Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Dominique A
Toute latitude  (Cinq 7)  mars 2018

C’est vrai qu’il murmure et chuchote Dominique A. Visiblement un parti pris de susurrer le chant plutôt que de se faire claquer les cordes vocales à la blonde québécoise. Si si, j’aime bien les chanteuses québécoises, mais il y a toujours des matins comme ça où je préfère qu’on me murmure des banalités aux oreilles plutôt qu’on me hurle des déclarations dans les tympans.

Intimiste et électronique, Toute latitude est à l’image du bonhomme : terriblement élégant, à l’humeur boisée et aux textes creusés. Hum, ça sent le jardinage tout ça. L’indolence quasi sensuelle avec laquelle Dominique A déroule ses textes invite au retour à l’essentiel, à la patience, aux instants contemplatifs et à l’équilibre.

Voilà même le cœur de l’album : l’équilibre. Malgré un titre évocateur d’horizons lointains, Toute latitude est à la fois une aventure sans boussole et une exploration intérieure. Feutrés, les rythmes électroniques installent une ambiance de confiante amicale, sans préjugés d’aucune sorte, avec pour seul élément commun de savoir se laisser guider par les sons, tout en se laissant conter les histoires, comme autant d’instantanés immortels jalonnent les souvenirs d’une vie.

Les premiers accords ouvrent la porte d’un temple mystérieux, en douces percussions et un chant murmuré entre diktat et libre-arbitre "ce qui sera de ce qui est / ce qu’il faudra de ce qu’il faut / ce qu’on devra de ce qu’on doit / ce qu’on fera et ce qui sera fait / ce qui s’ajoute et ce qui se soustrait / vide qui enfle / forêt qui disparaît / ce qui sera de ce qui est" ("Cycle").

Prolixe à bien des égards, Dominique A produit ici son onzième album, et le douzième arrive à l’automne, acoustique réponse à Toute latitude. Il a le charme un peu désuet des poètes, timide et observateur, "Mille sentiers nous parcouraient / mille odyssées à notre porte / les cohortes d’ennui filaient / on le savait / elle reviendrait / nous avions toute latitude et toute la vie / aucun engagement d’aucune sorte / et pour seule devise peu importe" ("Toute latitude"), porte des horizons lointains et des envies de voyage dans le temps.

Un tantinet mélancolique, l’album incarne les entre-deux, ces moments précis où les chemins se séparent, où les décisions révèlent leurs conséquences, où les actes changent le décor. Mais pas que, parce que de cette mélancolie naît un retour sur soi et un nouveau calcul de cap, une autre manière de dire que rien n’est écrit : "Même si le soleil a pâlit / voilé par tous les jours d’après / on revient seul dans la forêt".

"Nous n’allions nulle part / rien ne se dessinait / pour nous pas de projet / que des larmes / les jours étaient flous" ("Lorsque nous vivions ensemble") raconte avec pudeur ces ombres qui grandissent quand l’habitude fait place à la passion, quand le quotidien devient une sempiternelle répétition d’actes, sans passion, quand l’amour est laissé livré à lui-même et s’éteint lentement.

Damned que c’est beau.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Tout sera comme avant de Dominique A
La chronique de l'album L'horizon de Dominique A
La chronique de l'album Sur nos forces motrices de Dominique A
La chronique de l'album La Musique de Dominique A
La chronique de l'album Kick Peplum (EP) de Dominique A
La chronique de l'album Vers les lueurs de Dominique A
La chronique de l'album Eléor de Dominique A
La chronique de l'album La Fragilité de Dominique A
Dominique A en concert à la Salle Jeanne d'Arc (21 novembre 2003)
Dominique A en concert à la Salle de la Cité (11 novembre 2004)
Dominique A en concert à l'Olympia (30 novembre 2004)
Dominique A en concert au Festival FNAC Indétendances 2006
Dominique A en concert au Festival International de Benicassim 2006 (vendredi)
Dominique A en concert au Festival La Route du Rock 2009 (dimanche)
Dominique A en concert au Grand Mix (vendredi 27 novembre 2009)
Dominique A en concert à Casino de Paris (jeudi 26 novembre 2009)
Dominique A en concert au Fil (samedi 6 février 2010)
Dominique A en concert au Festival Beauregard #4 (édition 2012) - Samedi
Dominique A en concert au Festival La Route du Rock #22 (vendredi 10 août 2012)
Dominique A en concert au Festival La Route du Rock #22 (samedi 11 août 2012)
Dominique A en concert à Théatre Lino Ventura (jeudi 4 avril 2013)
Dominique A en concert à L'Aéronef (samedi 25 mai 2013)
Dominique A en concert au Festival Europavox 2015 - Samedi 23 mai
Dominique A en concert au Festival de Beauregard #7 (édition 2015) - Vendredi
Dominique A en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2015 - Du jeudi au dimanche
Dominique A en concert au Colisée (dimanche 29 novembre 2015)
La vidéo de En solo aux Bouffes du Nord (DVD) par Dominique A
L'interview de Dominique A (6 mars 2006)
L'interview de Dominique A (26 avril 2006)
L'interview de Dominique A (octobre 2007)
L'interview de Dominique A (27 mars 2009)
L'interview de Dominique A (samedi 7 juillet 2012)
L'interview de Dominique A (jeudi 19 mars 2015)

En savoir plus :
Le site officiel de Dominique A
Le site Comment certains vivent
Le Soundcloud de Dominique A
Le Facebook de Dominique A


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Laetitia Velma et Dominique A (28 mars 2011)


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=