Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce David Lively
I Got Rhythm  (La Musica)  février 2018

"I got rhythm, I got music, I got my man, Who could ask for anything more, I've got daisies in green pastures, I've got my man, Who could ask for anything more"

Bien sûr, le titre est une référence à la chanson composée par George Gershwin et quelque part à sa grille harmonique. Dans ce disque, David Lively remonte le temps, de Scott Joplin (1868-1917) à William Bolcom (1938) en passant par Louis Moreau Gottschalk (1829-1869), Samuel Barber (1910-1981), George Gershwin (1898-1937), Charles Ives (1874-1954), Aaron Copland (1900-1990), William Albright (1944-1998), Elliot Carter (1908-2012). Il traverse un répertoire qui s’inscrit dans cette tradition très Américaine (à l’opposé d’une conception Européenne peut-être plus intellectuelle ou plus conceptuelle) qui envisage la musique de piano comme une expérience familière (et familiale) et partagée. Une musique mélodique et populaire dont Philip Glass serait l’actuel représentant.

Il y a quelque chose de fondamentalement vivant, mélodique, de rythmique et donc de dynamique dans ce disque comme un panorama idéal pour découvrir ce répertoire musical. La musique bouillonne sous les doigts du pianiste franco-américain à la maîtrise technique absolument impeccable. Le Steinway, choix naturel (mais comment aurait-il pu en être autrement ?) sonne avec éclat et brillance. C’est un feu d’artifice de couleurs, de timbres, de rythmes qui explose aussi bien dans les pièces légères : le "Maple Leaf Rag" de Scott Joplin, les pièces de Louis Moreau Gottschalk, les extraits du Songbook de Gershwin que dans celles plus aventureuses, audacieuses comme les superbes "Two Thoughts About the piano" d’Elliot Carter, les pièces de Samuel Barber, de William Albright ou "The Serpent’s Kiss" de William Bolcom, morceau rappelant d’une certaine façon Darius Milhaud (auquel il a pris des cours de composition) et Scott Joplin, comme une façon de boucler la boucle.

Il faut se replonger dans les mouvements du Songbook de Gershwin écrit entre 1919 et 1930, comportant des arrangements pour piano de plusieurs de ses chansons et mélangeant les styles jazz, ragtime et parfois les romantiques européens. Des ponts entre continent Américain et Européen qui sont également au centre des préoccupations, des compositions d’Aaron Copland ou de William Bolcom. De son côté, Samuel Barber suggère ici des paysages Américains. Des influences que l’on retrouve également dans le Hoedown (danse paysanne des Appalaches) dont William Albright mélange avec un rythme d’habanera le tout avec un esprit mystérieux (mais si habituel du compositeur). Disque indispensable donc si l’on souhaite comprendre et se plonger dans une partie importante de la musique nord-Américaine.

 

En savoir plus :
Le Facebook de David Lively


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 16 septembre 2018 : Un été sans fin

On n'est pas trop mal sous le soleil de septembre. Il faut bien cela pour faire oublier un peu l'actualité politique et sociale. Pour se détendre, voici notre petit programme culturel hebdomadaire, notamment avec de la musique, des spectacles à foison, la rentrée des expositions, une sélection de films et toujours de la littérature. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Let my children hear Mingus" de Géraud Portal
"Joy as an act of resistence" de Idles
"Move through the dawn" de The Coral
"Reiði" de Black Foxxes
"Rising, la fin de la tristesse" de Blaubird
"Idomeni" de No Mad ?
"Sun on the square" de The Innocence Mission
et entre livre et musique "Beach Boys, un été sans fin" de Jean Emmanuel Deluxe

et toujours :
"June" de Brendon Anderergg
"Comme de Niro" de Madame Robert
"Neige à Londres" de Eles
Retour sur la 28eme édition du Festival de la Route du Rock de Saint Malo
Interview avec Judith Owen en concert le 17 septembre au 3 Baudets
le Rock chic de Thomas Breinert, découverte à prolonger par l'écoute de la session acoustique.

Au théâtre :

les nouveautés :
"Infidèles" au Théâtre de la Bastille
"Dialogue aux Enfers" au Théâtre de Poche-Montarnasse
"Le C.V. de Dieu" à la Pépinière Théâtre
"Signé Dumas" au Théâtre La Bruyère
"Solaris" au Théâtre de Belleville
"L'éternel premier" à La Pépinière Théâtre
"1830 Sand Hugo Balzac : tout commence..." au Théâtre Essaion
"Galilée, Le Mécano" au Théâtre de la Reine Blanche
"Vipère au poing" au Théâtre Le Ranelagh
"4.48 Psychose" au Théâtre La Croisée des Chemins
les reprises :
"La Nostalgie des blattes" au Théâtre du Petit Saint-Martin
"Cyrano de Bergerac" au Théâtre Le Ranelagh
"Une ombre dans la nuit" au Théâtre Le Ranelagh
"La Loi des Prodiges" au Théâtre du Petit Saint Martin
"Gérémy Crédeville - En vrai le titre on s'en fout" à la Comédie de Paris
"Fabrice Petithuguenin - C'est compliqué" au Théâtre Le Bout
"Manon Mezadorian - Pépites" au Théâtre du Marais
et la chronique des autres spectacles de septembre

Expositions avec :

"Picasso : Chefs d'oeuvre !" au Musée national Picasso
"Country Life - Chefs d'oeuvre de la Collection Mellon" au Musée de la Chasse et de la Nature

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Leave No Trace" de Debra Granik
"L'Amour est une fête" de Cédric Anger
"Sugarland" de Damon Gameau
Oldies but goodies avec : "Rue des Cascades" de Maurice Delbez en version remastérisée
Ciné en bref avec :
"Blackkklansman" de Spike Lee
"Whitney" de Kevin Macdonald
"Photo de famille" de Cecilia Rouaud
"Bonhomme" de Marion Vernoux
et la chronique des autres sorties de septembre

Lecture avec :

"Au loin" de Hernan Diaz
"Beach Boys, un été sans fin" de Jean Emmanuel Deluxe
"Federica Ber" de Mark Greene
"K.O." de Hector Mathis
"L'extase totale" de Norman Ohler
et toujours :
"Ce que l'homme a cru voir" de Gautier Batistella
"Dans la chambre noire" de Susan Faludi
"L'écart" de Amy Liptrot
"La femme à part" de Vivian Gornick
"Sous les branches de l'udala" de Chinelo Okparanta
"Wild side" de Michael Imperioli

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=