Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Un mois à la campagne
Théâtre Dejazet  (Paris)  mars 2018

Comédie de Ivan Tourgueniev, mise en scène de Alain Françon, avec Nicolas Avinée, Jean-Claude Bolle-Reddat, Laurence Cote, Catherine Ferran, Philippe Fretun, Anouk Grinberg, India Hair, Micha Lescot, Guillaume Levêque et, en alternance Thomas Albessard, Quentin Delbosc-Broué et Anton Froehly.

Avant Anton Tchekhov était Ivan Tourgueniev et, coutumier du premier, Alain Françon monte l'opus dramatique majeur du second, "Un mois à la campagne", une comédie de moeurs dont l'intrigue évoque la villégiature goldonnienne déclinée à la russe.

Au gré d'une humeur pouvant être qualifiée de fantasque à une époque où le trouble bipolaire n'a pas encore émergé des limbes psychiatriques, Natalia Petrovna (Anouk Grinberg) règne en diva sur sa maisonnée, son mari Arkady (Guillaume Levêque), homme désenchanté, propriétaire terrien progressiste et mari bon bougre, Radikine Micha Lescot), l'ami de celui-ci et amoureux transi, son fils, sa belle-mère collet-monté (Catherine Ferran), sa jeune pupille Vera (India Hair) et les "ancillaires"de la gouvernante (Laurence Cote) au médecin de campagne (Philippe Fretun).

Un nouveau venu engagé comme précepteur (Nicolas Avinée), jeune étudiant qui a la beauté rustre et la vitalité de la jeunesse plébéienne, va éveiller la libido chez la jeune fille et susciter une envie de passion amoureuse chez la femme.

Car le personnage central de Natalia entre en résonance avec de futurs et mémorables avatars romanesques, Anna Karénine, Emma Bovary et Lady Chatterley, bien que pour elle, contrairement à celles-ci, le principe de réalité, par ailleurs consolidé par fuite du jeune homme sans doute ambitieux peu séduit par l'alternative jeune fille désargentée/femme mariée menant beau train de vie, la ramène à un salutaire pragmatisme.

Mais tel "un coup de tonnerre dans un ciel sans nuages" comme le définit avec lucidité Radikine, ce personnage plus pinterien que pasolinien de l'étranger impromptu, va néanmoins bouleverser l'ordre établi et vider le petit théâtre de la maîtresse de maison.

Rien ne sera plus comme avant car il s'ensuit le départ de Radikine, de Vera qui, par dépit et stratégie d'indépendance, accepte un mariage avec un barbon riche et peu exigent (Jean-Claude Bolle-Reddat) et même de la gouvernante qui va changer de statut en épousant le docteur.

Alors certes, la déception amoureuse du premier amour non partagé, la rivalité amoureuse et les tergiversations entre amour et devoir constituent le coeur de cible de l'opus mais il est passionnant d'y découvrir, alors qu'écrit en 1850, et au détour de scènes qui peuvent sembler anecdotiques, avec la diatribe du médecin, tant une virulente critique sociale contre la classe dominante qu'un jugement radical à l'encontre de la gent féminine et de son pouvoir de séduction et de manipulation des hommes.

Le texte, tel qu'il ressort de l'allègre traduction-adaptation de Michel Vinaver, rend compte des différents registres d'une partition placée sous l'obédience de la comédie mais qui navigue entres scènes de pure comédie et parodie mélodramatique en passant par la dramatique comédie des sentiments.

En délicats costumes pastel confectionnés par Marie La Rocca, les protagonistes de ce microcosme saturé par un ennui délétère évoluent, sous les douces lumières de Joël Hourbeigt, dans un décor de Jacques Gabel, esquisse de terrasse et de jardin impressionniste en fond scène aux allures de vieille photo jaunie qui, en autres temps et lieux, pourrait évoquer l'atmosphère des Fêtes galantes.

Alain Françon dirige avec efficacité une distribution judicieuse et de haut niveau quant à la qualité de l'interprétation, avec une mention spéciale à India Hair et Nicolas Avinée dans cette déclinaison des jeunes premiers et Micha Lescot classieux en dandy célibataire-coucou de vaudeville.

Et, dans le premier rôle, un rôle taillé sur mesure qui lui permet d'embrasser quasiment tout les emplois du répertoire classique, de l'amoureuse à l'héroïne tragique en passant par la coquette et la victime mélodramatique, Anouk Grinberg subjugue.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 9 décembre 2018 : l'empire d'essence

Pénurie d'essence peut être, mais pas de pénurie des sens avec notre sélection hebdomadaire à lire, à voir et à écouter. C'est parti sans plus attendre pour une semaine de plaisirs.

