Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'affaire Mayerling
Bernard Quiriny  (Editions Rivages)  janvier 2018

J’ai découvert Bernard Quiriny et son univers, il y a quelques années, sur les conseils d’un ami proche, en lisant son recueil de nouvelles, Une collection très particulière. Assez hermétique au départ vis-à vis de ce format d’écriture, il est celui qui m’a fait aimer les recueils de nouvelles. Depuis, j’en lis souvent, celles de Joyce Carol Oates notamment ou les superbes Microfictions de Régis Jauffret.

Avec L’affaire Mayerling, sorti le mois dernier aux éditions Rivages, je me lance dans mon premier roman de cet auteur belge à l’imagination débordante. L’affaire Mayerling est encore en course, il fait partie des 5 finalistes, pour obtenir le grand prix RTL-Lire 2018.

Mayerling est le nom d’une résidence de standing construite dans la petite ville de Rouvières. Etages, 25 appartements du T2 au T5 avec des propriétaires triés sur le volet. Le narrateur et son ami Braque sont des passionnés de l’immobilier et de son jargon si particulier. Ils vont au cours de la première partie du livre s’amuser à décrire les catalogues publicitaires sur ces résidences immobilières que l’on vend sur plan, décrire l’avancée des travaux et ses péripéties et présenter le syndic qui gérera la résidence Mayerling.

Assez rapidement, avec la seconde partie, le livre va se centrer sur cette résidence et ses occupants. Des faits étranges et loufoques se sont déroulés. Le narrateur et son ami Braque vont donc effectuer une enquête après ces faits qu’ils nous narrent. On retrouve alors l’imagination débordante de l’auteur, sa précision dans les descriptions au travers des problèmes successifs et nombreux qui vont toucher les habitants de cet immeuble de standing. Les conflits et les accidents se succèdent. Un couple se déchire, en faisant profiter par le bruit ses nombreux voisins. La très pieuse Madame Camy se retrouve nymphomane. M Paul rêve d’assassiner son voisin trop bruyant. Une odeur pestilentielle s’échappe du logement de Madame Meunier. Madame Choppard a des hallucinations voyant le fantôme de sa mère dans l’immeuble.

Assez rapidement, les rêves de ses copropriétaires se transforment en cauchemars. Les nombreux dysfonctionnements techniques de l’immeuble ont des conséquences sur les comportements des habitants. Assez vite tout tombe en panne, l’immeuble se dégrade très rapidement et les habitants commencent à tomber malade. Les habitants ont alors pour unique solution que de déclarer la guerre à leur immeuble et se retrouvent alors pris dans un tourbillon de destruction de leurs biens qui est l’objet de la troisième et dernière partie du livre.

Vous l’avez donc compris, le dernier livre de Bernard Quiriny est une satire de l’urbanisme actuel, de ses résidences qui fleurissent à tout bout de champs dans toutes les villes françaises, dans lesquelles les gens s’entassent avec plaisir sans se parler entre eux. L’auteur se moque avec beaucoup d’humour de cette vie citadine dans laquelle les habitants se retrouvent prisonniers de leur rêve de béton.

Ce qui fait le charme de ce livre, qui le rend si plaisant à lire, c’est encore une fois l’humour et l’originalité dont fait preuve Bernard Quiriny. Imaginez un immeuble qui décide de s’en prendre à ses occupants et des occupants qui décident de lui casser la gueule. Et bien oui, c’est bien ça que nous propose Bernard Quiriny.

Bernard Quiriny manie l’absurde et le cocasse avec un talent immense pour nous conter le naufrage d’une communauté de copropriétaires. Il le fait avec une grande intelligence en posant d’abord ses personnages (on a même droit dès la première page à la liste détaillée des copropriétaires étage par étage, comme celle qu’on trouve au rez-de-chaussée des immeubles sur le panneau du conseil syndical) pour finir par une fin délirante, dans le bon sens du terme.

L’affaire Mayerling est donc un roman savoureux que l’on lit avec délectation.

