Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Hifiklub
Infernu  (Casa Editions)  octobre 2017

Il est des albums qui se suffisent à eux-mêmes. Leur simple écoute suffit à te faire comprendre le message, la démarche artistique. D’autres sont nettement plus complexes à l’écoute et parfois, je le confesse, je reste hermétique à l’artiste, la musique, le message.

Pour être franc avec toi lecteur, on ne va pas se mentir, la première écoute de l’album d’Hifiklub m’a laissé de marbre. Est-ce dû à ce que j’écoutais d’autre en même temps, à mon humeur ? Toujours est-il que je l’avais laissé de côté un petit moment et je l’ai réécouté, une fois, puis deux puis trois et à chaque fois, je découvrais une nouvelle partie, un passage que j’avais laissé filé.

Hifiklub n’est pas un simple groupe, non, le quatuor toulonnais est un concept à lui seul, artistes dans l’âme, Pascal Abbatucci Julien (batterie), Jean-Loup Faurat (vidéos, installations, visuels, effets, guitare), Régis Laugier (direction artistique, basse, voix) et Nicolas Morcillo (guitare) se définissent comme un quatuor de rock expérimental, mais c’est bien réducteur. Ce sont de véritables artistes, avec une discographie conséquente et surtout, des interventions régulières dans des lieux associés à l’Art dans le cadre de performances ou de bandes sonores (Centre Georges Pompidou, Musée d’Art de Toulon entre autres).

Infernu n’est pas un simple album, c’est le prolongement d’un premier opus, Vacanze in Pigna, dont l’enregistrement fut capté dans l’auditorium du village de Pigna en Haute-Corse en 2012, en collaboration avec le chanteur et instrumentiste Jérôme Casalonga et le guitariste Jean-Marc Montera. L’enregistrement est réalisé alors par l’américain Kramer (Urge Overkill notamment).

Infernu en est donc en partie le prolongement, mais il se distingue de ce dernier par la participation à ce sextet d’André Jaume, saxophoniste de jazz contemporain et du multi-instrumentiste Alain Johannes (Queen of the Stone Age, Them Cooked Vultures, PJ Harvey…). D’autre part, l’ambition est, je cite, "de mettre en avant le caractère acoustique des compositions et arrangements par l’utilisation appuyée d’instruments non amplifiés (basse acoustique, guitares acoustiques…) et de musique Corse (notamment la cetera)".

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le pari est réussi. La musique rock est lente, sombre, parfois répétitive et les chants en langue Corse lui apporte un relief et renforcent ce caractère expérimental. Cet album ne se raconte pas, il s’écoute, s’expérimente, se savoure, se vit. C’est un album qui s’adresse aux musiciens avant tout mais qui saura charmer les plus ouverts d’entre vous.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album From Coast To Coast de HifiKlub
La chronique de l'album Vacanze In Pigna de Hifiklub

En savoir plus :
Le site officiel de Hifiklub
Le Bandcamp de Hifiklub
Le Soundcloud de Hifiklub
Le Facebook de Hifiklub


Cyco Lys         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=