Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Bestie di scena (Bêtes de scène)
Théâtre du Rond-Point  (Paris)  février 2018

Spectacle conçu et mis en scène par Emma Dante, avec Elena Borgogni, Sandro Maria Campagna, Viola Carinci, Italia Carroccio, Davide Celona, Sabino Civilleri, Roberto Galbo, Carmine Maringola, Ivano Picciallo, Leonarda Saffi, Daniele Savarino, Stéphanie Taillandier, Emilia Verginelli et Marta Zollet.

La dramaturge et metteuse en scène sicilenne Emma Dante immerge la troupe de sa Compagnia Sud Costa Occidentale, dans un plateau vide, black cube transformé en boîte de laboratoire comme pour une expérimentation éthologique.

Quatorze comédiens ou danseurs, tels des animaux - mais ne sont-ils pas des "bêtes de scène" - se retrouvent pour une séance d'échauffement et pratiquent à l'identique, avant de se dévêtir jusqu'à la nudité originelle, les mêmes exercices qui les emportent dans une transe cinétique.

Cette approche formelle, qui puise dans la technique expressive préconisée par le dramaturge russe d'avant-garde Vsevolod Emilievitch Meyerhold basée sur la biomécanique du corps, évoque celle d'un groupe de danseurs, entre la ronde primale des danseurs nus du tableau "Danse" de Matisse et les flux de mouvements qui caractérisent l'essence de la danse telle que théorisée par Lucinda Childs notamment dans son ballet "Dance".

Plus encore, la mise en résonance avec le domaine chorégraphique s'impose dès lors que le rythme constitue un des fondamentaux de la réflexion théâtrale de Emma Dante et que "Bestie di scena" s'inscrit dans le même registre que la pièce-manifeste "Tragédie" créée en 2012 par le chorégraphe Olivier Dubois.

Emma Dante a donc élaboré ce qu'elle nomme un "pressurage de théâtre" dépourvu de tout, même de texte et d'histoire, "un zéro absolu qui doit faire face au vide de l’existence" qui explore l'essence de l'acteur telle qu'elle la conçoit.

Sont ainsi brassés, entre autres, les thématiques de l'acte sacrificiel de l'acteur et de la micro-communauté que forment les acteurs sur scène, un groupe d'imbéciles, selon Emma Dante, qui déposent au sol leurs vêtements comme dans un geste d'offrande au public et de renonciation absolue, à tout sentiment de honte et tout jugement, avec celle de l'évolution à rebours, de l'homme au singe jusqu'à la désolation.

Et la nudité, celle de la naissance et du temps des origines, s'accompagne d'une innocence mentale de laquelle se joue un "deus ex machina" invisible en les soumettant à des épreuves cognitives à partir d'objets tombés du ciel qui se développent en tableaux aussi graves que cocasses.

Le spectateur se trouve également immergé dans cette performance chorale menée par des officiants investis par laquelle Emma Dante, qui se dit taiseuse, ne tend pas à réinterpréter le monde mais à percevoir l'homme dans sa contemporanéité saturée d'images et de bruits.

Evidemment point de demi-mesure entre laudateurs et détracteurs.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 janvier 2020 : de De Gaulle à Rocard

Cette semaine encore beaucoup de choses à découvrir. D'un portrait de de Gaulle côté livre à l'affrontement Mitterand - Rocard au théâtre en passant par de la musique pop, classique et bien plus encore. En route pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Late night music" de Abel Orion
"Jaimalé" de Andriamad
"Everything else has gone wrong" de Bombay Bicycle Club
"Fire" de Burkingyouth
"Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)" de Emmanuel Tugny
"Dolci Affeti" de Ensemble Consonance & François Bazola
"Music is our mistress" de Grand Impérial Orchestra
"Vinyle, suite no 2" de Listen in Bed, émission numéro 8 à écouter
"Who are the girls ?" de Nova Twins
"When Oki meets Doki" de Okidoki
et toujours :
"Nougaro" de Babx, Thomas de Pourquery et André Minvielle
"True colors" de David Bressat
"Splid" de Kvelertak
"Bach, Handel : An imaginary meeting" de Lina Tur Bonet & Dani Espasa
"My favourite things", le podcast de Listen In Bed #8
"Turn bizarre" de Livingstone
"Le musc" de Petosaure
"En voyages" de Pierre Vassiliu
"Shadow in the dark" de Tiger & the Homertons
"Caipirinha" de Tiste Cool

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Una costilla sobre la mesa" au Théâtre de la Colline avec "Padre" et "Madre"
"L'Opposition - Mitterrand vs Rocard" au Théâtre de l'Atelier
"La Sextape de Darwin" au Théâtre La Bruyère
"hélas" au Théâtre de la Tempête
"Une histoire d'amour" à La Scala
"Le K" au Théâtre Rive-Gauche
"An Iliad" au Théâtre du Rond-Point
"Elephant Man" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Architecture" au Théâtre Les Gémeaux à Sceaux
"En couple (situation provisoire)" à La Folie Théâtre
"Les vagues, les amours, c’est pareil" au Centrequatre
"La Vie est belle" au Théâtre Le Lucernaire
"Philippe Meyer - Ma radio heureuse" au Théâtre Le Lucernaire
"Opérapiécé" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereu - aaAhh BiBi" au Théâtre Tristan Bernard
"Marion Mezadorian - Pépites" au Pont Virgule
et la chronique des autres spectacles à l'affiche

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Mondrian figuratif au Musée Marmottan-Monet
"Vincenzo Gemito - Le sculpteur de l'âme vénitienne" au Petit Palais
"Toulouse-Lautrec résolument moderne"au Grand Palais

Cinéma avec :

"Le Réseau Shelburn" de Nicolas Guillou
Oldies but Goodies avec "Les Bostoniennes" de James Ivory dans le cadre de la rétrospective que la Cinémathtèque française consacre au réalisateur
et la chronique des sorties de janvier

Lecture avec :

"De Gaulle, portrait d'un soldat en politique" de Jean Paul Cointet
"Et toujours les forêts" de Sandrine Collette
"Lake Success" de Gary Shteyngart
"Nul si découvert" de Valérian Guillaume
"Sauf que c'étaient des enfants" de Gabrielle Tuloup
"Sugar run" de Mesha Maren
"Victime 55" de James Delargy
et toujours :
"Celle qui pleurait sous l'eau" de Niko Tackian
"Je suis le fleuve" de T.E. Grau
"La prière des oiseaux" de Chigozie Obioma
"Sang chaud" de Kim Un Su
"Un millionaire à Lisbonne" de J.R. Dos Santos

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=