Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ruy Blas
Théâtre Le Ranelagh  (Paris)  janvier 2018

Drame de Victor Hugp, mise en scène de Vincent Caire, avec Franck Cadoux, Vincent Caire (ou Alexandre Tourneur), Gaël Colin, Damien Coden, Cédric Miele, Aurélie Babled et Karine Tabet.

D'abord on louera l'ingéniosité de la mise en scène de Vincent Caire, qui, avec seulement 7 comédiens et un élément de décor central transformable en meuble riche en victuailles, en salle du trône, en pièce avec fenêtre, réussit à monter l'oeuvre "monumentale" de Victor Hugo, une oeuvre à la distribution pléthorique et nécessitant normalement plusieurs décors différents.

Pareillement, grâce à des comédiens expérimentés, le drame romantique hugolien, avec son emphase, ses morceaux de bravoure grandiloquents, ses vers parfois à la limite du parodique, passe très bien et ne suscite que quelques rires intempestifs lors de son dénouement grand-guignolesque.

En plus, Vincent Caire a su donner du rythme à une œuvre qui peut être languissante selon que l'on respecte scrupuleusement l'alexandrin pour qu'il soit parfaitement entendu, ou que l'on donne le droit aux acteurs de l'interpréter au pas de course, sans craindre de le "savonner" quelquefois.

Jouer "Ruy Blas" en deux heures, montre en main, en en respectant l'esprit est une gageure : la petite troupe tient le pari.

Sans doute reste-t-il un problème inhérent à la pièce plus qu'au travail de Vincent Caire : faut-il aller du côté de Don César de Bazan (ici joué en alternance par Vincent Caire et Gaël Colin), c'est-à-dire de la fantaisie, une fantaisie qui annonce déjà Cyrano, ou faut-il faire triompher le côté plus terne, plus "réaliste", de Ruy Blas (Damien Coden) avec son amour quand même bien plombant pour la reine d'Espagne (Karine Tabet) et sa difficulté à sortir de sa condition sociale ?

Sans compter qu'entre les deux, il y a le "méchant" Don Salluste (Franck Cadoux) et que c'est difficile pour lui de savoir sur quel registre jouer : doit-il être dans l'excès, à l'image de Louis de Funès qui interprétait le personnage dans "La Folie des Grandeurs", ou prendre vraiment au sérieux cette caricature de traître de cape et d'épée ?

Au fil des représentations, il n'est pas possible que Vincent Caire réussisse à maintenir l'équilibre entre les deux versions possibles. Il paraît inévitable qu'aujourd'hui que le théâtre de Victor Hugo ait perdu de sa superbe, qu'on ne le joue plus que dans des versions élaguées, c'est vers Rostand et Dumas qu'il faut faire pencher la balance.

On sent nettement la tentation car les autres personnages de ce "Ruy Blas" (Cédric Miele, Alexandre Tourneur, Aurélie Babled) ne cessent de se grimer en duègnes, en alguazils, en pages et se permettent des petits gags qui n'aident pas à prendre totalement au sérieux cette grande fresque dans l'Espagne post-Philippe II.

Pour y parvenir, il faudra peut-être que Damien Coden joue plus à l'unisson de ses partenaires et ne conçoit pas son Ruy Blas avec autant d'austérité.

Quoi qu'il en soit, ceux qui n'ont jamais vu "Ruy Blas" s'en feront une idée assez juste et les autres trouveront que la version de Vincent Caire, si elle manque d'un peu de sel, n'en est pas moins estimable.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 25 septembre 2022 : La culture n'est pas un luxe

8ème vague, confinement énergétique... rien de bien brillant pour le futur, heureusement il reste la curiosité et la culture. Gardons le cap et restons groupés. Voici le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Bobo playground" de Alexis HK
"Ca pixellise" de Dimoné
"The portable Herman Dune Vol 1" de Herman Dune
"La mélodie, le fleuve et la nuit" de Jérôme Minière
"Kramies" de Kramies
"Mémoires d'une femme" de Myriam Barbaux-Cohen
"The hardest part" de Noah Cyrus
"Dvorak : Quatuor américain, valses" de Quatuor Talich
"Fauré le dramaturge" de Takénori Némoto, Cécile Achille, Cyrille Dubois et Ensemble Musica Nigella
et toujours :
"J'ai vécu les étoiles" de Andoni Iturrioz
"Ornette Under the Repetitive Skies 3" de Clément Janinet
"Alan Hovhaness : oeuvres pour piano" de François Mardirossian
"Live in Paris" de Fred Nardin Trio
"Show AC/DC" de Ladies Ballbreakers
"Luigi Concone" de Mavroudes Troullos & Rachel Talitman
quelques clips avec Moundrag, Ottis Coeur et Madam
"Souvenirs" de Pale Blue Eyes
"Life and life only" de The Heavy Heavy

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Harvey" au Théâtre du Rond-Point
"Les Producteurs" au Théâtre de Paris
"Bérénice" à La Scala
"Les Filles aux mains jaunes" au Théâtre Rive Gauche
"Il n'y a pas d'Ajar" aux Plateaux Sauvages
"Echo" aux Plateaux Sauvages
"Le syndrome d'Hercule" au Théâtre Essaion
les reprises :
"Cahier d'un retour au pays natal" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Le dépôt amoureux" au Théâtre Les Déchargeurs
"Darius" au Théâtre Essaion
"A la recherche du temps perdu" au Théâtre de la Contrescarpe
"L'Autre fille" au Théâtre des Mathurins
"Les Divalala - C'est LaLamour !" au Grand Point Virgule
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Frida Khalo, au-delà des apparences" au Palais Galliera
"Hyperréalisme - Ceci n'est mon corps" au Musée Maillol
'Miroir du monde - Chefs d'oeuvre du Cabinet d'art de Dresde" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :
en salle : "L'Ombre de Goya" de José Luis Lopez-Linares
en streaming gratuit :
"Qui vive" de Marianne TArdieu
"Big Fish" de Tim Burton
"Marguerite" de Xavier Giannoli
"Chained" de Yaron Shani

Lecture avec :

"Les masques éphémères" de Donna Leon
"La guerre de cent ans" de Amable Sablon du Corail
"D'où vient l'amour" de Yann Queffélec
et toujours :
"Combattre en dictacture" de Jean Luc Leleu
"Hideo Kojima, aux frontières du jeu" de Erwan Desbois
"Le cartographe des absences" de Mia Couto
"Le coeur ne cède pas" de Grégoire Bouillier
"Le tumulte" de Sélim Nassib
"Un profond sommeil" de Tiffany Quay Tyson

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=