Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La Douleur
Emmanuel Finkiel  janvier 2018

Réalisé par Emmanuel Finkiel. France. Drame. 2h06 (Sortie le 22 janvier 2018). Avec Mélanie Thierry, Benoît Magimel, Benjamin Biolay, Shulamit, Emmanuel Bourdieu, Grégoire Leprince-Ringuet, Anne-Lise Heimburger et Patrick Lizana.

Dans l'oeuvre de Marguerite Duras, "La Douleur" tient une place à part. Ce texte autobiographique est l'un des seuls à ne pas être transformé en un matériau destiné à la "fiction". Dès lors, son adaptation pourrait être l'occasion d'un biopic consacré à la jeunesse de Mademoiselle Donnadieu.

Emmanuel Finkiel, qui a souvent navigué entre documentaire fictionné et fiction documentaire, a pris le parti de vraiment inscrire "La Douleur" dans la fiction. Il donne à voir précisément une "fiction vraie". On sait que Mélanie Thierry est Marguerite Duras et qu'elle est posée dans un Paris reconstitué à l'aide de décors très marqués et d'images de synthèse, elles aussi parfaitement identifiables.

Assumant le décalage entre un récit fort et un environnement pas tout à fait réaliste, le réalisateur se focalise avant tout sur le personnage de Duras jeune. Clope au bec, parfois en pantalon, les lèvres légèrement rosées en ces temps d'occupation où le rouge baiser est rare, Mélanie Thierry n'est pas forcément le portrait craché de la future dame au col roulé, mais elle est visiblement consciente qu'elle joue le rôle de sa vie.

"La Douleur" d'Emmanuel Finkiel n'est qu'une partie de "La Douleur" de Marguerite Duras. Est mis en avant l'épisode avec le policier, superbement incarné par Benoît Magimel, avec pour fil conducteur le destin de Robert Antelme, le mari résistant de "Madame Donnadieu", qui va connaître la prison, les camps dont il reviendra finalement dans un état terrible.

Bien entendu, le film n'a pas la force du livre puisqu'il doit montrer les choses et ne pas simplement compter sur la puissances des mots pour les évoquer, mais c'est là justement où la performance de Mélanie Thierry transcende la reconstitution.

C'est une petite chatte blessée, faussement apeurée, pleine de vie et de courage qui navigue entre drame et presque vaudeville. Coincée entre un mari prisonnier, un flic collabo et un amant (ou futur amant) qui sera le père de son seul enfant et auquel Benjamin Biolay prête ses traits de dragueur sussurant, croisant Morland qui sera plus tard Mitterrand, Mélanie-Marguertie joue un peu à "Martine chez Modiano". *

Dans ce grand livre d'images aux couleurs qui s'approchent du sépia, les cigarettes blondes se consument à longueur de plan comme un anachronisme inutile à l'époque où régnait, même pour les clients friands du marché noir. Tant pis pour la vraisemblance, "la Douleur" d'Emmanuel Finkiel s'inscrit dans la longue série des films à la française sous l'Occupation...

Ni "Grande Vadrouille", Ni "Monsieur Klein", voilà un film en plus sur ce "passé qui ne passe pas". Car on ne dira pas un "film de plus" grâce à ce casting royal et à la prestation sensible de Mélanie Thierry qui s'est aussi parfois se murer dans la dureté.

On n'oubliera pas son turban de petite mère courage ni sa pédalée dans un Paris sans voiture.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 7 août 2022 : On prend la Route du Rock

C'est bientôt l'heure du festival La Route du Rock, notre festival de coeur ! Que vous ayez prévu d'y aller ou pas, voici de quoi réjouir votre été

Du côté de la musique :

"NOW" le nouveau mix de Listen In Bed à écouter à volonté
retour sur le festival de Beauregard avec Turnstile, Izia, Madness...
et toujours :
"KEXP & NPR sessions" la nouvelle émission de Listen In Bed à écouter
"While my guitar gentle weeps" de Théo Cormier
"Hypnos & Morphée" de Dandy Dandie
Retour sur les Vieilles Charrues avec Last Train, Laetitia Sheriff, Johnny Mafia...
"Witch cults" nouveau mix signé Listen In Bed à écouter partout
"César Franck : Piano Quintet - Antonín Dvorák : String Quartet No. 14" de Quatuor Prazak & François Dumont
"Asymétrie" de Slim Abida
"Ostinatos piano solo" de Xavier Thollard
"Homemade" de Yvan Robilliard
le replay du concert et interview de SuperBravo

Au théâtre :

la nouveauté de la semaine :
"Duos sur canapé" au Théâtre L'Alhambra
quelques suggestion de spectacles musicaux
"Paris la grande" au Théâtre Le Lucernaire
"Prisca Demarez - Coquelicot" au Théâtre de la Contrescarpe
"Novocento pianiste" au Théâtre Le Lucernaire
et les spectacles à l'affiche en août

Expositions :

"Molière en costumes" au Centre national du costume de scène à Moulins
"Newton, Riviera" au Nouveau Musée National de Monaco
dernière ligne droite pour :
"Christian Louboutin - L'Exhibition[niste] - Chapitre II au Grimaldi Forum à Monaco
"La Joconde" au Palais de la Bourse à Marseille
et les expositions à l'affiche en août

Cinéma :

en streaming gratut :
"Trois visages" de Jafar Panahi
"Adults in the room" de Costa Gavras
"Le Club Vinland" de Benoit Pilon
"Un Juif pour l'exemple" de Jacob Berger
le cinéma des frères Dardenne en 3 films

Lecture avec :

"The unstable boys" de Nick Kent
"Le monde sans fin" de Jean Marc Jancovici & Christophe Blain
"Lanceurs d'alerte" de Flore Talamon et Bruno Loth
et toujours :
"La saignée" de Cédric Sire
"Le maître et l'assassin" de Sophie Bonnet
"Labyrinthes" de Franck Thilliez
"Méfiez-vous des anges" de Olivier Bal

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=