Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Miracle en Alabama
Théâtre La Bruyère  (Paris)  février 2018

Comédie dramatique de William Gibson, mise en scène de Pierre Val, avec Valérie Alane, Julien Crampon, Stéphanie Hedin, Marie-Christine Robert, Pierre Val et Lilas Mekki (ou Clara Brice).

Dans une famille américaine de l'Alabama, après la guerre de sécession en 1887, les Keller, dont le père, le capitaine Arthur Keller n'a pas encore dissipé son amertume contre le Nord, peinent avec leur plus jeune fille Helen, aveugle-sourde coupée du monde et livrée à elle-même. Ils décident alors en dernier recours d'engager une préceptrice afin de prendre en charge son éducation.

Arrive alors Annie Sullivan, une gouvernante aux manières novatrices et au passé qui la poursuit, motivée par ce défi, qui pense "qu'il n'y a pas plus familier que les étrangers". Elle va tenter d'éloigner Helen de la surprotection dont elle est objet afin de pouvoir faire son apprentissage, à commencer par le langage.

Emmené par une équipe remarquable dans le décor judicieux d'Alain Lagarde, "Miracle en Alabama" offre d'un bout à l'autre une fascinante intrigue et se suit avec intêrét sans discontinuer tant la pièce de William Gibson, bien construite, écrite à partir de l'histoire incroyable de la vraie Helen Keller, propose un authentique suspense.

Le face à face entre la gouvernante tenace (splendide Stéphanie Hédin) et cette jeune fille (Clara Brice, absolument impressionnante - en alternance avec Lilas Mekki) est d'une force et d'une intensité rares. L'évolution des autres personnages est passionnante également et confère à cette histoire un vrai relief et la marque des grandes pièces.

Valérie Alane est une épatante Kate Keller (la mère) qui prend sur elle par amour pour sa fille, Julien Crampon joue James le frère dans l'ombre de son père avec beaucoup de justesse et Marie-Christine Robert est une crédible Tante Eve. Enfin, Pierre Val joue le père avec un bel engagement et beaucoup de conviction.

Magnifique pièce qui dit l'importance du langage (on comprend que le texte ait été précedemment traduit par Marguerite Duras) et de l'éducation, "Miracle en Alabama", mis en scène par Pierre Val offre un moment de théâtre inoubliable de puissance et d'émotion.

A ne pas rater.

 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=