Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'Eventreur
Théâtre Essaion  (Paris)  février 2018

Comédie dramatique de François Lis d’après une nouvelle de Pierre Dubois, mise en scène de Stéphanie Wurtz, avec Delphine Guillaud, Vincent Gaillard et François Lis.

Les lecteurs de Froggy's Delight ne l'ignorent plus : les pièces policières ont fait leur grand retour sur les scènes françaises et particulièrement parisiennes.

armi elles, quelques-unes ont pris pour cadre l'époque victorienne et les quartiers de Londres comme Whitechapel et lorgnent du côté du détective à la pipe et à la loupe, celui qui a pour compagnon le bon docteur Watson.

C'est dans cette ambiance sombre dans laquelle les criminels profitent du brouillard pour commettre leurs forfaits atroces que "L'Eventreur", texte de Pierre Dubois adapté pour les planches par François Lis, va se dérouler.

D'abord sans surprise ou, plutôt, avec comme surprise l'absence de surprise : comme on s'y attendait, c'est bien la litanie des exploits sanglants de Jack The Ripper qui sera décliner comme dans la chanson des "Dix petites catins" qui introduit le sujet.

as un crime ne sera oublié et c'est forcément Delphine Guillaud, la seule présence féminine sur scène, qui devra à chaque fois pousser son cri d'effroi avant d'être dépecé par celui qui inspirera bien des drames expressionnistes et des films de la Hammer.

Mais, dans l'alerte mise en scène de Stéphanie Wurz, les crimes de l'éventreur prennent rapidement un tour fantastique. Que cette version soit tirée des "Contes de crimes" du fameux elficologue Pierre Dubois, l'ami des lutins et des fées, en dit presque assez sur ce qui va subvenir pour subvertir le catalogue annoncé des prostituées éviscérées...

Attention ! Chaque spectateur signe un contrat moral en allant voir cet "Eventreur" peu commun : ne rien dire de la solution à laquelle les deux détectives sur le coup, C. Marmaduke Perthwee (François Lis) et Ackroyd (Vincent Gaillard), vont parvenir.

Pour inciter les curieux à venir frissonner dans un ailleurs où le crime n'empêche pas le rêve, on les prévient que la résolution sera étonnante, fantastique, voire poétique. On est loin des hypothèses annoncées ou inventées au cours des deux siècles pendant lesquels la légende de Jack n'a cessé de croître et d'embellir (ou plus exactement d'enlaidir).

Grâce à la belle voix de Delphine Guillaud, qu'on aurait aimé entendre davantage, au piano expert et à la musique en situation de Vincent Gaillard, ainsi qu'à l'emphase exaltée du narrateur François Lis, ce spectacle n'est pas un simple moment d'agréable distraction.

C'est une ode élégante au plaisir d'imaginer avec pour contrainte des crimes odieux comme on lit dans les faits divers et pour promesse l'immersion dans un monde meilleur où l'on ne doute pas de l'existence des fées.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 16 septembre 2018 : Un été sans fin

On n'est pas trop mal sous le soleil de septembre. Il faut bien cela pour faire oublier un peu l'actualité politique et sociale. Pour se détendre, voici notre petit programme culturel hebdomadaire, notamment avec de la musique, des spectacles à foison, la rentrée des expositions, une sélection de films et toujours de la littérature. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Let my children hear Mingus" de Géraud Portal
"Joy as an act of resistence" de Idles
"Move through the dawn" de The Coral
"Reiði" de Black Foxxes
"Rising, la fin de la tristesse" de Blaubird
"Idomeni" de No Mad ?
"Sun on the square" de The Innocence Mission
et entre livre et musique "Beach Boys, un été sans fin" de Jean Emmanuel Deluxe

et toujours :
"June" de Brendon Anderergg
"Comme de Niro" de Madame Robert
"Neige à Londres" de Eles
Retour sur la 28eme édition du Festival de la Route du Rock de Saint Malo
Interview avec Judith Owen en concert le 17 septembre au 3 Baudets
le Rock chic de Thomas Breinert, découverte à prolonger par l'écoute de la session acoustique.

Au théâtre :

les nouveautés :
"Infidèles" au Théâtre de la Bastille
"Dialogue aux Enfers" au Théâtre de Poche-Montarnasse
"Le C.V. de Dieu" à la Pépinière Théâtre
"Signé Dumas" au Théâtre La Bruyère
"Solaris" au Théâtre de Belleville
"L'éternel premier" à La Pépinière Théâtre
"1830 Sand Hugo Balzac : tout commence..." au Théâtre Essaion
"Galilée, Le Mécano" au Théâtre de la Reine Blanche
"Vipère au poing" au Théâtre Le Ranelagh
"4.48 Psychose" au Théâtre La Croisée des Chemins
les reprises :
"La Nostalgie des blattes" au Théâtre du Petit Saint-Martin
"Cyrano de Bergerac" au Théâtre Le Ranelagh
"Une ombre dans la nuit" au Théâtre Le Ranelagh
"La Loi des Prodiges" au Théâtre du Petit Saint Martin
"Gérémy Crédeville - En vrai le titre on s'en fout" à la Comédie de Paris
"Fabrice Petithuguenin - C'est compliqué" au Théâtre Le Bout
"Manon Mezadorian - Pépites" au Théâtre du Marais
et la chronique des autres spectacles de septembre

Expositions avec :

"Picasso : Chefs d'oeuvre !" au Musée national Picasso
"Country Life - Chefs d'oeuvre de la Collection Mellon" au Musée de la Chasse et de la Nature

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Leave No Trace" de Debra Granik
"L'Amour est une fête" de Cédric Anger
"Sugarland" de Damon Gameau
Oldies but goodies avec : "Rue des Cascades" de Maurice Delbez en version remastérisée
Ciné en bref avec :
"Blackkklansman" de Spike Lee
"Whitney" de Kevin Macdonald
"Photo de famille" de Cecilia Rouaud
"Bonhomme" de Marion Vernoux
et la chronique des autres sorties de septembre

Lecture avec :

"Au loin" de Hernan Diaz
"Beach Boys, un été sans fin" de Jean Emmanuel Deluxe
"Federica Ber" de Mark Greene
"K.O." de Hector Mathis
"L'extase totale" de Norman Ohler
et toujours :
"Ce que l'homme a cru voir" de Gautier Batistella
"Dans la chambre noire" de Susan Faludi
"L'écart" de Amy Liptrot
"La femme à part" de Vivian Gornick
"Sous les branches de l'udala" de Chinelo Okparanta
"Wild side" de Michael Imperioli

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=