Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le goût sucré des souvenirs
Beate Teresa Hanika  (Editions Les Escales)  février 2018

De nouveau, Les éditions Les Escales nous proposent un très bon livre, ici écrit par Beate Teresa Hanika, une auteure qui jusqu'à présent s’était fait remarquer pour ses romans jeunesse. Elle se lance dans les romans adultes et on doit bien constater que son dernier livre, Le goût sucré des souvenirs est une belle réussite, à l’image la couverture, particulièrement soignée.

Le goût sucré des souvenirs est l’histoire d’une vieille dame, Elisabetta Shapiro qui vit seule dans sa maison familiale de Vienne. De son enfance, elle a conservé des multiples pots de confiture d’abricot, tous fabriqués par sa mère. Cette confiture sucrée la replonge systématiquement dans ses souvenirs. Ses pots sont étiquetés par année. Quand elle en ouvre un, les souvenirs lui reviennent, elle replonge dans son passé de jeune fille juive sous la Vienne nazie : son quotidien d’abord faste et luxueux, ses grandes sœurs qu’elle jalousait secrètement, sa tortue Hitler qui déambule dans la maison et le jardin la voix de sa mère quand elle chantait puis l’arrestation de toute sa famille par les SS, la solitude et la perte de repères.

Son père était médecin, sa mère chanteuse d’opérette, ses sœurs bien plus âgées (elle parle aux fantômes de ses sœurs dans le livre) qu’elle quand la gestapo est venue les chercher. Elle a échappé à cette rafle et elle se sent coupable de ne pas avoir été avec sa famille. Un passage du livre nous raconte d’ailleurs que quelques jours après la rafle de ses parents, elle s’est rendue avec sa valise dans un poste de police pour raconter que sa famille avait été prise par la gestapo et qu’ils l’avaient oubliée ! Elle ne dut son salut qu’à l’humanité de celui qu’elle avait face à elle qui lui dit de partir avec sa valise.

Dans sa maison viennoise, où elle continue de faire des confitures d’abricot, Elisabetta accueille Pola, une danseuse qui elle aussi a des secrets à cacher à Elisabetta. Très vite, les habitudes de la vieille femme vont se retrouver chamboulées. Pola lutta aussi contre ses propres démons. Sans trop raconter le livre dans ses détails, Pola a un lien avec la petite fille d’Elisabetta et des choses à se reprocher (à cause de sa famille et de son frère) concernant la fille de la vieille dame. Les souvenirs des deux femmes vont alors s’entremêler, dessinant un second drame. Pola va avoir besoin de la vieille dame et de son pardon pour se reconstruire.

Elles vont alors, malgré leurs différences, se rapprocher peu à peu et nouer des liens plus forts qu’elles ne l’auraient imaginé.

Le goût sucré des souvenirs est un roman émouvant dans lequel deux femmes, accablées par la culpabilité vont tenter ensemble d’obtenir la rédemption. L’écriture de l’auteur est très belle, l’histoire extrêmement réaliste, on pourrait même avoir un doute sur son caractère fictionnelle tant elle sonne juste.

 

En savoir plus :
Le Facebook de Beate Teresa Hanika


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 16 septembre 2018 : Un été sans fin

On n'est pas trop mal sous le soleil de septembre. Il faut bien cela pour faire oublier un peu l'actualité politique et sociale. Pour se détendre, voici notre petit programme culturel hebdomadaire, notamment avec de la musique, des spectacles à foison, la rentrée des expositions, une sélection de films et toujours de la littérature. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Let my children hear Mingus" de Géraud Portal
"Joy as an act of resistence" de Idles
"Move through the dawn" de The Coral
"Reiði" de Black Foxxes
"Rising, la fin de la tristesse" de Blaubird
"Idomeni" de No Mad ?
"Sun on the square" de The Innocence Mission
et entre livre et musique "Beach Boys, un été sans fin" de Jean Emmanuel Deluxe

et toujours :
"June" de Brendon Anderergg
"Comme de Niro" de Madame Robert
"Neige à Londres" de Eles
Retour sur la 28eme édition du Festival de la Route du Rock de Saint Malo
Interview avec Judith Owen en concert le 17 septembre au 3 Baudets
le Rock chic de Thomas Breinert, découverte à prolonger par l'écoute de la session acoustique.

Au théâtre :

les nouveautés :
"Infidèles" au Théâtre de la Bastille
"Dialogue aux Enfers" au Théâtre de Poche-Montarnasse
"Le C.V. de Dieu" à la Pépinière Théâtre
"Signé Dumas" au Théâtre La Bruyère
"Solaris" au Théâtre de Belleville
"L'éternel premier" à La Pépinière Théâtre
"1830 Sand Hugo Balzac : tout commence..." au Théâtre Essaion
"Galilée, Le Mécano" au Théâtre de la Reine Blanche
"Vipère au poing" au Théâtre Le Ranelagh
"4.48 Psychose" au Théâtre La Croisée des Chemins
les reprises :
"La Nostalgie des blattes" au Théâtre du Petit Saint-Martin
"Cyrano de Bergerac" au Théâtre Le Ranelagh
"Une ombre dans la nuit" au Théâtre Le Ranelagh
"La Loi des Prodiges" au Théâtre du Petit Saint Martin
"Gérémy Crédeville - En vrai le titre on s'en fout" à la Comédie de Paris
"Fabrice Petithuguenin - C'est compliqué" au Théâtre Le Bout
"Manon Mezadorian - Pépites" au Théâtre du Marais
et la chronique des autres spectacles de septembre

Expositions avec :

"Picasso : Chefs d'oeuvre !" au Musée national Picasso
"Country Life - Chefs d'oeuvre de la Collection Mellon" au Musée de la Chasse et de la Nature

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Leave No Trace" de Debra Granik
"L'Amour est une fête" de Cédric Anger
"Sugarland" de Damon Gameau
Oldies but goodies avec : "Rue des Cascades" de Maurice Delbez en version remastérisée
Ciné en bref avec :
"Blackkklansman" de Spike Lee
"Whitney" de Kevin Macdonald
"Photo de famille" de Cecilia Rouaud
"Bonhomme" de Marion Vernoux
et la chronique des autres sorties de septembre

Lecture avec :

"Au loin" de Hernan Diaz
"Beach Boys, un été sans fin" de Jean Emmanuel Deluxe
"Federica Ber" de Mark Greene
"K.O." de Hector Mathis
"L'extase totale" de Norman Ohler
et toujours :
"Ce que l'homme a cru voir" de Gautier Batistella
"Dans la chambre noire" de Susan Faludi
"L'écart" de Amy Liptrot
"La femme à part" de Vivian Gornick
"Sous les branches de l'udala" de Chinelo Okparanta
"Wild side" de Michael Imperioli

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=