Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Phénomènes naturels
Jonathan Franzen  (Editions de l'Olivier)  février 2018

L’année 2018 débute à peine et on a déjà la chance de lire un nouveau livre de Jonathan Franzen, immense auteur américain que j’ai adoré avec les livres Les corrections, Freedom et Purity. Phénomènes naturels, qui vient d’être publié par les éditions de l’Olivier n’est pas vraiment un nouveau livre de cet auteur. Il est en fait un livre écrit par Jonathan Franzen au début des années 90, publié aux Etats-Unis avant les livres qui ont fait de Jonathan Franzen un phénomène littéraire. Les éditions de l’Olivier ont eu la bonne idée de le publier en ce début d’année pour nous offrir un texte original dans lequel on retrouve la marque de fabrique de l’américain, à savoir son humour grinçant et sa maîtrise de l’intrigue.

L’histoire se passe à Boston où l’on suit un jeune passionné par la radio, Louis Holland. Menant une vie classique, entre petits boulots et relations familiales compliquées, il va se retrouver frappé par un violent séisme qui va remettre toute sa vie en cause. Pourquoi ? Car la seule victime de ce séisme est sa grand-mère, une riche femme excentrique qui va laisser derrière elle une fortune estimée à plus de 20 millions d’euros qui va provoquer déchirures et affrontements dans sa famille.

Ce qui au départ n’était que gentille comédie familiale va rapidement devenir un roman politique (on a l’habitude avec cet auteur) quand l’origine du séisme va être découverte. On retrouve les thèmes de prédilection de l’auteur à savoir la famille et la politique. On retrouve aussi ses personnages savoureux et Louis Holland, le personnage principal, ne déroge pas à la règle. Il est antipathique au possible, rempli d’idéaux avec la fâcheuse tendance à toujours faire les mauvais choix (même dans ses relations amoureuses). Et pour faire bien, il ne va pas toucher un centime d’un héritage qui lui aurait fait le plus grand bien. La politique est présente avec un auteur qui n’hésite pas à défendre la cause des féministes et des écologistes dans le livre tout en s’opposant au libéralisme (et on est seulement en 1992 lorsque le livre fut écrit).

On retrouve aussi le talent de l’auteur à construire un livre autour de plusieurs histoires qui se croisent avec habilité. Un livre de Jonathan Franzen ne peut pas se limiter à l’histoire d’une grand-mère et d’une secousse sismique qui la fait chuter mortellement. Chez Franzen, déjà, et ce livre le prouve, l’imagination est toujours débordante et délurée. Elle explique les multiples histoires. Celle de Louis Holland notamment, qui va enquêter sur une société pétrochimique qui pourrait être la cause du séisme. En même temps, le livre nous décrit une secte anti avortement qui vient de racheter la radio dans laquelle Louis travaillait mais aussi la relation entretenue entre Louis et une sismologue. En toile de fond, le livre nous décrit une famille américaine qui se déchire avec une fille cupide, la sœur de Louis, une mère superficielle et un père peu investi. Et il faut bien avouer qu’il n’y a pas beaucoup d’auteurs capables de nous écrire aussi bien les tourments d’une banale famille américaine.

Phénomènes naturels est donc un livre très intéressant pour au moins deux raisons. Tout d’abord, il l’est pour son contenu, son style, le talent d’écrivain de l’auteur, l’humour qu’il dégage et les messages forts qu’il fait passer. Jonathan Franzen était donc déjà un grand auteur en 1992 sans qu’on le sache vraiment à l’époque, du moins en France.

Enfin, il est intéressant car il permet à celui qui connaît bien la bibliographie de l’auteur de voir l’évolution de son travail et de ses écrits. Certes, Phénomènes naturels n’est pas du niveau de livres comme Freedom ou Purity mais il n’en reste pas moins un livre avec des defauts que l’auteur a su corriger par la suite en écrivant de grands livres. Sans Phénomènes naturels, on peut penser que Jonathan Franzen n’aurait jamais écrit Freedom ou Purity. Rien que pour cela, ce livre aura toute sa place dans ma bibliothèque aux côtés des autres livres de cet auteur génial.

 

En savoir plus :
Le Facebook de Jonathan Franzen


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 25 octobre 2020 : Tous aux abris

Couvre feu encore plus contraint, nouveau confinement, tout est possible et tout est à craindre pour la culture. Restons groupés comme dirait Bernard Lenoir. Nous continuons évidemment de vous proposer chaque semaine notre sélection culturelle. Et bien entendu, découvrez le replay de La Mare Aux Grenouilles #13 de ce samedi 24 octobre

Du côté de la musique :

"Labyrinth" de Khatia Buniatishvili
"Contrasts", la 3eme émission de la saison 2 de Listen In Bed
"Dreamer" de Rosaway
"No future" de Samarabalouf
"Verdure" de The Hyènes
"Got the manchu" de We Hate You Please Die
et toujours :
"Armand-Louis Couperin : pièces de clavecin" de Christophe Rousset
"Ce qui suit" de Mondo Cane
"Awaiting ship" de Dominique Fillon Augmented Trio
"Soné ka-la 2 odyssey" de Jacques Schwarz Bart
"Killing Eve + Australie" nouveau mix de Listen in Bed
"LP2" de Pointe Du Lac
"Jorn" de Box Bigerri

Au théâtre :

une nouveauté :
"Tout Dostoievski" au Théâtre Le Lucernaire
des comédies pour rire et sourire :
"On purge bébé" au Théâtre de l'Atelier
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Dernier coup de ciseaux" au Théâtre des Mathurins
"Crise de nerfs" au Théâtre de l'Atelier
"De quoi j'me mêle" au Théâtre d'Edgar
"Mon meilleur copain" au Palais des Glaces
les reprises :
"Françoise par Sagan" au Théâtre L'Archipel
"Caroline Loeb - Chiche !" au Théâtre L'Archipel
"Play Loud" au Théâtre La Flèche
"Vous pouvez ne pas embrasser la mariée" à la Comédie des 3 Bornes
"Des Femmes" au Lavoir Moderne Parisien
"Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Voyage sur la route du Kikosaido - De Hiroshige à Kuniyoshi" au Musée Cernushi
"Pierre Dac - Du côté d'ailleurs" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"L’Age d’or de la peinture danoise (1801-1864)" au Petit Palais
"Man Ray et la mode" au Musée du Luxembourg
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa

Cinéma :

en salle :
"Une vie secrète" de Aitor Arregi, Jon Garano et José Mari Goenaga
"L'Avventura" de Michelangelo Antonioni
at home :
"India Song" de Marguerite Duras
"Au bout du conte" de Agnès Jaoui
"L'effet aquatique" de Solveig Anspach
"Pourquoi tu pleures ?" de Katia Lewkowicz
"Henri" de Yolande Moreau
"La Famille Wolberg" de Axelle Ropert

Lecture avec :

"Le dérèglement joyeux de la métrique amoureuse" de Mathias Malzieu & Daria Nelson
"Le proche orient" de Catherine Saliou
"Mondes en guerre - tome 3 : Guerres mondiales et impériales, 1870-1945" de André Loez
et toujours :
"L'ange rouge" de François Médéline
"Le prix de la vengeance" de Don Wislow
"De Gaulle, stratège au long cours" de François Kersaudy
"Georges Clemenceau, lettres d'amérique" de Patrick Weil et Thomas Macé
"Justice de rue" de Kris Nelscott
"Plus fort qu'elle" de Jacques Expert

Froggeek's Delight :

"Hades" sur Windows, Mac OS et Switch
Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=