Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'Evénement
Théâtre Antoine  (Paris)  mars 2018

Monologue dramatique conçu et interprété par Françoise Gillard d'après le récit éponyme de Annie Ernaux.

Publié en 2000, "L'Événement" est désormais considéré comme l'un des textes les plus forts d'Annie Ernaux. Une fois encore, son écriture simple, "blanche", directe, sans afféteries même dans sa froideur et sa simplicité, fait mouche.

Aux portes de la soixantaine, la romancière produit un récit quasi clinique sur un des moments les plus importants de sa vie : son avortement alors qu'elle était étudiante. On le sait depuis "La Place" ou "La Honte", Annie Ernaux est la première d'une famille ouvrière, dont le père s'est "élevé" en devenant un tout petit commerçant, à franchir la barrière d'airain, celle de la culture, celle qui lui donne la clé - une clé douloureuse, elle ne cesse de le clamer - pour entrer dans une autre classe sociale, celle qui sait, celle qui dirige.

Mais, alors que tout semble la conduire à des études brillantes, elle tombe enceinte d'un étudiant bordelais en sciences politiques... Ne pouvant ni ne voulant garder l'enfant, elle est renvoyée pour s'en séparer dans le monde d'avant. Elle, l'étudiante, va avorter clandestinement dans des conditions sordides, comme une fille de son âge qui travaille en usine.

Il faut se rappeler qu'à l'époque, avorter était encore un crime et que si l'on n'avait pas les moyens d'aller avorter dans des pays voisins plus tolérants, on était condamné à faire appel à une "faiseuse d'anges". Annie Ernaux décrit tout cela avec une précision sans effets qui glacera mais qui est tempéré par une capacité étonnante d'auto-analyse.

Assise sur une chaise disposée à l'envers, le buste appuyé contre son dossier, Françoise Gillard fait mieux qu'une lecture de ce chef-d'oeuvre. Elle l’interprète sans notes, d'une voix de presque petite fille qui murît peu à peu au gré du déroulement inexorable de cet "Événement" douloureux.

Elle sait faire passer l'émotion qu'Annie n'étale jamais dans son récit, se permettant seulement d'employer les mots qu'il faut employer, de ne jamais se complaire dans l'euphémisme et le non-dit.

Quand aura eu lieu "l'expulsion" dans une scène qui ne laisse pas indifférent, Françoise Gillard se contentera d'ôter le dossier de sa chaise et de se lever. Dans cet épure de mise en scène conçue avec la collaboration de Denis Podalydès, dont on entendra à un moment la voix chaude, les étapes - on pourrait presque écrire les "stations" - de ce parcours tristement "initiatique", tout se joue pour le destin de la jeune Annie en enlevant et en remettant son pull en mohair vert.

Dès son entrée, Françoise Gillard captive son auditoire. En quelques répliques, même si on ne l'avait jamais vue sur scène, on sera persuadé que la jeune sociétaire de la Comédie française va vite devenir une actrice majeure. Sa fragilité supposée cache quelqu'un de très déterminée qui, en outre, trouve le ton juste pour que sa version transcende un texte déjà admirable en soi.

C'est là la grâce d'une grande interprète comme Françoise Gillard : trouver le moyen d'aller encore plus loin avec un texte dont n'importe quel comédien talentueux pourrait s'emparer avec succès. Ce qu'elle apporte à la prose d'Annie Ernaux est sans prix. Elle la rend tout bonnement évidente.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 octobre 2020 : Le grand incendie

Plutôt que de subir ce nouveau couvre feu, faisons feu de tout bois et sortons, chacun avec nos moyens, la culture de ce marasme actuel. Voici donc le programme de la semaine sans plus attendre.

Du côté de la musique :

"Armand-Louis Couperin : pièces de clavecin" de Christophe Rousset
"Ce qui suit" de Mondo Cane
"Awaiting ship" de Dominique Fillon Augmented Trio
"Soné ka-la 2 odyssey" de Jacques Schwarz Bart
"Killing Eve + Australie" nouveau mix de Listen in Bed
"LP2" de Pointe Du Lac
"Jorn" de Box Bigerri
et toujours :
"Glover's mistake" de Mickaël Mottet
"Chanson d'amour" de Alexandre Tharaud et Sabine Devieilhe
"Deux mezzos sinon rien" de Karine Deshayes
"Visible(s)" de La Phaze
"Seven Inch" 2eme émission de la 2eme saison de LISTEN IN BED
"Introsessions EP" de Minshai
"Faune" de Raphaël Pannier Quartet
"Shaken soda" de Shaken Soda
"Y" de The Yokel
"L'ancien soleil" de Yvan Marc

Au théâtre :

les nouveautés :
"L'Art de conserver la santé" au Théâtre de la Bastille
"Don Juan" au Théâtre national de Chaillot
"On purge bébé" au Théâtre de l'Atelier
"Saccage" à la Manufacture des Abbesses
"Le Dernier jour d'un condamné" au Théâtre Essaion
"Jeanne d'Arc" au Théâtr de la Contrescarpe
"Here & Now" au Centre Culturel Suisse
"Virginie Hocq ou presque" au Théâtre Tristan Bernard
"Le destin moyen d'un mec fabuleux" au Studio Hébertot
les reprises :
"La promesse de l'aube" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Les Swinging Poules - Chansons synchronisées" au Théâtre L'Archipel
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Pierre Dac - Du côté d'ailleurs" au Musée d'art etd'Histoire du Judaïsme
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"L’Age d’or de la peinture danoise (1801-1864)" au Petit Palais
"Man Ray et la mode" au Musée du Luxembourg
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa
"Pierre et Gilles - Errances immobiles" à la Galerie Templon

Cinéma :

at home avec :
"India Song" de Marguerite Duras
"De beaux lendemains" de Atom Egoyan
"La légende du piano sur l"océan" de Giuseppe Tornatore
"Une femme mélancolique" de Susanne Heinrich
"Atanarjuat, la légende de l'homme rapide" de Zacharias Kunuk

Lecture avec :

"L'ange rouge" de François Médéline
"Le prix de la vengeance" de Don Wislow
"De Gaulle, stratège au long cours" de François Kersaudy
"Georges Clemenceau, lettres d'amérique" de Patrick Weil et Thomas Macé
"Justice de rue" de Kris Nelscott
"Plus fort qu'elle" de Jacques Expert

et toujours :
"Etouffer la révolte" de Jonathan M. Metzl
"Infographie de la Rome antique" de John Scheid, Nicolas Guillerat & Milan Melocco
"L'accident de chasse" de David L. Carlson & Landis Blair
"Le voleur de plumes" de Kirk Wallace Johnson
"Mon père et ma mère" de Aharon Appelfeld
"Réparer les femmes : un combat contre la barbarie" de Denis Mukwege & Guy-Bernard Cadière
"Un coeur en sourdine" de Alexandra Pasquer

Froggeek's Delight :

"Hades" sur Windows, Mac OS et Switch
Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=