Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Un homme doit mourir
Pascal Dessaint  (Editions Rivages)  septembre 2017

Pascal Dessaint est un auteur de polar atypique qui publie régulièrement des bouquins depuis près de 25 ans. Militant pour la cause environnementale, naturaliste de formation, investi dans des campagnes politiques, il se nourrit de ses expériences et de ses connaissances pour rédiger son œuvre littéraire. Son dernier ouvrage, Un homme doit mourir, publié aux éditions Rivages, en est le parfait exemple. Comme il le dit si bien, "la politique se joue autant dans les livres que dans l’engagement citoyen".

Le livre débute par trois superbes pages dans lesquelles l’auteur nous décrit l’environnement du livre, à savoir les landes et ses superbes dunes. L’originalité de ce polar repose dans le fait qu’on ne trouve dans le livre, ni enquête, ni policier, ni cadavre. Atypique, Pascal Dessaint l’est donc aussi dans la construction de ses livres. Le polar repose sur une atmosphère particulière, inquiétante, un titre évocateur, Un homme doit mourir qui nous suit tout le long du livre.

L’histoire d’Un homme doit mourir se construit autour d’une double narration, celles de Boris et d’Alexis. Boris, naturaliste de profession, est régulièrement engagé par des industriels qui veulent mettre en place des projets controversés sur certains territoires. Il a tendance à s’arranger pour rédiger des rapports favorables aux projets.

Ici, il doit effectuer une contre-expertise au sujet de l’implantation d’une unité de stockage de produits dangereux dans les landes. Pour les opposants au projet, c’est une ZAD, une zone à défendre, dans laquelle vit notamment une espèce de libellule protégée. Boris rencontre un certain pépé qui, petit à petit, va le convaincre de glisser vers les protecteurs de la nature. Il va aussi croiser son oncle, Clément, qu’il n’avait pas vu depuis très longtemps, qui n’est pas là par hasard non plus. C’est un révolté, un être particulier qui est présent car quelqu’un doit mourir, lui dit-il.

Alexis, lui, se présente, comme un trafiquant d’arbres, en toute légalité, un spécialiste du déboisement, avec l’autorisation des structures officielles. Il se rend dans les landes à l’invitation d’un riche ami, Raphael, qui a fait construire une immense villa sur une dune, dans un espace protégé, grâce à l’aide d’un maire corrompu. Sans foi ni loi, il a décidé de raser une dune qui lui obstrue sa vue sur la mer. Peu importe l’interdiction, seule sa vue sur mer compte et il est prêt à tout pour obtenir ce qu’il veut. Raphael a aussi invité Emeric, un escroc notoire qui a escroqué de nombreuses personnes à partir d’un montage frauduleux. Raphael leur demande un service car quelqu’un doit mourir.

Raphael, le riche propriétaire, va très rapidement se retrouver coincé entre les deux narrateurs, autour de cette fameuse phrase qui fait le lien entre eux tous, un homme doit mourir. Mais qui ? Comment ? Et pourquoi ?

Vous l’avez donc compris, c’est sous le signe de la nature que s’inscrit le dernier livre de Pascal Dessaint. Particulièrement de sa protection, avec des références évidentes aux zones de Sirven et Notre-Dame-des-Landes qui ont fait et font encore l’actualité. C’est aussi un livre qui dénonce le libéralisme, la mondialisation à tout-va symbolisée par Raphael. C’est surtout un très bon livre qui se lit rapidement autour d’une intrigue originale rondement menée.

Un homme doit mourir, donc, je vous laisse le soin de le découvrir.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :
La chronique de "L'horizon qui nous manque" du même auteur

En savoir plus :
Le site officiel de Pascal Dessaint
Le Facebook de Pascal Dessaint


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 16 février 2020 : Pour les amoureux de culture

La Saint Valentin est passée. Nous espérons que vous avez pioché des idées de cadeaux culturels dans notre sélection de la semaine dernière. Ceci dit il n'y a jamais assez d'occasions de faire plaisir, alors voici une nouvelle sélection qui saura vous séduire. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne
et toujours :
"I become a beast" de Caesaria
"Hopetown" de Claudial Solal et Benoit Delbecq
"L'îlot" de Cyril Adda, à retrouver aussi en session
"Granados Goyescas" de Jean Philippe Colard
"On both sides of the atlantic" de Jon Bouteiller
"Lovers" de Kid Francescoli
"Ooh Hah" le mix numéro 10 de Listen in Bed
"Show no mercy" de Loki Lonestar
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Simido" de Moonlight Benjamin

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"La Collection" au Théâtre L'Etoile du Nord
"Correspondance avec la mouette" au Théâtre Les Déchargeurs
"Ni couronne ni plaque" au Théâtre de Belleville
"Dans les forêts de Sibérie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Hedda" au Théâtre de Belleville
"Roi du silence" au Théâtre Les Déchargeurs
"Aime-moi" au Théâtre de Belleville
"Mon Olympe" au Théâtre de Belleville
"Ciel, mon Paris !" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Les Faucheuses" à la Comédie Nation
"Le petit résistant illustré" au Théâtre Essaion
des reprises :
"Huis Clos" au Théâtre Dejazet
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"What is love" à la Divine Comédie
"Ah ! Félix (n'est pas le bon titre)" au Trois Baudets
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Picasso - Tableaux magiques" au Musée national Picasso
"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais
"Le Rêveur de la forêt" au Musée Zadline
"Du Douanier Rousseau à Séraphine - Les grands maîtres naïfs" au Musée Maillol
"Le Marché de Art sous l'Occupation 1940-1944" au Mémorial de la Shoah

Cinéma avec :

"Sortilège" de Ala Eddine Slim
Oldies but Goodies avec "Les Vertes Années" de Paulo Rocha
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox
et toujours :
"Alt life" de Joseph Falzon & Thomas Cadène
"Ce qui est nommé reste en vie" de Claire Fercak
"Dévorer les ténèbres" de Richard Lloyd Parry
"Il est juste que les forts soient frappés" de Thibault Bérard
"L'homme qui n'est jamais mort" de Olivier Margot
"La chute" de Jacques Ravenne
"Le livre de Sarah" de Scoot McClanahan

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=