Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Adua et ses compagnes
Antonio Pietrangeli  mars 2018

Réalisé par Antonio Pietrangeli. Italie. Comédie dramatique. 1h46 (Sortie le 22 mars 2018 - 1ère sortie septembre 1960). Avec Simone Signoret, Sandra Milo, Emmanuelle Riva, Gina Rovere, Marcello Mastroianni, Claudio Gora, Gianrico Tedeschi et Duilio D'Amore.

Mort accidentellement à 49 ans, en 1968, Antonio Pietrangeli, scénariste et déjà auteur d'une douzaine de films, appartient à la génération de l'âge d'or de la comédie italienne. Mais sa disparition précoce a contribué à ce qu'on oublie de le citer parmi les maîtres du genre, avec Monicelli, Risi et Scola.

Pourtant, on s'en rend compte avec la reprise de plusieurs de ses films, il a porté un regard très fin sur les années cinquante et soixante et ses films constituent des documents précieux sur la reconstruction italienne et les premières années du miracle économique.

Ses personnages ne sont jamais poussés vers la caricature et surtout, il a mis la femme italienne au centre de sa comédie humaine. Conscient du machisme ambiant, il raconte le destin des femmes qui tentent d'exister, de forcer les règles établies pour gagner liberté et autonomie...

Dès son premier film, "Du soleil dans les yeux"(1953), il décrit le sort des bonnes venues des campagnes pour travailler dans les grandes villes italiennes en plein renouveau. Dix ans plus tard, dans "Je la connaissais si bien", il raconte le miroir aux alouettes qu'est Cinquantaine pour des jeunes filles rêveuses nourries de lectures sur les vedettes.

Mais son film le plus accompli reste "Adua et ses compagnes" (1960). On y suit le destin perdu d'avance de quatre prostituées livrées à la rue quand l'Italie moderne ferme à son tour les maisons-closes. Sorte de "Belle équipe" au féminin, les quatre mousquetaires décident d'utiliser leurs économies pour ouvrir un restaurant à la campagne, avec peut-être aussi la possibilité de discrètement poursuivre leurs activités précédentes.

Menées par une Simone Signoret qui trouve ici l'un de ses plus beaux rôles, à l'époque où l'on perçoit déjà une certaine fragilité dans sa beauté encore incontestable, elles vont rêver un moment à cette vie différente qu'elles entrevoient en cuisinant. Presque soixante ans après, "Adua et ses compagnes" d'Antonio Pietrangeli n'a pas perdu de son charme et n'a pas pris une ride.

Evidemment, le calvaire de la prostituée, vouée à l'asphalte mouillée dans une nuit pluvieuse, n'est pas le plus original des sujets. Mais comme Mizogushi dans "La Rue de la honte", ce qui révolte Pietrangeli c'est que l'injustice faite à ces filles de la nuit puisse perdurer, que rien ne change et que l'une des plus vieilles histoires du monde se régénère encore.

"Adua et ses compagnes" d'Antonio Pietrangeli raconte la saison éphémère dans la belle lumière transalpine qu'auront vécu celles qui sont promises à l'obscurité des recoins de portes et des chambres d'hôtel impersonnelles.

Aux côtés de Simone Signoret, Emmanuelle Riva juste après "Hiroshima, mon amour" et juste avant "Kapo" et "Léon Morin prêtre", trouve elle aussi un de ses meilleurs rôles.

Quant à Marcello Mastroianni, si son rôle de gigolo veule n'est pas ce qu'il y a de mieux dans le film, on est tout de même heureux de le voir donner la réplique à la grande Signoret.
 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 17 juin 2018 : Le jour le plus long

Cette semaine, c'est l'été, la Saint Jean et ses feux, le jour le plus long et sa Fête de la musique. Ca fait beaucoup pour un 21 juin. Pour marquer le coup, on organise un petit concert gratuit avec Donald Pierre, Alex Rossi, Nicolas Vidal et Cyril Adda ! En attendant, voici le sommaire de la semaine :
N'oubliez pas : On travaille actuellement sur une nouvelle version de Froggy's Delight et vous pouvez nous aider en répondant à ce petit questionnaire

Du côté de la musique :

Rencontre avec Brisa Roché autour de son album "Father"
"Hekatombeando" de Flor del Fango
Rencontre avec Foray
"Fortune EP" de Ghern
"Broken land" de Initiative H
"Matelot EP" de Laïn
"The iron age" de Nicolas Gardel et The Head Bangers
"F..k the jazz !" de Pascal Pistone et Delphine Lavergne au Petit théâtre du Bonheur
"Strangers" de The Ramona Flowers
"Banburismus" de Zonk't
et toujours :
Entretien avec Manu autour de son nouvel album "Entre deux eaux Vol. 1"
"Tarab" de Oiseaux-Tempête
"Father" de Brisa Roché, nouvel album à découvrir bientôt en session ici même
"Quelqu'un dans mon genre" de My Concubine
"Wild awake" de Parquet Courts
"Le deuxième soir non plus" de La Fille de la Côte
"The future and the past" de Natalie Prass
Rencontre avec Karina Duhamel et son projet K! à retrouver en session pour 3 titres

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Le Triomphe de l'Amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Manga Café - Trouble in Tahiti" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Cerisaie - Variations chantées" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Le Bord" au Théâtre de l"Epée de Bois
"Feu la mère de Madame - Mais n'te promène donc pas toute nue !" au Théâtre Le Lucernaire
"7 contre 7" à la Manufacture des Abbesses
"Chance" au Théâtre La Bruyère
"Ava, la Dame verte" au Cirque Electrique
"Elle...Emoi" au Théâtre Raspail
"Peguy, le visionnaire" au Théâtre de la Contrescarpe
"50 ans , ma nouvelle adolescence" à la Manufacture des Abbesses
et les chroniques des autres spectacles de juin

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Sans un bruit" de John Krasinski
"Jericó, le vol infini des jours" de Catalina Mesa
Oldies but Goodies avec ;
"Cocktail Molotov" de Diane Kurys en version restaurée
"La Religieuse" de Jacques Rivette en version restaurée et en avant-première
Ciné en bref avec :
"La mauvaise réputation" de Iram Haq
"Jurassic World : Fallen Kingdom " de Juan Antonio Bayona
"Mon Ket" de François Damiens
"Demi Soeurs" de Saphia Azzeddine, François-Régis Jeanne
et les chroniques des autres sorties de juin

Lecture avec :

"Dehors" de Yann Moix
"Divine vengeance" de Fransceso Muzzopappa
"Funambules" de Charlotte Erlih
"L'Afrique, nouvelle frontière du djihad ?" de Marc antoine Pérouse de Montclos
"Le coeur des amazones" de Christian Rossi et Géraldine Bindi
"Le Grraaou" de Etienne Beck et Jonvon Nias
"Mon autre famille" de Armistead Maupin
"Une femme infréquentable" de Chris Dolan
"Une seconde de trop" de Linda Green
et toujours :
"Ayacucho" de Alfredo Pita
"Ceinture, rétro, clignotant" de Dorthe Nors
"La nuit de l'usine" de Eduardo Sacheri

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=