Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'Eventreur
Théâtre Essaion  (Paris)  février 2018

Comédie dramatique de François Lis d’après une nouvelle de Pierre Dubois, mise en scène de Stéphanie Wurtz, avec Delphine Guillaud, Vincent Gaillard et François Lis.

Les lecteurs de Froggy's Delight ne l'ignorent plus : les pièces policières ont fait leur grand retour sur les scènes françaises et particulièrement parisiennes.

armi elles, quelques-unes ont pris pour cadre l'époque victorienne et les quartiers de Londres comme Whitechapel et lorgnent du côté du détective à la pipe et à la loupe, celui qui a pour compagnon le bon docteur Watson.

C'est dans cette ambiance sombre dans laquelle les criminels profitent du brouillard pour commettre leurs forfaits atroces que "L'Eventreur", texte de Pierre Dubois adapté pour les planches par François Lis, va se dérouler.

D'abord sans surprise ou, plutôt, avec comme surprise l'absence de surprise : comme on s'y attendait, c'est bien la litanie des exploits sanglants de Jack The Ripper qui sera décliner comme dans la chanson des "Dix petites catins" qui introduit le sujet.

as un crime ne sera oublié et c'est forcément Delphine Guillaud, la seule présence féminine sur scène, qui devra à chaque fois pousser son cri d'effroi avant d'être dépecé par celui qui inspirera bien des drames expressionnistes et des films de la Hammer.

Mais, dans l'alerte mise en scène de Stéphanie Wurz, les crimes de l'éventreur prennent rapidement un tour fantastique. Que cette version soit tirée des "Contes de crimes" du fameux elficologue Pierre Dubois, l'ami des lutins et des fées, en dit presque assez sur ce qui va subvenir pour subvertir le catalogue annoncé des prostituées éviscérées...

Attention ! Chaque spectateur signe un contrat moral en allant voir cet "Eventreur" peu commun : ne rien dire de la solution à laquelle les deux détectives sur le coup, C. Marmaduke Perthwee (François Lis) et Ackroyd (Vincent Gaillard), vont parvenir.

Pour inciter les curieux à venir frissonner dans un ailleurs où le crime n'empêche pas le rêve, on les prévient que la résolution sera étonnante, fantastique, voire poétique. On est loin des hypothèses annoncées ou inventées au cours des deux siècles pendant lesquels la légende de Jack n'a cessé de croître et d'embellir (ou plus exactement d'enlaidir).

Grâce à la belle voix de Delphine Guillaud, qu'on aurait aimé entendre davantage, au piano expert et à la musique en situation de Vincent Gaillard, ainsi qu'à l'emphase exaltée du narrateur François Lis, ce spectacle n'est pas un simple moment d'agréable distraction.

C'est une ode élégante au plaisir d'imaginer avec pour contrainte des crimes odieux comme on lit dans les faits divers et pour promesse l'immersion dans un monde meilleur où l'on ne doute pas de l'existence des fées.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 juillet 2018 : Allons z'enfants !

On continue le tour des festivals avec les Eurockéennes et le Hellfest, mais aussi le Off d'Avignon et plein d'autres belles choses à découvrir tout de suite dans le sommaire de la semaine :

Froggeek' s Delight :

"Detroit : Become Human" de Quantic Dreams sur PS4
La mode du Battle Royale va-t-elle tuer la créativité
dans le jeu vidéo ?

Du côté de la musique :

"Cover me session" de Hugo
On démarre la revue des festivals avec le Hellfest où nous avons passé 3 jours de folie :
Vendredi au Hellfest avec Joan Jett, Meshuggah, Juda Priest, A Perfect Circle...
encore le Hellfest le Samedi avec Rise of the Northstar, Pleymo, Deftones, Dimmu Borgir...
et on fini le Hellfest le Dimanche avec Megadeth, Iron Maiden, Marilyn Manson...

changement de décor, Vendredi au Eurockéennes de Belfort avec Beth Ditto, Prophets of Rage, Nine Inch Nails...
toujours les Eurocks, la journée du samedi en compagnie de Truckks, Queens of the Stone Age, Jungle ... (et semaine prochaine, le dimanche)
retour sur les 4 jours au festival de Beauregard :
Vendredi avec Charlotte Gainsbourg, Orelsan, Jack White, MGMT...
Samedi avec Eddy de Pretto, Black Rebel Motorcycle Club, Simpl Minds...
Dimanche avec Parquet Courts, The Breeders, At the Drive In, Bigflo & Oli...
et le bouquet final du lundi avec Depeche Mode, Girls in Hawaii et Concrete Knifes
et toujours :
"The symphonies" de Arvo Part
"Chambre noire" de Alexandre Nadjari
"What we've drawn" de Fuzeta
"Avec du noir avec du blanc" de Olivier Depardon
Shaggy Dogs en interview autour de leur album "All Inclusive"
"Murmures" de Tom Bourgeois

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Italienne, Scène et Orchestre" à la MC 93 à Bobigny
"Bohême, notre jeunesse" à l'Opéra Comique
"Les Liaisons dangereuses" au Théâtre de Nesle
"Dîner de famille" au Théâtre d'Edgar
"Seconde chance" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
dans le cadre du Festival au Village à Brioux-sur-Boutonne :
"Les Gravats"
"Au Banquet de Gargantua"
les chroniques des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon
et les chroniques des spectacles à l'affiche pour l'été parisien

Expositions avec :

"Kent Monkman - Beauty and the Beasts" au Centre Culturel Canadien
et la dernière ligne droite pour :
"Mary Cassatt - Une impressionniste américaine à Paris" au Musée Jacquemart-André
"Corot - Le Peintre et ses modèles" au Musée Marmottan-Monet

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Paul Sanchez est revenu !" de Patricia Mazuy
"Penché dans le vent!" de Thomas Riedelsheimer
dans la catégorie Oldies but Goodies en version restaurée :
"Les Dames du Bois de Boulogne" de Robert Bresson
"Laura nue" de Nicolo Ferrari
les chroniques des sorties de juin
et les chroniques des autres sorties de juillet

Lecture avec :

"Génocide(s)" de Kazuaki Takano
"Le dernier tableau de Sara de Vos" de Dominic Smith
"Réveille-toi !" de François Xavier Dillard
"Le président a disparu" de Bill Clinton et James Patterson
"Sur un mauvais adieu" de Michael Connelly
et toujours :
"Histoire du fascisme" de Frédéric le Moal
"Jesse le héros" de Lawrence Millman
"Taqawan" de Eric Plamondon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=