Du côté de la musique :

"L'allégresse" de DaYtona
"C'est la vie" de Phosphorescent
"Oak leaf" de Raoul Vignal
"Karl Maria Von Weber : Symphonie N 1 & concertos" de l'Orchestre Victor Hugo, Jean François Verdier, Nicolas Baldeyrou, David Guerrier et Thomas Bloch
"City walk" de Adrien Chicot
"Tribute to an imaginary folk band" de Bedmakers
Rencontre avec Emma Solal, accompagnée d'une session acoustique aux couleurs de l'Italie
"Valdevaqueros" de Fred Nevché
"Chapitres V et VI" de La Pietà
"Parallel universe blues" de Papercuts
et toujours :
"Persuasive" de Persuasive
"About Bridges" de Régis Boulard et Nico Sacco
"No tourists" de The Prodigy
"Kings and bastards" de Roberto Negro
"Tout bleu" de Tout Bleu"
Plutôt me rendre" de Anne Darban
Nicolas Vidal en interview accompagnée de sa Froggy's session live, autour de son album "Bleu Piscine"
"Il était fou" de JUR
"Young girls punk rock" de Lilix & Didi
Mokado, Clozee et Grandepolis dans une sélection singles et EP
"S/T" de The Balkanys

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Antigone" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Love, Love, Love" au Théâtre de Belleville
"Un Picasso" au Studio Hébertot
"Bérénice Paysages" au Théâtre de Belleville
"J'admire l'aisance..." au Studio Hébertot
"Le Double" au Théâtre 14
"J'ai des doutes" au Théâtre du Rond-Point
"L'Ecole des femmes" au Théâtre Dejazet
"Kiss & Cry" à la Scala
"Dans ma chambre" au Théâtre La Flèche
"F(r)iction" au CNAC de Châlons-en-Champagne
les reprises :
"Stuck Plastik, une pièce en plastique" au Théâtre-Studio d'Alfortville
"Aglaé" au Théâtre du Rond-Point
"L'Ombre de la baleine" au Théâtre Lepic
"ABC D'airs" au Théâtre Le Lucernaire
"Barbara amoureuse" au Théâtre Essaion
la chronique des spectacles de novembre
et la chronique des autres spectacles de décembre

Expositions avec :

"La Galerie des Sculptures" au Petit Palais
"Youssef Chahine" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Pachamama" de Juan Antin
"Utoya 22 juillet" de Erik Poppe
"Rêver sous le capitalisme" de Sophie Bruneau
"Le sous bois des insensés" de Martine Deyres
Oldies but Goodies avec :
"Le Solitaire" de Michael Mann dans le cadre de la Rétrospective James Caanà la Cinémathèque française
et "La Cousine Bette" de Max de Rieux dans le cadre du Cycle Balzac à la Cinémathèque française
la chronique des sorties de novembre
et la chronique des autres sorties de décembre

Lecture avec :

"Le coup d'état Macron, le Prince contre la nation" de Guillaume Larrivé
"Allez tous vous faire foutre" de Aidan Truhen
"Dialectique de la pop" de Agnès Gayraud
"Inconnu à cette adresse", "84, Charing cross road" et "Les heures silencieuses" de Kressmann Taylor, Helene Hanff et Gaëlle Josse
"Pierre Laval, un mystère français" de Renaud Meltz
et toujours :
"Humains dans la rue : Histoires d'amitiés, avec ou sans abri" de Jean Marc Potdevin, Anne Lorient et Lauriane Clément
"Le meurtre du commandeur, livre 2 : La métaphore se déplace" de Haruki Murakami
"Les vérités cachées de la guerre d'Algérie" de Jean Sévillia
"No society" de Christophe Guilluy
"Séance infernale" de Jonathan Skariton
"Tous les Mayas sont bons" de Donald E. Westlake

Froggeek's Delight :

bientôt Noël... pensez aux cadeaux
"Assassin's Creed : Odyssey" sur PS4, XBOXONE, PC Windows
"Astrobot rescue mission" jeu en réalité virtuelle sur PS4
"Marvel's Spider-Man" en exclusivité sur PS4
"Shadow of the Tomb Raider" sur PS4, XBOXONE et PC
"Kingdom Come : Delivrance" sur PC, PS4 et XBOX

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=