Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Il est toujours minuit quelque part
Cédric Lalaury  (Préludes Editions)  février 2018

Après avoir été enchanté par ma première expérience de polar chez Préludes éditions avec Mon ami Adèle de Sarah Pinborough, me voilà maintenant avec un nouveau polar, écrit par Cédric Lalaury, Il est toujours minuit quelque part. Et une fois n’est pas coutume, je me retrouve de nouveau très emballé par cette lecture qui m’a tenu en haleine dès les premières pages.

Bill est un professeur de littérature heureux, marié et père de deux filles. Approchant la cinquantaine, il exerce dans une université prestigieuse. Tout va bien pour lui jusqu’au jour où il trouve dans son casier l’exemplaire d’un roman à sensation écrit par un mystérieux inconnu, Kirkpatrick.

Ce livre raconte une histoire vraie, celle d’un crime dont il était persuadé que personne n’en avait jamais eu connaissance. Un crime qui eu lieu quand il était jeune sur l’île de Mohegan. Cet ouvrage envahit rapidement l’existence de Bill, contaminant tout autour de lui. Des vieux amis à lui le reçoivent aussi, ses parents aussi et une amie à lui disparait après sa réception. Sa vie paisible et confortable ainsi que son équilibre psychologique se retrouvent vite menacer de voler en éclats sous l’effet dévastateur de ce livre vengeur qui a réveillé tous les fantômes du passé. Sa femme peine à le reconnaître, son couple se délite et pour couronner le tout, son université a pris l’initiative d’inviter Kirkpatrick à un séminaire avec ses étudiants. Bill va devoir découvrir qui est ce Kirkpatrick, comment il a obtenu ses informations mais aussi qui est le corbeau qui envoie les livres et pourquoi.

L’histoire est très sympa, bien construite et assez originale dans l’ensemble. Les codes du thriller psychologique sont parfaitement respectés et l’écriture de Cédric Lalaury est efficace. Les personnages du livre mêlent sympathie et antipathie. Bill est construit comme un personnage assez antipathique, assez sûr de lui, un peu méprisant. Son antipathie est contrebalancée par la sympathie du personnage d’Alan, une de ses étudiantes qui va lire le manuscrit reçu, lui raconter l’histoire ensuite avec l’espoir que son professeur pourra en faire un peu la promotion dans ses cours. Sauf que, à l’écoute du résumé que lui en fait l’étudiante, Bill va se rendre compte que cette histoire le concerne.

Cette histoire qui le concerne quand il était jeune, on la découvre aussi vers la fin du livre et c’est là une grande habilité de l’auteur que de rajouter cette intrigue à celle déjà existante concernant l’auteur du livre et le corbeau.

Vous l’avez compris, tous les tenants et les aboutissants de l’histoire interviennent dans les dernières pages du livre, le suspense fonctionne parfaitement et il n’y a pas d’incohérences dans cette fin surprenante. On passe donc un excellent moment en compagnie de ce livre de Cédric Lalaury qui, j’espère, aura l’occasion de nous en proposer d’autres.

Il est toujours minuit quelque part est donc une très belle découverte que je vous invite à lire vivement. Amateurs de bons polars psychologiques, vous ne serez pas déçus.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Cédric Lalaury
Le Facebook de Cédric Lalaury


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 février 2018 : Un sommaire foisonnant !

Plus de 40 articles cette semaine. Une belle actualité pour vous donner envie de découvrir, de sortir, de lire, voir et d'écouter de la musique ! C'est parti :

Du côté de la musique :

"La nuit est encore jeune" de Catastrophe
Interview du duo She Owl autour de leur EP "Drifters", à découvrir en live dans cette session de 3 titres, Interview en italien à lire ici
"Claude Debussy" de Daniel Barenboim
"Always ascending" de Franz Ferdinand
"The world is in your hands EP" de Levitation Free
"La vie sauvage" de Lisza
"Full House - The very best of Madness" de Madness
"Hérotique" de Novice
"Up and down" de Redstones
"Castle spell" de Sunflowers
"L'estère" de Williams Brutus
"EP #1" de You, Vicious !
"Femme debout" de Zoé Simpson
et toujours :
"Magnus effect" de Cadillac Palace, "Iris Extatis" de Daphné, "Franz Schubert : La truite - Fantaisie en ut majeur" de Guillaume Chilemme & Nathanael Gouin, Joseph Edgar de passage à la Bellevilloise, "Between the earth and sky" de Lankum, "Reminiscenza" de Ludmila Berlinskaya, "Picaflor" de Mon Côté Punk, "Old and new songs" de Old And New Songs, "Face B 1965 / 1981" de Pierre Vassiliu, "Vox low" de Vox Low

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"1 heure 23'14" et 7 centièmes'" au Théâtre du Rond-Point
"L'Abattage rituel de Gorge Mastromas" au Studio Hébertot
"Le Collectionneur" à la Manufacture des Abbesses
"Jaguar" au Théâtre de la Bastille
"Miracle en Alabama" au Théâtre La Bruyère
"Avec le paradis au bout" au Ciné XIII Théâtre
"Compartiment fumeuses" au Studio Hébertot
"Le Monde dans un instant" au Théâtre Gérard Philippe de Saint-Denis
"Hugo, l'interview" au Théâtre Essaion
"Sang négrier" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Choisir de vivre" au Studio Hébertot
"Jamais plus" au Studio Hébertot
"Lettres à Nour" au Théâtre Antoine
"Dom Sganarelle" au Théâtre Le Ranelagh
"Les Petites Femmes de chambre" au Théâtre La Croisée des Chemins
"L'Emmerdante" au Théâtre Essaion
"Ma Cantate à Barbara" au Théâtre des Nouveautés
des reprises à ne pas rater :
"Une Chambre en Inde" au Théâtre du Soleil
"Un coeur Moulinex" au Théâtre de l'Opprimé
"Emma Mort, même pas peur" à Bobino
"Les Tribulations linguistiques d'un Japonais découvrant la France" au Théâtre de Nesle
"Ah le Japon ! Les Tribulations d'un Japonais rentrant dan son pays" au Théâtre de Nesle
et les chroniques des autres spectacles de février

Exposition avec :

"Les Hollandais à Paris - 1789-1914" au Petit Palais

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Cas de conscience" de Vahid Jalilvand
et les chroniques des autres sorties de février

Lecture avec :

"Ne préfère pas le sang à l'eau"de Céline Lapertot
"Une ville à coeur ouvert" de Zanna Sloniowska
"Tuff" de Paul Beatty
"Trio pour un monde égaré" de Marie Redonnet
"Morales provisoires" de Raphaël Enthoven
"L'aventuriste" de J. Bradford Hipps
"L'affaire Grégory ou la malédiction de la Vologne" de Gérard Welzer
"Généraux, gangsters et jihadistes" de Jean Pierre Filiu
"Emma dans la nuit" de Wendy Walker
"Des jours d'une stupéfiante clarté" de Aharon Appelfeld
et toujours :
"Entrez dans la danse" de Jean Teulé

"Eparse" de Lisa Balavoine
"Il est toujours minuit quelque part" de Cédric Lalaury
"Monster" de Alan Moore, John Wagner & Alan Grant
"Notes pour une histoire de guerre" de Gipi
"Philippe Henriot" de Christian Delporte
"Pirates ! l'art du détournement culturel" de Sophie Pujas
"Potlach" de Marcos Prior & Danide
"Tous les hommes du roi" de Robert Penn Warren

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=