Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ce soir, on regardera les étoiles...
Alì Ehsani  (Editions Belfond)  février 2018

Alì Ehsani est un jeune auteur né à Kaboul en 1989 qu’il a dû fuir en 1998 après le décès de ses parents. Ce soir, on regardera les étoiles..., son premier livre raconte son exil de cinq années à travers le Moyen-Orient et l’Europe, jusqu’aux côtes italiennes qui, aujourd’hui encore, reçoivent quotidiennement des migrants venant de ces parties du monde. Diplômé en droit, Alì Ehsani vit aujourd’hui en Italie où il s’investit auprès des écoles pour sensibiliser les élèves à la réalité dramatique du parcours des migrants.

Sur 300 pages, l’ouvrage nous raconte la vie de ce petit garçon, âgé de huit ans qui vit dans les décombres et les bombardements qui ravagent la ville de Kaboul. La guerre est son quotidien, elle fait partie de sa vie. Un soir, Alì rentre chez lui et trouve sa maison détruite. Lors d’un raid aérien, un missile est tombé sur leur maison. Ne sachant pas quoi faire, il attend le retour de ses parents. Sauf que ceux-ci ne reviendront jamais. Sa maison a disparu sous les tirs de mortier et ses parents sont partis avec.

Alì doit partir, il n’a plus de maison, il n’a plus de parents et n’a plus d’avenir dans cette ville. Ne lui reste que son grand frère Mohammed, avec qui il va prendre la route. Cachés sous une bâche, harnachés à un minibus cahotant sur les routes afghanes contrôlées par les talibans, les deux frères vont fuir. Un long périple débute alors avec la peur au ventre. Une aventure folle et courageuse se développe au fil des pages faite de rencontres merveilleuses et de larmes. Les paysages et les pays défilent, l’Iran, la Turquie, la Grèce puis les côtes italiennes, synonymes de refuge, loin de la guerre.

Cinq ans après être parti de Kaboul, Alì arrive seul en Italie. Où est Mohammed ? Que lui est-il arrivé ? Dès le deuxième chapitre, on apprend que son frère n’est pas avec lui en Italie. Alì parle alors à son frère, le tutoyant dans le livre. Le livre est alors un peu comme une lettre qu’il adresse à son frère. Les chapitres vont alterner des passages où Alì est seul et d’autres où les deux frères sont ensemble.

Ce soir, on regardera les étoiles... est un livre bouleversant, écrit à la première personne du singulier. C’est une histoire écrite au travers des yeux d’un enfant de huit ans avec l’innocence qui va avec. C’est un joli livre sur l’amour fraternel dans lequel les deux frères traversent une aventure commune, rencontrant des gens merveilleux qui vont leur tendre la main mais aussi des êtres peu scrupuleux qui n’aiment pas les migrants. Ils affrontent le froid, la faim, le manque de toit. Ils affrontent la cruauté des passeurs qui gagnent de l’argent sur la misère humaine. Ils affrontent les flots de la mer où tant d’hommes se noient quotidiennement.

Mohammed est très proche de son petit frère, il joue le rôle du grand frère parfait en étant très protecteur à son égard. Pas encore majeur, il a le poids énorme de remplacer son père et sa mère auprès de ce petit garçon. Les deux sont des refugiés ordinaires, comme ceux dont on entend parler depuis quelques temps, qui tentent de venir chercher une vie meilleure en Europe, qui fuient les guerres qui ravagent leurs pays alimentés par nos armes.

Ce soir, on regardera les étoiles... n’a pas vocation à tenter de trouver des solutions pour aider ces migrants. Il est juste un témoignage puissant et émouvant sur un sujet d’actualité qui nous concerne tous. Alors s’il pouvait permettre de limiter les préjugés que l’on entend souvent sur les migrants, cela serait déjà bien.

Alì, lui, pendant ce temps regarde les étoiles...

 

En savoir plus :
Le Facebook de Alì Ehsani


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 9 décembre 2018 : l'empire d'essence

Pénurie d'essence peut être, mais pas de pénurie des sens avec notre sélection hebdomadaire à lire, à voir et à écouter. C'est parti sans plus attendre pour une semaine de plaisirs.

