Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Dirty Work of Soul Brothers
Girl's Ashes  (Art Distro / L?Autre Distribution)  octobre 2017

Tu vois lecteur, parfois les apparences sont trompeuses. Tiens regarde, moi par exemple, tu penses sûrement que je suis un gros déglingos, au look punk-rocker, la crête ou je ne sais quoi, tout ça parce que je te parle de rock et vais aux concerts de métal alors que pas du tout ! Je suis toujours bien habillé, propre sur moi, je me mouche et dis bonjour à la dame (comme on dit par chez moi).

Et bien pour l’album dont je vais te parler, c’est exactement la même chose. Quand j’ai lu le nom de Dirty Work of Soul Brothers, j’ai imaginé la musique du célèbre duo cinématographique qui aurait pris un bon gros coup de neuf. Erreur grave !

DWOSB, c’est plus rapide que Dirty Work of Soul Brothers quand même, est un trio français de rock, jusque là, rien d’extraordinaire me diras-tu, oui mais de rock "psychélèctrique" et toc ! Leurs sonorités sont très 70’S, pop, garage et électro et surtout, surtout, les musiciens n’utilisent que des vieux claviers, orgues et synthés analogiques des années 70 et 80, ainsi qu’une batterie. Pas d’ordinateur, pas de sample, que du live !

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que Girl’s Ashes envoie du bois comme on dit par chez moi ! L’ambition du groupe est de faire bouger les gens et les laisser vibrer intérieurement, ce qui te donne une idée de ce que tu vas entendre. C’est à l’image de leurs textes, bruts, instinctifs et comme ils se plaisent à le dire eux même : des phrases qui accrochent, des mots qui percutent et de vulgaires petites histoires.

Girl’s Ashes est leur deuxième album, c’est résolument rock, comme j’aime et les claviers sont justes éblouissants ! Et pour cet album, ils ont fait appel à un trio de cuivres (trombone, cor et trompettes).

Les neufs compositions vont te faire danser, chanter à tue-tête, c’est rock, c’est soul, électro et ça parle principalement de gisquettes, nanas, gonzesses, bref de femmes "de celles que l’on croise dans la rue, dans notre imagination, celles que l’on a connues, celles des autres et celles des nuits infernales et des sentiments perdus, s’envolant comme un nuage de fumée sous lequel ne repose qu’un tas de cendres : Girls’ Ashes" (sic).

A noter que le visuel, époustouflant, de l’album est signé Thibaut Gervaise (Platane 777) qui a tout de suite compris à qui il avait à faire et propose une typographie très garage rock, même si normalement le garage se joue avec des guitares brutes et crades, on retrouve cet aspect brut avec des claviers et c’est la force incontestable de Dirty Work of Soul Brothers. Retiens bien ce nom pour ne pas te tromper quand tu iras le chercher chez ton marchand de disques préféré !

Bonne écoute et à très vite, moi je file chez le teinturier chercher mes chemises et mes cravates !

 

En savoir plus :
Le Bandcamp de Dirty Work of Soul Brothers
Le Soundcloud de Dirty Work of Soul Brothers
Le Facebook de Dirty Work of Soul Brothers


Cyco Lys         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 29 novembre 2020 : Culture Globale

Ca y est vous n'avez plus d'excuse pour ne pas vous rendre dans les librairies, disquaires et autres lieux de culture chers à nos coeurs, alors FONCEZ ! si vous avez besoin d'un prétexte : On n'a jamais été aussi proche de Noël !

Du côté de la musique :

"I know that you know" de Eau Rouge
"In town" de Switch Trio
"May our chambers be full" de Emma Ruth Rundle & Thou
"The messenger" de Hélène Grimaud
"Songs" de Patrick Messina & Fabrizio Chiovetta
"Star feminine band" de Star Feminine Band
"Signs" de Vaiteani
"Stay" de Valerie June
"Grand plongeoir" de Yves Marie Bellot
"Selectorama" Le nouveau mix (S2M4) de Listen In Bed
"De là" de Clarys
et toujours :
"Sweet roller" de Al Pride
"After the great storm" et "How beauty holds the hand of sorrow" de Ane Brun
"Bisolaire" de Fredda
"Stillness" de Laetitia Shériff
"Un soir d'été" de Aurore Voilqué Trio
"Warning bell" de Daniel Trakell
"Trip" de Lambchop assortie de la nouvelle émission de Listen in Bed "Lambchop's Trip"
"Glo" de Manuel Bienvenu
"Serpentine prison" de Matt Berninger
"Je ne vous oublierai jamais" de Morgane Imbeaud
"Lockdown care bundle EP" de Nadeah
"Nashville tears" de Rumer

Au théâtre at home :
avec les captations vidéo de :
"Les Géants de la montagne" de Luigi Pirandello
"Très chère Mathilde" de Israel Horovitz
"Une des dernières soirées de carnaval" de Carlo Goldoni
"Un amour de jeunesse" de Ivan Calbérac
"La Vérité" de Florian Zeller
"Ils se sont aimés" de Pierre Palmade et Muriel Robin
"La croisière ça use" de Emmanuelle Hamett
"Cyrano m'était conté" de Sotha
et un air d'opéra avec "Miranda" d'après Shakespeare et Purcell

Expositions :

en virtuel :
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"Cristo et Jeanne Claude" au Centre Pompidou
"Jim Dine - A day longer" à la Galerie Templon

"Kiki Smith" à la Monnaie de Paris
"Pierre Soulages" à l'espace culturel départemental Lympia à Nice
"La "Collection Emil Bührle" au Musée Maillol
"Paris Romantique 1815-1848" au Petit Palais
"Léonard de Vinci" au Musée du Louvre
"La vitrine Gallé" au Musée des Arts et Métiers
et les collections du Musée Guggenheim de New York

Cinéma :

at home en steaming gratuit :
"Caché" de Michael Haneke
"Au loin s'en vont les nuages" de Aki Kaurismaki
"Une valse dans les allées" de Thomas Stuber
"La Lune de Jupiter" de Kornel Mundruczo
"L'enfant d'en-haut" de Ursula Meier
"Le beau monde" de Julie Lopes Curval

Lecture avec :

"L'intériorité dans la peinture" de Pierre Soulages & Anne-Camille Charliat
"Coco de Paris" de France de Griessen
"Considérations sur le homard tome 2" de David Foster Wallace
"Intuitions" de Paul Cleave
"Les aveux" de John Wainwright
"Les ratés de l'aventure" de Titayna
"Un été de neige et de cendres" de Guinevere Glasfurd
et toujours :
"Lire les morts" de Jacob Ross
"La mer sans étoiles" de Erin Morgenstern
"Les filles mortes ne sont pas aussi jolies" de Elizabeth Little
"Batailles" de Isabelle Davion & Béatrice Heuser
"De Gaulle et les communistes" de Henri Christian Giraud

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=