Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le garçon du dernier rang
Théâtre Paris-Villette  (Paris)  mars 2018

Comédie dramatique de Juan Mayorga, mise en scène de Paul Desveaux, avec Céline Bodis, Alexandra Tiedemann, Martin Karmann, Sam Karmann, Raphaël Vachoux et Frédéric Landenberg.

Dans sa version cinématographique signée François Ozon, la pièce de Juan Mayorga, "Le garçon du dernier rang", s'intitulait "Dans la maison" et c'était sans doute un bien meilleur titre, tant la maison de "Rapha" est un personnage à part entière de cette histoire de voyeurisme.

Tout commence par un professeur de littérature (Sam Karmann), installé dans son fauteuil, à l'avant de la scène, parmi ses livres. Il est grognon, se plaint à son épouse (Céline Bodis) de la qualité médiocre de la production de ses élèves, des lycéens qui préparent leur bac...

Quand soudain, il est saisi par une copie qui tranche avec les autres. Il la lit à sa femme et celle-ci réagit avec fureur : qui est ce garçon plein de morgue, qui se permet de parler d'un de ses camarades... et conclut sa rédaction par un mystérieux "à suivre"... Le professeur va convoquer l'élève, ce garçon assis au dernier rang (Martin Karmann) et leur relation va prendre une tournure bien particulière

Pièce espagnole qui est incontestablement influencé par Pinter, "Le garçon au dernier rang" est d'une infinie modernité, surtout dans la version qu'en propose Paul Desveaux.

Riche en mystères, en paradoxes, elle est une réflexion pleine de chausse-trapes et de mises en abyme. Au début de la pièce, Sam Karmann se plaint de la vacuité de ses élèves, à la fin, il en viendra presque à préférer ses élèves apathiques au manipulateur qu'est cet écrivain en herbe qui va pénétrer au cœur de la famille de son copain Rapha (Raphaël Vachoux), pour nourrir l'épisode de la "fiction" qu'il propose chaque jour à son professeur et à sa femme qui, peu à peu, elle aussi rentre dans le jeu.

Paul Desveaux a multiplié les pistes pour rendre inquiétante cette pièce qui pourrait n'être qu'un suspense et qui devient vite autre chose entre Pinter et Antonioni. Ainsi, dans la chambre de Raphaël, le camarade apparemment sans histoire par rapport à l'intrus sans famille qu'est "le garçon du dernier rang" il y a un immense poster de "Ken Park" de Larry Clark, très malsain film d'ado qui annonce la partie pas très claire qui va se jouer aussi dans cette maison.

Les parents de Rapha sont d'ailleurs dignes des parents pervers ou démissionnaires de Ken Park. Esther (Alexandra Tiedemann) est une mère au foyer en pleine vacuité parce que ses enfants sont devenus grands et son mari, sympathique amateur de basket, est rongé par un travail prenant dans lequel il n'arrive plus à trouver sa place.

Dans la scénographie astucieuse de Paul Desveaux, la maison est à deux étages, mais seul le premier est un lieu de vie, le second sert surtout comme "split screen" sur lequel apparaissent des éléments signifiants du récit qui peu à peu gagne en tension...

Au départ, la maison est le cadre d'actions "objectives". On y suit les récits racontés par le garçon. Puis, peu à peu, même le professeur peut y pénétrer pour observer les personnages à l'arrêt ou en action. C'est d'ailleurs dans la maison, au second étage, qu'aura lieu la résolution déceptive de l'intrigue. Sans rien révéler, le professeur se révélera enfin convaincant en pédagogue, lui qui n'était jusque là qu'un enseignant timoré...

On saluera la performance des deux Karmann, Sam, prof humain et sans arrière-pensées, qui est plus convaincant dans le rôle que l'était Lucchini dans le film d'Ozon ; Martin qui porte en lui une étrange étrangeté qui ne cache peut-être que le désir maladroit de chercher une famille pour enfin appartenir à une vraie famille...

