Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ella
La Coursive La Rochelle     (février 2018) 

Monologue dramatique de Herbert Achternbusch interprété par Clotilde Mollet dans une mise en scène de Yves Beaunesne.

A côté de la cafetière qui est son bien le plus précieux, elle se raconte. Née au début de la première guerre mondiale en Allemagne, dès l'enfance elle sera maudite.

Maltraitée par son père, mise sous tutelle pour déficience intellectuelle, plutôt sans doute par trop de naïveté ou par l'accumulation des coups, elle est mariée à 21 ans. S'ensuit un long chemin de croix.

Ella déroule comme une logorrhée le texte divagant et circulaire de son histoire. Les années, elle ne s'en rappelle pas, mais les événements, très bien. La folie l'a sans doute rejoint. Et là c'est tout son parcours qui sort en un flot ininterrompu. Elle n'en finit pas d'égrener la liste de tous les endroits où on l'a mis.

En effet, les établissements psychiatriques, elle les a bien connu. C'est là où on la renvoyait toujours, quand elle était arrêtée pour vagabondage. A part sa soeur Lena, chez qui elle vit à présent dans le poulailler, personne ne trouve grâce à ses yeux. Tout le monde lui a fait du mal.

Et c'est tout son corps qui exprime la souffrance. Ella gémit, pousse des cris, elle qui a passé la plupart de son existence derrière des verrous. Elle raconte toute sa vérité, étape par étape, tire la langue, chante ou imite la poule dans le même besoin d'exorciser cette vie douloureuse. Portant cette grande table en bois sur le dos comme le fardeau de sa vie.

Ella c'est Clotilde Mollet. Extraordinaire d'humanité dans ce monologue d'Herbert Achternbusch - auteur allemand de la seconde moitié du 20ème siècle, elle confère à ce personnage une grâce quasi mystique en même temps qu'une grande douleur.

Touchante dans sa détresse, elle nous bouleverse de cette confession qui renvoie à toute une catégorie sociale qu'on ne veut pas voir et qu'Yves Beaunesne, dans une mise en scène en tous points parfaite, met en lumière magnifiquement.

Un peu plus loin de l'espace de jeu au fond, une autre table remplie d'objets hétéroclites (bouilloire, boite de conserve...) derrière laquelle au micro, Camille Rocailleux (à la création musicale) émet parfois des sons pour accompagner le récit ou les fabrique, le tout avec une incroyable finesse. Leur association, réglée à la perfection est une formidable réussite.

Dans une superbe scénographie de Damien Caille-Perret et des lumières d'une précision redoutable de Nathalie Perrier qui donnent à l'espace une atmosphère à la fois intime et oppressante, la comédienne fait de ce monologue chargé d'affliction à la rythmique syncopée, un lumineux plaidoyer pour les exclus. Toute sa vie, ça a été un chemin de croix dit-elle mais maintenant elle veut faire un café.

Impressionnante performance d'une comédienne totalement habitée, "Ella" est un monologue de très haute volée qui nous touche profondément.

 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 2 mai 2021 : En mai fait ce qu'il te plaît ? peut-être

Une lueur dans la nuit, un espoir de concerts, de théâtres, de cinéma et soyons fous de restaurants... croisons tous nos doigts, tous ensemble. D'ici là, voici de quoi garder espoir et soutenir la culture. Commençons bien sûr par le replay de la MAG #26

Du côté de la musique :

"Once" de Maxwell Farrington & Le Superhomard
rencontre avec Rover qui nous parle de son nouvel album
"Drôles de dames" de Fabrice Martinez, Laurent Bardainne et Thomas de Pourquery
"Statistic ego", de Fauxx
"Fallen chrome" de Jac Berrocal & Riverdog
"Nikolai Tcherepnin : Le Pavillon d'Armide op 29" de Henry Shek & Moscow Symphony Orchestra
"Bal Kabar" de David Sicard
"Surrounding structures" de Veik
"Amnésique, mais d'une bonne manière (avec Francis Bourganel, Guillaume Long et Flavien Girard)" 9ème émission de Listen In Bed saison 2
"A Tania Maria journey" de Thierry Peala & Verioca Lherm
"Can't wait to be fine" de We Hate You You Please Die
et toujours :
"EAT" le 20ème mix de la saison 2 de Listen In Bed
"Orchestral works" de Hans Rott
"Heavy ground" de Liquid Bear
"Piano sonata by Maki Namekawa" de Philip Glass
"Impressions" de Sophie Dervaux
"Fart patrol" de Steam Powered Giraffe"
Un petit tour des clips du moment qui annoncent de beaux albums

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"Iphigénie" de Racine
"Atelier Vania" de Jacques Weber, Christine Weber et Marc Lesage
"A tort et à raison" de Ronald Harwood
"Le Bouffon du Président" d'Olivier Lejeune
"Ma soeur est un chic type" de Pierre Palmade
"Cyrano m'était conté" de Sotha
"CirkAfrika" du Cirque Phenix

Expositions :

en virtuel :
"Les Musiques de Picasso" à la Philarmonie de Paris
"Peintres femmes, 1780 - 1830 - Naissance d'un combat" au Musée du Luxembourg
"Leonetto Cappello, l'affiche et la parfumerie" au Musée international de la Parfumerie à Grasse
"Jean-Michel Basquiat" à la Fondation Louis Vuitton
"Rêver l'univers" au Musée de la Poste
"Vêtements modèles" au Mucem

Cinéma :

at home :
"Un adultère" de Philippe Harel
"Caprice" d''Emmanule Mouret
"Daft Punk's Electroma" de Guy-Manuel De Homem-Christo et Thomas Bangalter
"Ariel" de Aki Kaurismaki
et des muscles et de l'action avec :
"L'Arme parfaite" de Titus Paar
"La Crypte du Dragon" de Eric Styles
"Black Water" de Pasha Patriki

Lecture avec :

"Patti Smith : Horses" de Véronique Bergen
"Les sorcières de la littérature" de Taisia Kitaiskaia & Katy Horan
"Je ne suis pas encore morte" de Lacy M. Johnson
"La famille" de Suzanne Privat
"Le brutaliste" de Matthieu Garrigou-Lagrange
"Les fossoyeuses" de Taina Tervonen

et toujours :
Rencontre avec Benjamin Fogel
"Le silence selon Manon" de Benjamin Fogel
"Christopher Nolan, la possibilité d'un monde" de Timothée Gérardin
"Disparues" de S. J. Watson
"Ecoutez le bruit de ce crime" de Cedric Lalaury
L'iconopop, saison 2
"Locke & Key" de Joe Hill & Gabriel Rodriguez
"Morgane" de Simon Kansara & Stéphane Fert
"Quand la ville tombe" de Didier Castino
"Tout le bonheur du monde" de Claire Lombardo
"Vivre la nuit, rêver le jour" de Christophe

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=