Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Gontard
Tout naît / tout s'achève dans un disque  (Ici d'ailleurs...)  mars 2018

Second album qui faillit ne jamais voir le jour, parce que l’air est vicié de démagogues et de nuages toxiques. Gontard écoute beaucoup de musique, dissèque et associe les sonorités, interprète ces maux avec ses mots et livre Tout naît / tout s’achève dans un disque. Parce que la vie ça fait mal, les sentiments ça schlingue et les actualités ça torse.

L’œil torve et la lippe pressée, Gontard murmure autant qu’il chante, il slamme comme il ergote et argumente comme il conspue. "Pourquoi personne ne me collectionne / pourquoi je sors seulement quand les gens dorment / pourquoi je ne veux pas mourir tout blanc / pourquoi entretenir l’esprit combattif pendant que vous entretenez un déni sucré / pourquoi sur la terre des hommes il n’y a que des intrigues compliquées / je crois que ça y est je vous hais car vous n’avez jamais souhaité déplacer la moindre montagne / vous vouliez juste mettre quelques paillettes dessus pour faire joli les soirs de fête / mais qu’avez-vous fait ? / pourquoi l’avez-vous fait ? / moi je m’en vais / vous direz de ma part au premier sinistre que Gontard est mort parce que personne ne me collectionne" ("Il fiasco").

Les instruments sont les battements du temps sur nos rêves avortés et les sifflements du vent dans les interstices. Des cordes suivent les syllabes et répondent au prolixe verbe de Gontard. Et quel verbe ! Accrocher son oreille aux textes fera sans effort se vriller le petit marteau du tympan en une suite de postillons embaumant le désenchantement. Fils spirituel de Zola, le fameux Emile détrousseur de bourgeoisie guindée, faisant apparaître en quelques mots la noirceur derrière les voilages, la puanteur sous les parfums et le labeur des petites mains, Gontard fait de son album une balade entre brouillard et fumée, à la lisière de ce qu’il est bienséant de taire et de ce qu’il est nécessaire de crier.

"Et tous ces tambours qui frappent sur ton passage, tous ces slogans sur des Post-it qui participent au national tapage. Y'a toujours une tondeuse, comme un bruit de fond dans ce pays qui fout les jetons" ("La main tiède de la violence"). Jeunesse désabusée, vieillesse blasée, voilà ce que nous sommes, et en somme la simple somme de nos décisions.

Notre maison, ses cuivres lancinants de soirs de pluie, ses notes étirées à tirer des larmes du cafard, parce que les tourments n’existent qu’à cause des autres et de nos interactions. Sartre n’est pas loin, ses concepts ressurgissent en ces heures individualistes. "Ce matin tu pleurais sans avoir de chagrin, il doit bien y avoir une raison".

Poète contemporain sans hypocrisie, avec un réalisme dénué de sarcasme, sans paillettes et sans strass, Gontard assume un cynisme digne des plus ascètes. Et ça aussi ça fait du bien, c’est sans langue de bois que Tout naît / tout s’achève dans un disque va à la conquête de ce palpitant qui ne battait pour personne et le lance à travers les cieux, en orbite autour de notre planète incandescente. Certes, ça fait mal, mais il est aussi doux de se sentir vivant.

"L’humanité n’a pas besoin de bibelots, on veut des fluides corporels". C’est noté.

 

En savoir plus :
Le Bandcamp de Gontard
Le Soundcloud de Gontard
Le Facebook de Gontard


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 17 juin 2018 : Le jour le plus long

Cette semaine, c'est l'été, la Saint Jean et ses feux, le jour le plus long et sa Fête de la musique. Ca fait beaucoup pour un 21 juin. Pour marquer le coup, on organise un petit concert gratuit avec Donald Pierre, Alex Rossi, Nicolas Vidal et Cyril Adda ! En attendant, voici le sommaire de la semaine :
N'oubliez pas : On travaille actuellement sur une nouvelle version de Froggy's Delight et vous pouvez nous aider en répondant à ce petit questionnaire

Du côté de la musique :

Rencontre avec Brisa Roché autour de son album "Father"
"Hekatombeando" de Flor del Fango
Rencontre avec Foray
"Fortune EP" de Ghern
"Broken land" de Initiative H
"Matelot EP" de Laïn
"The iron age" de Nicolas Gardel et The Head Bangers
"F..k the jazz !" de Pascal Pistone et Delphine Lavergne au Petit théâtre du Bonheur
"Strangers" de The Ramona Flowers
"Banburismus" de Zonk't
et toujours :
Entretien avec Manu autour de son nouvel album "Entre deux eaux Vol. 1"
"Tarab" de Oiseaux-Tempête
"Father" de Brisa Roché, nouvel album à découvrir bientôt en session ici même
"Quelqu'un dans mon genre" de My Concubine
"Wild awake" de Parquet Courts
"Le deuxième soir non plus" de La Fille de la Côte
"The future and the past" de Natalie Prass
Rencontre avec Karina Duhamel et son projet K! à retrouver en session pour 3 titres

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Le Triomphe de l'Amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Manga Café - Trouble in Tahiti" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Cerisaie - Variations chantées" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Le Bord" au Théâtre de l"Epée de Bois
"Feu la mère de Madame - Mais n'te promène donc pas toute nue !" au Théâtre Le Lucernaire
"7 contre 7" à la Manufacture des Abbesses
"Chance" au Théâtre La Bruyère
"Ava, la Dame verte" au Cirque Electrique
"Elle...Emoi" au Théâtre Raspail
"Peguy, le visionnaire" au Théâtre de la Contrescarpe
"50 ans , ma nouvelle adolescence" à la Manufacture des Abbesses
et les chroniques des autres spectacles de juin

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Sans un bruit" de John Krasinski
"Jericó, le vol infini des jours" de Catalina Mesa
Oldies but Goodies avec ;
"Cocktail Molotov" de Diane Kurys en version restaurée
"La Religieuse" de Jacques Rivette en version restaurée et en avant-première
Ciné en bref avec :
"La mauvaise réputation" de Iram Haq
"Jurassic World : Fallen Kingdom " de Juan Antonio Bayona
"Mon Ket" de François Damiens
"Demi Soeurs" de Saphia Azzeddine, François-Régis Jeanne
et les chroniques des autres sorties de juin

Lecture avec :

"Dehors" de Yann Moix
"Divine vengeance" de Fransceso Muzzopappa
"Funambules" de Charlotte Erlih
"L'Afrique, nouvelle frontière du djihad ?" de Marc antoine Pérouse de Montclos
"Le coeur des amazones" de Christian Rossi et Géraldine Bindi
"Le Grraaou" de Etienne Beck et Jonvon Nias
"Mon autre famille" de Armistead Maupin
"Une femme infréquentable" de Chris Dolan
"Une seconde de trop" de Linda Green
et toujours :
"Ayacucho" de Alfredo Pita
"Ceinture, rétro, clignotant" de Dorthe Nors
"La nuit de l'usine" de Eduardo Sacheri

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=