Texte riche qu'on peut adapter de bien des façons et que l'on peut interpréter également de bien des manières, "Le garçon du dernier rang" devrait inspirer d'autres propositions cinématographiques et théâtrales. Celle de Paul Desveaux devrait rester longtemps une référence car son questionnement sur l'adolescence et la famille est d'une rare justesse.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 16 décembre 2018 : au pied du sapin

Dernière ligne droite avant Noël, les fêtes en famille, la fin d'année. Comme chaque année, nous vous accompagnerons jusqu'au bout de l'année avec nos suggestions culturelles, en espérant que vous y trouviez de quoi découvrir et faire découvrir. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Fantaisies stellaires" de Tara King Th. et Dominique Paturel
"Jettatura" de VCID
8 (Brisa Roché et Ray Bornéo) et Vestale Vestale avec Ray Bornéo, une sélection de EP thématique
Rencontre avec La Pietà autour de ses "Chapitres V et VI". Nous avons eu la chance de tourner une session 3 titres de La Pietà dont voici le magnifique premier titre "La Salle d'Attente"
"Mozart : Les trois dernières symphonies" de Mathieu Herzog & Ensemble Appassionato
"Carnaval Odyssey" de Dowdelin
"On the brighter side" de Karl Jannuska
"Sex on the beach EP" de Sapiens Sapiens
"Sweet exile" de They Call Me Rico & the Escape
et toujours :
"L'allégresse" de DaYtona
"C'est la vie" de Phosphorescent
"Oak leaf" de Raoul Vignal
"Karl Maria Von Weber : Symphonie N 1 & concertos" de l'Orchestre Victor Hugo, Jean François Verdier, Nicolas Baldeyrou, David Guerrier et Thomas Bloch
"City walk" de Adrien Chicot
"Tribute to an imaginary folk band" de Bedmakers
Rencontre avec Emma Solal, accompagnée d'une session acoustique aux couleurs de l'Italie
"Valdevaqueros" de Fred Nevché
"Chapitres V et VI" de La Pietà
"Parallel universe blues" de Papercuts

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Saison 1" au Théâtre de la Bastille
"Histoires naturelles" au Centquatre
"Chambre noire" au Carreau du Temple
"Métropole" au Théâtre La Reine Blanche
"Allers-Retours" au Lavoir Noderne Parisien
"Le Veau d'Or" à La Folie Théâtre
"Mais n'te promène donc pas toute nue !" à la Comédie de Picardie
"Le Bal des Philosophes" au Bal Blomet
"Europa (Esperanza)" au Lavoir Moderne Parisien
"Quoi de neuf Dolto ?" à La Folie Théâtre
"Que je t'aime !" au Théâtre Le Lucernaire
des reprises :
"Lisa et moi" au Théâtre Essaion
"Huis Clos" à la Comédie Saint Michel
"Mon meilleur copain" à la Comédie Caumartin
"Le Cabaret extraordinaire" à la Nouvelle Eve
"Carmen Flamenco" au Théâtre 13/Seine
et la chronique des autres spectacles de décembre

Exposition avec :

"Japon - Japonismes 1867-2018" au Musée des Arts Décoratifs

les films de la semaine :
"Basquait, un adolescent à New York" de Sara Driver
"The Happy Prince" de Rupert Everett
Oldies but Goodies avec "Singin in the rain (Chantons sous la pluie)" de Stanley Donen et Gene Kelly projeté dans le cadre du cycle "Comédies musicales" à la Cinémathèque française
et la chronique des autres sorties de décembre

Lecture avec :

"Chateau de femmes" de Jessica Shattuck
"Délivrez-nous du bien !" de Natacha Polony & Jean Michel Quatrepoint
"Hôtel Baden Baden" de Brigitte Glaser
"Idiss" de Robert Badinter
"La frivolité est une affaire sérieuse" de Frédéric Beigbeger
et toujours :
"Le coup d'état Macron, le Prince contre la nation" de Guillaume Larrivé
"Allez tous vous faire foutre" de Aidan Truhen
"Dialectique de la pop" de Agnès Gayraud
"Inconnu à cette adresse", "84, Charing cross road" et "Les heures silencieuses" de Kressmann Taylor, Helene Hanff et Gaëlle Josse
"Pierre Laval, un mystère français" de Renaud Meltz

Froggeek's Delight :

Le temps n'a pas de prise sur "Quantum Break" sur PC Windows et Xbox One

bientôt Noël... pensez aux cadeaux
"Assassin's Creed : Odyssey" sur PS4, XBOXONE, PC Windows
"Astrobot rescue mission" jeu en réalité virtuelle sur PS4
"Marvel's Spider-Man" en exclusivité sur PS4
"Shadow of the Tomb Raider" sur PS4, XBOXONE et PC
"Kingdom Come : Delivrance" sur PC, PS4 et XBOX

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=