Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Un homme doit mourir
Pascal Dessaint  (Editions Rivages)  septembre 2017

Pascal Dessaint est un auteur de polar atypique qui publie régulièrement des bouquins depuis près de 25 ans. Militant pour la cause environnementale, naturaliste de formation, investi dans des campagnes politiques, il se nourrit de ses expériences et de ses connaissances pour rédiger son œuvre littéraire. Son dernier ouvrage, Un homme doit mourir, publié aux éditions Rivages, en est le parfait exemple. Comme il le dit si bien, "la politique se joue autant dans les livres que dans l’engagement citoyen".

Le livre débute par trois superbes pages dans lesquelles l’auteur nous décrit l’environnement du livre, à savoir les landes et ses superbes dunes. L’originalité de ce polar repose dans le fait qu’on ne trouve dans le livre, ni enquête, ni policier, ni cadavre. Atypique, Pascal Dessaint l’est donc aussi dans la construction de ses livres. Le polar repose sur une atmosphère particulière, inquiétante, un titre évocateur, Un homme doit mourir qui nous suit tout le long du livre.

L’histoire d’Un homme doit mourir se construit autour d’une double narration, celles de Boris et d’Alexis. Boris, naturaliste de profession, est régulièrement engagé par des industriels qui veulent mettre en place des projets controversés sur certains territoires. Il a tendance à s’arranger pour rédiger des rapports favorables aux projets.

Ici, il doit effectuer une contre-expertise au sujet de l’implantation d’une unité de stockage de produits dangereux dans les landes. Pour les opposants au projet, c’est une ZAD, une zone à défendre, dans laquelle vit notamment une espèce de libellule protégée. Boris rencontre un certain pépé qui, petit à petit, va le convaincre de glisser vers les protecteurs de la nature. Il va aussi croiser son oncle, Clément, qu’il n’avait pas vu depuis très longtemps, qui n’est pas là par hasard non plus. C’est un révolté, un être particulier qui est présent car quelqu’un doit mourir, lui dit-il.

Alexis, lui, se présente, comme un trafiquant d’arbres, en toute légalité, un spécialiste du déboisement, avec l’autorisation des structures officielles. Il se rend dans les landes à l’invitation d’un riche ami, Raphael, qui a fait construire une immense villa sur une dune, dans un espace protégé, grâce à l’aide d’un maire corrompu. Sans foi ni loi, il a décidé de raser une dune qui lui obstrue sa vue sur la mer. Peu importe l’interdiction, seule sa vue sur mer compte et il est prêt à tout pour obtenir ce qu’il veut. Raphael a aussi invité Emeric, un escroc notoire qui a escroqué de nombreuses personnes à partir d’un montage frauduleux. Raphael leur demande un service car quelqu’un doit mourir.

Raphael, le riche propriétaire, va très rapidement se retrouver coincé entre les deux narrateurs, autour de cette fameuse phrase qui fait le lien entre eux tous, un homme doit mourir. Mais qui ? Comment ? Et pourquoi ?

Vous l’avez donc compris, c’est sous le signe de la nature que s’inscrit le dernier livre de Pascal Dessaint. Particulièrement de sa protection, avec des références évidentes aux zones de Sirven et Notre-Dame-des-Landes qui ont fait et font encore l’actualité. C’est aussi un livre qui dénonce le libéralisme, la mondialisation à tout-va symbolisée par Raphael. C’est surtout un très bon livre qui se lit rapidement autour d’une intrigue originale rondement menée.

Un homme doit mourir, donc, je vous laisse le soin de le découvrir.

 

En savoir plus :
\r\n Le site officiel de Pascal Dessaint
\r\n Le Facebook de Pascal Dessaint


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 14 Avril 2019 : 365 jours par an

Ce week end c'était le Disquaire Day, l'occasion de rappeler que vos disquaires, comme vos libraires ont une santé fragile et qu'il est important de les soutenir tout au long de l'année. Alors allez acheter vos disques et vos livres dans vos commerces de proximités, leurs bons conseils valent mieux que les frais de port offerts.

Du côté de la musique :

"A thousand voices" de Yules
"Dernier voyage" de Accident
"Avancer" de Tarsius
"Partitions" de Orouni
"Sola" de Dziedot Dzimu, Dziedot Augu
Laurent Montagne en interview, autour de "Souviens-toi" à retrouver pour une session acoustique de 4 titres
"Homme demain" de Monsieur et tout un Orchestre
Rencontre avec Le Bal des Enragés
"Free" de In Volt
"Macadam animal" de Guillo
"Replica" de Cassia
et toujours :
"Soleil, soleil bleu" de Baptiste W. Hamon
"Whoosh !" de The Stroppies
"Vonal Axis" de Steeple Remove
"Moderniste" de Les Vents Français
"Requiem" de AqME
"Hand it over" de Hat Fitz & Cara
"François Couperin : Concerts royaux" de Christophe Rousset & Les Talens Lyriques
"Journey around the truth" de Andy Emler & David Liebman
A l'occasion du concert de Novatom et des Sheriff à Montbrison nous les avons rencontré :Interview de Novatom,Interview des Sheriff
"Ce qui nous lie" de Mes Souliers sont rouges

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"JR" à la Grande Halle de La Villette
"Je suis Fassbinder" au Théâtre du Rond-Point
"Dieu habite Dusseldorf" au Théâtre Le Lucernaire
"L'Amour en toutes lettres" au Théâtre de Belleville
"Cinq ans d'âge" au Théâtre Essaion
"Tchekhov à la folie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Célébration" au Théâtre de Belleville
"Lewis Furey - Haunted by Brahms" au Théâtre du Rond-Point
"Close"
"Into the little hill" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
des reprises:
"Matka" au Théâtre-Laboratoire Elizabeth Czerzuk
"La petite fille de Monsieur Lihn" au Théâtre de l'Epée de Bois
"L'Autre fille" au Studio Hébertot
"Voyage au bout de la nuit" au Théâtre Tristan Bernard
"Laura Laune - Le diable est une gentille petite fille" au Trianon
"Gainsbourg For ever" au Théâtre Essaion
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en avril

Expositions avec :

"Rouge - Art et Utopie au pays des Soviets" au Grand Palais

Cinéma avec :

les nouveautés de la semaine :
"Seule à mon mariage" de Marta Bergman
Oldies but goodies avec"Paris qui dort" de René Clair dans le cadre de sa rétrospective à la Cinémathèque française
et la chronique des autres sorties d'avril

Lecture avec :

"Vindicta" de Cédric Sire
"Mujurushi, le signe des rêves, Vol. 1 & 2" de Naoki Urasawa
"La guerre des autres, rumeurs sur Beyrouth" de Bernard Boulad, Paul Boan, Gael Henry
"Je ne sais rien d'elle" de Philippe Mezescaze
"En lieu sûr" de Ryan Gattis
"Deux femmes" de Song Aram
"3 minutes " de Anders Roslund & Borge Hellstrom
"1793" de Niklas Natt Och Dag
et toujours :
"Barracoon" / "Article 36" de Zora Neale Hurston / Henri Vernet
"C'est aujourd'hui que je vous aime" de François Morel & Pascal Rabaté
"Ce que cela coûte" de Wilfred Charles Heinz
"L'enquête Hongroise, le tour du monde 1" / "Vous êtes de la famille ?" de Bernard Guetta / François Guillaume Lorrain
"La cartographie des Indes boréales" de Olivier Truc
"La guerre des scientifiques" de Jean Charles Foucrier
"Mémoire brisée" de E.O. Chirovici
"Parasite" de Sylvain Forge

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=