Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La Maladie de la famille M.
Théâtre 13/Jardin  (Paris)  mars 2018

Comédie dramatique de Fausto Paravidino, mise en scène de Simon Fraud, avec Justin Blanckaert, Antoine Berry-Roger, Clément Bernot, Andréa Brusque, Laura Chétrit, Victor Veyron et Boris Ventura Diaz.

De Fausto Paravidino, on a pu voir récemment "Nature morte dans un fossé", une pièce apparemment policière, qui décrivait une Italie périphérique sordide d'aujourd'hui.

Cette fois-ci, on est encore en marge des grandes villes, dans ce qu'en France on désignerait par le terme barbare de zone "péri-urbaine". Dans ce qui n'est pas un village, mais une toute petite agglomération où les activités peuvent être à la fois rurales mais aussi vaguement liées à la vie d'une ville.

Pas question d'utiliser de nouveau le mot sordide pour définir les existences ternes et médiocres des gens qui s'y trouvent. On pourrait dire qu'elles s'écoulent lentement et qu'il faut des morts pour que les habitants de ces "coins" se persuadent que, s'il n'y a pas de passé et pas d'avenir, il y a quand même un avant et un après certains événements.

C'est le docteur Cristofolini (Clément Bernot) qui s'est fait conteur, par ennui, de tout cela et c'est à la chronique de la famille M qu'il s'attache.

Commençant comme du Tennessee Williams, "La Maladie de la famille M." ne peut tenir très longtemps l'illusion d'être dans le Sud des États-Unis, surtout quand l'action se passe dans la grande banlieue de Gènes... donc au Nord de l'Italie. C'est ainsi que, peu à peu, Fausto Paravidino replonge son récit dans une Italie centrale pas très reluisante.

Dans la famille M., pas la peine de chercher la mère : elle est partie depuis longtemps. Le père, Luigi (Boris Venturi Diaz), décline et c'est sa fille Marta (Andréa Brusque) qui est devenue la mère de famille pour s'occuper de son père, de son frère Gianni (Justin Blanckaert) et de sa sœur Maria (Laura Chétrit), qui, à l'inverse de sa sœur, tente de vivre sa vie entre Fabrizio (Victor Veyron) et Fulvio (Antoine Berry-Roger), deux gars pas très malins qui iraient bien dans cette famille..

Fausto Paravidino définit sa pièce comme un "western". C'est peut-être faire peu de cas d'un genre où il faut tirer au moins un certain nombre réglementaire de coups de feu.

Non, "La Maladie de la famille M." est une tranche de vie qui se suit sans ennui grâce à une mise en scène dynamique de Simon Fraud et à une interprétation plutôt homogène, dans laquelle chacun joue à l'unisson, sans tirer la couverture indienne à soi ni à faire de son personnage une caricature indéfendable.

Les sept comédiens nourrissent chacun le paumé qui lui a été attribué sans renâcler. Il faudrait seulement une petite étincelle pour que tous ces bourrins sans avenir reprennent des couleurs de comédie douce-amère à l'italienne. Par moments, ce qui est sur scène a un petit goût de Xavier Durringer, celui qui filmait "La Nage indienne".

En revanche, on ne voit pas le rapport avec les cinéastes sociaux anglais genre Ken Loach. Les laissés pour comptes de Fausto Paravidino acceptent leur absence de perspective avec une douce résignation italienne qui fait encore office d'espoir, parce qu'une famille, c'est solide malgré tout ce qui la secoue...

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 17 juin 2018 : Le jour le plus long

Cette semaine, c'est l'été, la Saint Jean et ses feux, le jour le plus long et sa Fête de la musique. Ca fait beaucoup pour un 21 juin. Pour marquer le coup, on organise un petit concert gratuit avec Donald Pierre, Alex Rossi, Nicolas Vidal et Cyril Adda ! En attendant, voici le sommaire de la semaine :
N'oubliez pas : On travaille actuellement sur une nouvelle version de Froggy's Delight et vous pouvez nous aider en répondant à ce petit questionnaire

Du côté de la musique :

Rencontre avec Brisa Roché autour de son album "Father"
"Hekatombeando" de Flor del Fango
Rencontre avec Foray
"Fortune EP" de Ghern
"Broken land" de Initiative H
"Matelot EP" de Laïn
"The iron age" de Nicolas Gardel et The Head Bangers
"F..k the jazz !" de Pascal Pistone et Delphine Lavergne au Petit théâtre du Bonheur
"Strangers" de The Ramona Flowers
"Banburismus" de Zonk't
et toujours :
Entretien avec Manu autour de son nouvel album "Entre deux eaux Vol. 1"
"Tarab" de Oiseaux-Tempête
"Father" de Brisa Roché, nouvel album à découvrir bientôt en session ici même
"Quelqu'un dans mon genre" de My Concubine
"Wild awake" de Parquet Courts
"Le deuxième soir non plus" de La Fille de la Côte
"The future and the past" de Natalie Prass
Rencontre avec Karina Duhamel et son projet K! à retrouver en session pour 3 titres

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Le Triomphe de l'Amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Manga Café - Trouble in Tahiti" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Cerisaie - Variations chantées" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Le Bord" au Théâtre de l"Epée de Bois
"Feu la mère de Madame - Mais n'te promène donc pas toute nue !" au Théâtre Le Lucernaire
"7 contre 7" à la Manufacture des Abbesses
"Chance" au Théâtre La Bruyère
"Ava, la Dame verte" au Cirque Electrique
"Elle...Emoi" au Théâtre Raspail
"Peguy, le visionnaire" au Théâtre de la Contrescarpe
"50 ans , ma nouvelle adolescence" à la Manufacture des Abbesses
et les chroniques des autres spectacles de juin

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Sans un bruit" de John Krasinski
"Jericó, le vol infini des jours" de Catalina Mesa
Oldies but Goodies avec ;
"Cocktail Molotov" de Diane Kurys en version restaurée
"La Religieuse" de Jacques Rivette en version restaurée et en avant-première
Ciné en bref avec :
"La mauvaise réputation" de Iram Haq
"Jurassic World : Fallen Kingdom " de Juan Antonio Bayona
"Mon Ket" de François Damiens
"Demi Soeurs" de Saphia Azzeddine, François-Régis Jeanne
et les chroniques des autres sorties de juin

Lecture avec :

"Dehors" de Yann Moix
"Divine vengeance" de Fransceso Muzzopappa
"Funambules" de Charlotte Erlih
"L'Afrique, nouvelle frontière du djihad ?" de Marc antoine Pérouse de Montclos
"Le coeur des amazones" de Christian Rossi et Géraldine Bindi
"Le Grraaou" de Etienne Beck et Jonvon Nias
"Mon autre famille" de Armistead Maupin
"Une femme infréquentable" de Chris Dolan
"Une seconde de trop" de Linda Green
et toujours :
"Ayacucho" de Alfredo Pita
"Ceinture, rétro, clignotant" de Dorthe Nors
"La nuit de l'usine" de Eduardo Sacheri

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=