Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Samuele
Les filles sages vont au paradis, les autres vont où elles veulent  (InTempo Musique)  février 2018

"Sans cesse bombardées par le même refrain. / Si t’es pas bonne à marier, fille, t’es bonne à rien / Surveille ton poids, surveille ton langage et répond "oui, papa" et reste bien sage. / Les filles sages servent à décorer les salons. / Les plus jeunes et jolies servent à vendre le savon / Celui qui mousse, mousse, mousse la libido des acheteurs de bonbons. / Le prochain qui me dit : "mais le sexe vend !" reçoit mon poing au menton. / Si le sexe vendait vraiment, on penserait à la moitié des acheteuses et acheteurs qui préfèrent les garçons. / Le sexe ne vend pas, mais la soumission..." ("Egalité de papier").

Voilà que le décor est planté. Samuele décomplexe la femme avec cet album féministe mi-spoke mi-sing : Les filles sages vont au paradis, les autres vont où elles veulent. Son accent de Montréal passe vite au second plan quand son langage universel devient criant de vérité. Egalité de salaire, préjugés et principes du seizième siècle, romantisme et héroïsme, Samuele démonte ces comportements sociaux pièce par pièce, note par note, morceau par morceau.

D’un premier titre dénonciateur et sans provocation, Samuele file vite dans les chants de cotons avec un son diablement blues et entraînant. Entre folk et cordes, elle montre du doigt les fragilités d’un système corrompu par l’égocentrisme de ses concepts misogynes. "Il était une fois une princesse autonome / Qui vivait dans l’attente d’absolument personne," "Pas envie, pas le goût d’être la moitié d’un tout" ("La sortie").

Ah, furieux capitalisme phallocrate, que n’ai-je succombé à tes tentations socialistes ? Non, Samuele ne fait pas de politique, mais elle fait partie des rares artistes qui osent le courage de leurs pensées, et vont jusqu’au bout de ce qu’elles affichent. Ici, c’est depuis qu’on a joyeusement tranché la carotide du dernier consanguin qui tenta de monter sur le trône Franc, que la loi salique n’est plus en vigueur. Et pourtant, naître femme et prétendre à l’indépendance n’est pas toujours apprécié. Que ce soit pour aimer ou pour se battre, les préconçus ont souvent la belle vie dans les regards des incapables.

Sans ostentation, sa musique est cristalline et pudique quand elle chante l’amour ("Dactylo"), et devient mordante quand la douleur pointe ses flèches en sa direction ("La révolte"). Qu’elle chante ses peines est une chose, qu’elle nous ôte les mots de la bouche en est une autre. "J’ai des poèmes pleins les doigts / ça déborde des cahiers / toutes les strophes parlent toi / tous les vers / tous les pieds / si t'es ok avec la triche / j’invente un vocabulaire / je t’écris des chansons d’amour que je te chanterai jamais" ("Tous les blues").

Les cordes s’arrachent à la quiétude et s’envolent comme la passion fait perdre la raison, des cuivres s’invitent et donnent du relief aux morceaux, puisant dans les hurlements silencieux des courageux.

"Je joue comme une fille. Je joue bien, je joue fort. Et je ne m’excuse pas de prendre le décor". Samuele, fabuleuse poète et musicienne.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Samuele
Le Bandcamp de Samuele
Le Facebook de Samuele


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 16 septembre 2018 : Un été sans fin

On n'est pas trop mal sous le soleil de septembre. Il faut bien cela pour faire oublier un peu l'actualité politique et sociale. Pour se détendre, voici notre petit programme culturel hebdomadaire, notamment avec de la musique, des spectacles à foison, la rentrée des expositions, une sélection de films et toujours de la littérature. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Let my children hear Mingus" de Géraud Portal
"Joy as an act of resistence" de Idles
"Move through the dawn" de The Coral
"Reiði" de Black Foxxes
"Rising, la fin de la tristesse" de Blaubird
"Idomeni" de No Mad ?
"Sun on the square" de The Innocence Mission
et entre livre et musique "Beach Boys, un été sans fin" de Jean Emmanuel Deluxe

et toujours :
"June" de Brendon Anderergg
"Comme de Niro" de Madame Robert
"Neige à Londres" de Eles
Retour sur la 28eme édition du Festival de la Route du Rock de Saint Malo
Interview avec Judith Owen en concert le 17 septembre au 3 Baudets
le Rock chic de Thomas Breinert, découverte à prolonger par l'écoute de la session acoustique.

Au théâtre :

les nouveautés :
"Infidèles" au Théâtre de la Bastille
"Dialogue aux Enfers" au Théâtre de Poche-Montarnasse
"Le C.V. de Dieu" à la Pépinière Théâtre
"Signé Dumas" au Théâtre La Bruyère
"Solaris" au Théâtre de Belleville
"L'éternel premier" à La Pépinière Théâtre
"1830 Sand Hugo Balzac : tout commence..." au Théâtre Essaion
"Galilée, Le Mécano" au Théâtre de la Reine Blanche
"Vipère au poing" au Théâtre Le Ranelagh
"4.48 Psychose" au Théâtre La Croisée des Chemins
les reprises :
"La Nostalgie des blattes" au Théâtre du Petit Saint-Martin
"Cyrano de Bergerac" au Théâtre Le Ranelagh
"Une ombre dans la nuit" au Théâtre Le Ranelagh
"La Loi des Prodiges" au Théâtre du Petit Saint Martin
"Gérémy Crédeville - En vrai le titre on s'en fout" à la Comédie de Paris
"Fabrice Petithuguenin - C'est compliqué" au Théâtre Le Bout
"Manon Mezadorian - Pépites" au Théâtre du Marais
et la chronique des autres spectacles de septembre

Expositions avec :

"Picasso : Chefs d'oeuvre !" au Musée national Picasso
"Country Life - Chefs d'oeuvre de la Collection Mellon" au Musée de la Chasse et de la Nature

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Leave No Trace" de Debra Granik
"L'Amour est une fête" de Cédric Anger
"Sugarland" de Damon Gameau
Oldies but goodies avec : "Rue des Cascades" de Maurice Delbez en version remastérisée
Ciné en bref avec :
"Blackkklansman" de Spike Lee
"Whitney" de Kevin Macdonald
"Photo de famille" de Cecilia Rouaud
"Bonhomme" de Marion Vernoux
et la chronique des autres sorties de septembre

Lecture avec :

"Au loin" de Hernan Diaz
"Beach Boys, un été sans fin" de Jean Emmanuel Deluxe
"Federica Ber" de Mark Greene
"K.O." de Hector Mathis
"L'extase totale" de Norman Ohler
et toujours :
"Ce que l'homme a cru voir" de Gautier Batistella
"Dans la chambre noire" de Susan Faludi
"L'écart" de Amy Liptrot
"La femme à part" de Vivian Gornick
"Sous les branches de l'udala" de Chinelo Okparanta
"Wild side" de Michael Imperioli

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=