 

En savoir plus :
Le Facebook de Bernard Quiriny


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 17 mars 2019 : Que la culture coule à flots

Tels les litres de Guinness qui ne manqueront pas d'innonder toute l'Irlande et même le monde entier à l'occasion de le Saint Patrick, voici notre sélection hebdomadaire culture qui se déverse dans vos yeux et vos oreilles curieux et gourmands.

Du côté de la musique :

Rencontre avec Frédéric Lo autour de son album "Hallelujah!"
"Data Mirage Tangram" de The Young Gods
"Grand casino" de Manu Lanvin & The Devil Blues
Rencontre avec Mass Hysteria
"Boccherini" de Ophélie Gaillard, Sandrine Piau et Ensemble Pulcinella
"Le dilettante d'Avignon, Jacques Fromental Halévy" de Orchestre Régional Avignon-Provence et Michel Piquemal
"The golden fascination" de Richard Andrews
"10 ans plus tarés" de Fastened Furious
"14th boyz EP" de Fastlanes
King Child, Mouse Dtc, Innvivo dans une sélection de EP et singles
"Iggy Salvador" de Dj Zebra
"Erik Trufaz Quartet en concert à l'Aéronef
Tamino à l'Aéronef de Lille
Patrick Coutin est de retour, à retrouver en concert privé et en entretien
et toujours :
"A la lisière" de Clarika
"La disparition d'Everett Ruess" de Emmanuel Tellier
"Fauré Requiem - Poulenc Figure humaine - Debussy Trois chansons" de Ensemble Aedes, Les Siècles, Mathieu Romano
"Look ahead" de Fred Nardin Trio
"Connecting the dots" de Guy Mintus Trio
"Soistices" de Heaume Mortal
"Just about anything is possible" de Inred
"Mon héroïne EP" de Kyrie Kristmanson
"A walk above clouds EP" de Line
"Arabella EP" de Arabella

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Le Pays lointain" au Théâtre national de l'Odéon
"Qui a tué mon père" au Théâtre de la Colline
"En se couchant, il a raté son lit" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Veillée de famille" au Théâtre du Rond-Point
"La Mort (d')Agrippine" au Théâtre Dejazet
"Oncle Vania" au Théâtre du Nord-Ouest
"Anaïs Nin, une de ses vies" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Apocalypse bébé" au Théâtre Paris-Villette
"Madame Pink" au Théâtre du Rond-Point
"Philippe Meyer - Ma radio, histoire amoureuse" au Théâtre Le Lucernaire
"Café Polisson" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Eldorado Dancing" à la Ferme Le Bel état à Guyancourt
des reprises:
"Place des Héros" au Théâtre Les Gémeaux à Sceaux
"Les Damnés" à la Comédie française
"La Légende de Bornéo" au Théâtre de l'Atelier
"L'Autre fille" au Théâtre Les Déchargeurs
"Je parle à un homme qui ne tient pas en place" au Théâtre de Nesle
"Dans les jardins de Carlos et Nestor" au Théâtre de Nesle
"Les Divalala - Femme, Femme, Femme" au Théâtre Lepic
"Cabaret Siméon" au Théâtre Essaion
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mars

Expositions avec :

"L'Orient des peintres" au Musée Marmottan-Monet

Cinéma avec :

les nouveautés de la semaine :
"Le Corps sauvage" de Cheyenne-Marie Carron
"Leur souffle" de Cécile Besnault et Ivan Marchika
et la chronique des autres sorties de mars

Lecture avec :

"Desh" de Tofépi
"Firebird" de Thomas Harnois
"Guillaume le Conquérant / Léonard de Vinci" de David Bates / Carlo Vecce
"Iggy Salvador" de Antoine Zebra
"Lincoln au Bardo" de Georges Saunders
"Oyana" de Eric Plamondon
"Rendez vous à Samarra" de John O'Hara
et toujours :
"Un certain Paul Darrigand" de Philippe Besson
"Après" de Nikki Gemmell
"Boy erased" de Garrard Conley
"L'ombre de la baleine" de Camilla Grebe
"Les gratitudes / Mon père" Delphine de Vigan / Grégoire Delacourt
"Les suppliciées du Rhône" de Coline Gatel
"Tu finiras clochard comme ton Zola / Nouvelles morales provisoires" de Philippe Val / Raphaël Enthoven"

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=