Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Avant que nous disparaissions
Kiyoshi Kurosawa  mars 2018

Réalisé par Kiyoshi Kurosawa. Japon. Drame/Science-fiction. 2h09 (Sortie le 14 mars 2018).Avec Masami Nagasawa, Ryuhei Matsuda, Hiroki Hasegawa, Mahiro Takasugi et Yuri Tsunematsu.

"Spécialiste" des fantômes, Kiyoshi Kurosawa est le cinéaste japonais de genre le plus célèbre et le plus célébré par la critique.

Sa science-fiction angoissante, remplie d'épidémies qui se répandent inexorablement sur la planète, utilise toutes les recettes à sa disposition : vampires, extraterrestres, revenants...

Avec le diptyque "Shokuzai" et plus récemment avec son film "français", "Le Secret de la chambre noire" (2016), son fantastique a a conquis la critique parce qu'il se nourrit de thèmes philosophiques, d'images oniriques et poétiques.

"Avant que nous disparaissions" est un film que ses thuriféraires trouveront décevant car il s'adresse à un public plus populaire, essentiellement nippon, et emprunte pour cela les codes du cinéma B de science-fiction.

D'une certaine manière, Kiyoshi Kurosawa retrouve sa japonité. Des extraterrestres ont pris les traits d'humains et préparent l'invasion de la terre par leurs congénères.

"Avant que nous disparaissions" de Kiyoshi Kurosawa n'est pas a priori une œuvre d'une folle originalité. Mais sa qualité principale est de mettre à l'écran un Japon peu décrit, celui des petites villes, des petites places et des centres commerciaux à taille humaine dans lesquels on n'a pas l'impression d'être dans une fourmilière grouillante d'humains.

Peu de personnages ici et jamais de foules compactes. Au contraire, au fil des séquences, les lieux deviennent de moins en moins peuplés et l'action s'achève dans une usine désaffectée dans une campagne elle-même loin des centres urbains.

Kurosawa place dans ces décors des personnages très japonais dans leurs traits sans qu'ils aient besoin d'arborer des vêtements anciens ou des tenues branchés aujourd'hui.

"Avant que nous disparaissions" de Kiyoshi Kurosawa est un film qui décrit comment les extraterrestres sont en train de gagner la partie sans avoir besoin de montrer les ravages qu'ils provoquent et les millions de victimes qu'ils causent.

Tout est vu du point de vue de quelques survivants et du trio-clé de ces étranges envahisseurs qui occupent l'enveloppe charnelle d'êtres aimés. Parmi les histoires qui s'entremêlent dans le film, la plus belle histoire d'amour est celle de la jeune femme qui découvre que son mari abrite désormais un extra-terrestre et qui va, malgré tout, continuer à l'aimer.

Bourré de péripéties, naïf et humaniste comme le sont la plupart des films sans prétention artistique produits par dizaines au Japon, "Avant que nous disparaissions" de Kiyoshi Kurosawa a le charme d'un cinéma prêtant le flanc à bien des critiques, mais vraiment généreux et sans cynisme.

Toute la dernière partie du film, quand on suit la communauté des survivants japonais à l'épreuve des envahisseurs est très réussie, à l'image d'un film qui donne un très beau portrait-bilan du Japon post-Fukushima.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 2 octobre 2022 : La culture bien au chaud

C'est l'automne, on reste au coin du feu et on écoute de la musique, on lit des bouquins et on se connecte à la TV de Froggy's Delight pour le concert de Colin Chloé vendredi 7 octobre ! Pour les sorties culturelles, voici le programme.

Du côté de la musique :

"Ti'bal tribal" de André Minvielle
Rencontre avec Bukowski autour de leur album du même nom, "Bukowski"
"Time is color" de Cédric Hanriot
"Stravinsky, Ravel, Prokofiev : Ballets" de Jean-Baptiste Fonlupt
"Ozark" le retour de Listen In Bed pour la saison 4 en direct (ou presque) de Malte
"Viva la vengeance" de Panic! At The Disco
"Symphonie Fantastique, Hector Berlioz" de Quatuor Aeolina
quelques petites news de Shaggy Dogs, KissDoomFate, Trigger King et Mind Affect
"Emerson enigma" de Thierry Eliez
et toujours :
"Bobo playground" de Alexis HK
"Ca pixellise" de Dimoné
"The portable Herman Dune Vol 1" de Herman Dune
"La mélodie, le fleuve et la nuit" de Jérôme Minière
"Kramies" de Kramies
"Mémoires d'une femme" de Myriam Barbaux-Cohen
"The hardest part" de Noah Cyrus
"Dvorak : Quatuor américain, valses" de Quatuor Talich
"Fauré le dramaturge" de Takénori Némoto, Cécile Achille, Cyrille Dubois et Ensemble Musica Nigella

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"L'Homosexuel ou la difficulté de s'exprimer" au Théâtre de la Cité Internationale
"Les Enfants" au Théâtre de l'Atelier
"Pères & fils" au Théâtre des Abbesses
"Le comble de la vanité" à la Pépinière Théâtre
"Boulevard Davout" au Théâtre de la Colline
"Et pourquoi moi je devrai parler comme toi" au Théâtre de la Colline
"Black Legends, le musical" à Bobino
"Gazon maudit" au Théâtre Les Enfants du Paradis
"Jean-Paul Farré - Dessine-moi un piano" au Studio Hébertot
les reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre de la Tour Eiffel
"Le Montespan" au Théâtre du Gymnase
"François Rabelais" au Théâtre Essaion
"Racine par la racine" au Théâtre Essaion
"Los Guardiola - La Comédie du Tango" au Théâtre Essaion
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génie" au Studio Hébertot
"Isabelle Vitari - Bien entourée" au Grand Point Virgule
"Félix Radu - Les mots s'improsent" au Théâtre de l'Oeuvre
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Face au soleil" au Musée Marmottan Monet
"Yves Klein, l'infini du bleu" aux Carrières des Lumières aux Baux-de-Provence
les autres expositions de la rentrée :
"Frida Khalo, au-delà des apparences" au Palais Galliera
"Hyperréalisme - Ceci n'est mon corps" au Musée Maillol
'Miroir du monde - Chefs d'oeuvre du Cabinet d'art de Dresde" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :
en salle :
"Les Mystères de Barcelone" de Luis Danès
en streaming gratuit :
"A ma soeur" de Catherine Breillat
"Barbara" de Christian Petzold
"So long my son" de Wang Xiaoshuai
"Borga" de York-Fabian Raabe
"Love trilogy" de Yaron Shani
et le cinéma de Claire Denis en 3 films

Lecture avec :

"L'inconnue de Vienne" de Robert Goddard
"Mordew" de Alex Pheby
"Napalm et son coeur" de Pol Guasch
"Un bon indien est un indien mort" de Stephen Graham Jones
et toujours :
"Les masques éphémères" de Donna Leon
"La guerre de cent ans" de Amable Sablon du Corail
"D'où vient l'amour" de Yann Queffélec

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=