Du côté de la musique :

"L'allégresse" de DaYtona
"C'est la vie" de Phosphorescent
"Oak leaf" de Raoul Vignal
"Karl Maria Von Weber : Symphonie N 1 & concertos" de l'Orchestre Victor Hugo, Jean François Verdier, Nicolas Baldeyrou, David Guerrier et Thomas Bloch
"City walk" de Adrien Chicot
"Tribute to an imaginary folk band" de Bedmakers
Rencontre avec Emma Solal, accompagnée d'une session acoustique aux couleurs de l'Italie
"Valdevaqueros" de Fred Nevché
"Chapitres V et VI" de La Pietà
"Parallel universe blues" de Papercuts
et toujours :
"Persuasive" de Persuasive
"About Bridges" de Régis Boulard et Nico Sacco
"No tourists" de The Prodigy
"Kings and bastards" de Roberto Negro
"Tout bleu" de Tout Bleu"
Plutôt me rendre" de Anne Darban
Nicolas Vidal en interview accompagnée de sa Froggy's session live, autour de son album "Bleu Piscine"
"Il était fou" de JUR
"Young girls punk rock" de Lilix & Didi
Mokado, Clozee et Grandepolis dans une sélection singles et EP
"S/T" de The Balkanys

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Antigone" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Love, Love, Love" au Théâtre de Belleville
"Un Picasso" au Studio Hébertot
"Bérénice Paysages" au Théâtre de Belleville
"J'admire l'aisance..." au Studio Hébertot
"Le Double" au Théâtre 14
"J'ai des doutes" au Théâtre du Rond-Point
"L'Ecole des femmes" au Théâtre Dejazet
"Kiss & Cry" à la Scala
"Dans ma chambre" au Théâtre La Flèche
"F(r)iction" au CNAC de Châlons-en-Champagne
les reprises :
"Stuck Plastik, une pièce en plastique" au Théâtre-Studio d'Alfortville
"Aglaé" au Théâtre du Rond-Point
"L'Ombre de la baleine" au Théâtre Lepic
"ABC D'airs" au Théâtre Le Lucernaire
"Barbara amoureuse" au Théâtre Essaion
la chronique des spectacles de novembre
et la chronique des autres spectacles de décembre

Expositions avec :

"La Galerie des Sculptures" au Petit Palais
"Youssef Chahine" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Pachamama" de Juan Antin
"Utoya 22 juillet" de Erik Poppe
"Rêver sous le capitalisme" de Sophie Bruneau
"Le sous bois des insensés" de Martine Deyres
Oldies but Goodies avec :
"Le Solitaire" de Michael Mann dans le cadre de la Rétrospective James Caanà la Cinémathèque française
et "La Cousine Bette" de Max de Rieux dans le cadre du Cycle Balzac à la Cinémathèque française
la chronique des sorties de novembre
et la chronique des autres sorties de décembre

Lecture avec :

"Le coup d'état Macron, le Prince contre la nation" de Guillaume Larrivé
"Allez tous vous faire foutre" de Aidan Truhen
"Dialectique de la pop" de Agnès Gayraud
"Inconnu à cette adresse", "84, Charing cross road" et "Les heures silencieuses" de Kressmann Taylor, Helene Hanff et Gaëlle Josse
"Pierre Laval, un mystère français" de Renaud Meltz
et toujours :
"Humains dans la rue : Histoires d'amitiés, avec ou sans abri" de Jean Marc Potdevin, Anne Lorient et Lauriane Clément
"Le meurtre du commandeur, livre 2 : La métaphore se déplace" de Haruki Murakami
"Les vérités cachées de la guerre d'Algérie" de Jean Sévillia
"No society" de Christophe Guilluy
"Séance infernale" de Jonathan Skariton
"Tous les Mayas sont bons" de Donald E. Westlake

Froggeek's Delight :

bientôt Noël... pensez aux cadeaux
"Assassin's Creed : Odyssey" sur PS4, XBOXONE, PC Windows
"Astrobot rescue mission" jeu en réalité virtuelle sur PS4
"Marvel's Spider-Man" en exclusivité sur PS4
"Shadow of the Tomb Raider" sur PS4, XBOXONE et PC
"Kingdom Come : Delivrance" sur PC, PS4 et XBOX

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=