Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le Monde dans un instant
Théâtre Gérard Philippe  (Saint-Denis)  février 2018

Spectacle conçu par la Compagnie Det Kaizen, mise en scène de Gaëlle Hermant, avec Jules Garreau, Victor Garreau, Viviane Hélary, Frédéric Lapinsonnière, Aude Pons et Louise Rebillaud.

On est prévenu à l'avance : "Le Monde dans un instant" est une création collective de la Compagnie Det Kaizen, c'est-à-dire des six acteurs qui participent à l'aventure (Jules et Victor Garreau, Viviane Hélary, Frédéric Lapinsonnière, Aude Pons, Louise Rebillaud) auxquels s'ajoutent Gaëlle Hermant, la metteuse en scène et Olivia Barron, qui s'occupe de la dramaturgie de l'événement.

Pour tout comprendre, il faut savoir ce que "Det Kaizen" signifie. Fusion des deux mots japonais "kai" et "zen", on peut le traduire en français par "amélioration continue" et veut dire que par petits changements successifs, on finira par obtenir de grandes transformations...

Les protagonistes du "Monde dans un instant" ont donc la grande ambition d'en revenir à l'utopie, une utopie qui s'inscrit hors de toute tradition révolutionnaire, une utopie bien macronienne même si elle cite le philosophe situationniste Raoul Vaneigem, puisqu'elle prétend que par petits sauts on arrivera au grand bond en avant...

Concrètement, cela donne un spectacle ambitieux, foutraque et potache, que certains trouveront peut-être intello et prétentieux, mais qui n'est pas anarchiste du tout. Au contraire, dans "Le Monde dans un instant", ces jeunes gens modernes et individualistes croient au progrès technique, pensent que les hommes et les robots peuvent collaborer s'ils ne sont pas utilisés bêtement (pour suppléer une présence humaine auprès d'un vieil homme seul, par exemple).

Quand ils se réfèrent à une machine à souvenir, elle les replonge au temps béni des petites voitures de leur enfance. Ici, la famille est centrale, il faut dire que parmi la troupe on remarque bien la présence d'une fratrie rigolote (Jules et Victor Garreau).

Ici, le collectif n'intervient que pour ranger les vélos et il n'est jamais question de construire ensemble, ni de développer des valeurs égalitaires. Les dangers du futur ne sont pas la pollution ni les massacres ethniques. Non, la crainte de la mort prend la forme d'une météorite qui peut heurter la terre...

Gaëlle Hermant met en scène le joyeux bordel imaginé par une troupe de très bons comédiens. Le spectacle est à l'image de ce qu'ils proposent : des moments forts qui interrogent, des moments faibles qui irritent.

Si l'on évoque le chômage avec un entretien d'embauche hilarant, il n'est jamais question de critiquer frontalement le libéralisme. On se demande même si ces jeunes gens infantilisés par leurs belles enfances éternelles ont oublié qu'il y a une société autour d'eux et qu'elle impose sa politique, même si on ignore son existence ou qu'on la nie.

Qu'ils ne s'étonnent pas qu'on leur applique une analyse sociologique dans laquelle ils ne se reconnaîtront pas et qu'on leur dise gentiment, en les encourageant à continuer à essayer de penser mais en poussant plus fort sur leurs neurones, qu'ils devront se méfier de leur tropisme bobo.

Sinon, la prochaine fois, on revendiquera, pour d'autres collectifs plus ancrés dans le réel, le droit de venir prendre leurs places d'enfants gâtés du théâtre public.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 10 novembre 2019 : Non à la morosité

Faites une pause avec l'actualité, faites une pause avec les réseaux sociaux et profitez plutôt de notre sélection culturelle hebdomadaire avec des tas de belles raisons de se réjouir un peu. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy
et toujours :
"A l'oblique" de Phôs (Catherine Watine & Intratextures)
"So cold streams" de Frustration
"Liszt : O Lieb !" de Cyrille Dubois & Tristan Raes
"Au revoir chagrin" de Da Silva
"Ca" de Pulcinella
"Roseaux II" de Roseaux
"Symphonic tales" de Samy Thiébault
"Ca s'arrête jamais" de The Hyènes
"Ils se mélangent" de Djen Ka
Rencontre avec Joséphine Blanc accompagnée d'une session 3 titres acoustiques
"Funkhauser" de My Favorite Horses
Oiseaux Tempête et Jessica Moss au Grand Mix de Tourcoing

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Une des dernières soirées de Carnaval" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Mille et Une Nuits" au Théâtre national de l'Odéon
"21 Rue des Sources" au Théâtre du Rond-Point
"La dernière bande" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Mademoiselle Julie" au Théâtre de la Tempête
"Que Crèvent tous les protagonistes" au Théâtre 13/Seine
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génié" au Studio Hébertot
"L'Effort d'être spectateur" au Théâtre du Rond-Point
"Le Nouveau Cirque du Vietnam - Teh Dar" à l'Espace Chapiteaux de La Villette
"Olympicorama - Epreuve n°4 : le 100 mètres" à la Grande Halle de La Villette
"La Diva divague" au Théâtre de Dix Heures
des reprises :
"Les Membres fantômes" au Théâtre La Flèche
"Change me" au Théâtre Paris Villette
"Corneille Molière - L'Arrangement" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Qui croire" à la Comédie de Béthune
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec:

"Greco" au Grand Palais

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Noura rêve" de Hinde Boujemaa
"Countdown" de Justin Dec
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson
et toujours :
"A comme Eiffel" de Xavier Coste & Martin Trystam
"Demain est une autre nuit" de Yann Queffélec
"L'extase du selfie et autres gestes qui nous disent" de Philippe Delerm
"La frontière" de Don Winslow
"Les quatre coins du coeur" de Françoise Sagan
"Miracle" de Solène Bakowski
"N'habite plus à l'adresse indiquée" de Nicolas Delesalle
"Une vie violente" de Pier Paolo Pasolini

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=