynski, le personnage central, peintre surréaliste, claustrophobe, enfermé dans son HLM d'une banlieue lointaine avec de quoi tout enregistrer de sa vie repliée et de celle de ses proches, correspond bien au genre d'artistes que l'on vient de décrire. Mais si Andrzej Seweryn incarne formidablement Zdzislaw Beksinski, ce peintre totalement à part, "The Last Family" n'est pas à proprement parler un "biopic"

C'est une œuvre étrange où rode la mort dans la banalité d'un quotidien sans événements notables. Autour de Beksinski, il y a sa femme, magnifiquement interprétée par Aleksandra Koniecza, elle aussi parcourue par des idées constantes de mort et de désastre, et son fils Thomasz, diseur radiophonique également à la frontière du réel et de l'autre monde, suicidaire et bien ravagé.

Pour son premier film, Jan P. Matuszynski n'a donc pas choisi la facilité. L'ambiance est lourde, parsemée de scènes très signifiantes faisant vite échouer l'amorce de moments humoristiques, de changements de ton pouvant emporter les Beksinski dans un autre univers que dans celui où ils n'attendent finalement que le prochain mort sur la liste fatale.

"The Last Family" de Jan P. Matuszynski emporte la conviction même s'il faut être un fin connaisseur de l'âme polonaise pour y trouver matière à rire ou à s'émouvoir. Parfois, on aperçoit une œuvre de Zdzislaw Beksinski, comme dans le plan final, et il n'y a pas besoin de discussion pour comprendre dans quel univers mental navigue le peintre. Andrzej Seweryn en fait un être pétri de curiosité, une curiosité qu'on pourra trouver malsaine quand elle l'entraîne à filmer la mise au tombeau de sa mère.

Sauf Thomasz, le fils, quand il enregistre ses textes ou parle à un psy, les personnages parlent peu, ne s'expliquent pas plus, et à l'instar d'un Polanski, le réalisateur peut filmer un fantasme à la place du réel, sans forcément l'indiquer clairement, sans que cela nuise vraiment à la compréhension du film.

Il faut souligner combien, pour une première œuvre de fiction, le réalisateur, par ailleurs documentariste, fait preuve d'une grande maîtrise et tient parfaitement son sujet.

Sans doute un peu éprouvant par sa forme comme par son fond pour certains spectateurs, "The Last Family" de Jan P. Matuszynski n'en est pas moins un film original, riche en images fortes et fournissant un portrait fracassé mais pourtant fidèle d'un peintre talentueux.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 7 août 2022 : On prend la Route du Rock

C'est bientôt l'heure du festival La Route du Rock, notre festival de coeur ! Que vous ayez prévu d'y aller ou pas, voici de quoi réjouir votre été

Du côté de la musique :

"NOW" le nouveau mix de Listen In Bed à écouter à volonté
retour sur le festival de Beauregard avec Turnstile, Izia, Madness...
et toujours :
"KEXP & NPR sessions" la nouvelle émission de Listen In Bed à écouter
"While my guitar gentle weeps" de Théo Cormier
"Hypnos & Morphée" de Dandy Dandie
Retour sur les Vieilles Charrues avec Last Train, Laetitia Sheriff, Johnny Mafia...
"Witch cults" nouveau mix signé Listen In Bed à écouter partout
"César Franck : Piano Quintet - Antonín Dvorák : String Quartet No. 14" de Quatuor Prazak & François Dumont
"Asymétrie" de Slim Abida
"Ostinatos piano solo" de Xavier Thollard
"Homemade" de Yvan Robilliard
le replay du concert et interview de SuperBravo

Au théâtre :

la nouveauté de la semaine :
"Duos sur canapé" au Théâtre L'Alhambra
quelques suggestion de spectacles musicaux
"Paris la grande" au Théâtre Le Lucernaire
"Prisca Demarez - Coquelicot" au Théâtre de la Contrescarpe
"Novocento pianiste" au Théâtre Le Lucernaire
et les spectacles à l'affiche en août

Expositions :

"Molière en costumes" au Centre national du costume de scène à Moulins
"Newton, Riviera" au Nouveau Musée National de Monaco
dernière ligne droite pour :
"Christian Louboutin - L'Exhibition[niste] - Chapitre II au Grimaldi Forum à Monaco
"La Joconde" au Palais de la Bourse à Marseille
et les expositions à l'affiche en août

Cinéma :

en streaming gratut :
"Trois visages" de Jafar Panahi
"Adults in the room" de Costa Gavras
"Le Club Vinland" de Benoit Pilon
"Un Juif pour l'exemple" de Jacob Berger
le cinéma des frères Dardenne en 3 films

Lecture avec :

"The unstable boys" de Nick Kent
"Le monde sans fin" de Jean Marc Jancovici & Christophe Blain
"Lanceurs d'alerte" de Flore Talamon et Bruno Loth
et toujours :
"La saignée" de Cédric Sire
"Le maître et l'assassin" de Sophie Bonnet
"Labyrinthes" de Franck Thilliez
"Méfiez-vous des anges" de Olivier Bal

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=