Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Menahem Pressler
Clair de lune : Debussy - Fauré - Ravel  (Deutsche Grammophon)  mars 2018

Pour le centième anniversaire de la mort de Claude Debussy, c’est au tour de Menahem Pressler de rendre hommage à ce grand compositeur.

Ce doyen de la musique classique, du haut de ses 94 ans n’est pas à son premier coup d’essai. Il découvre ce compositeur lors d’un concert du pianiste Paul Loyonnet à la fin de son adolescence, avec lequel il prendra quelques cours pour appréhender cette musique qui lui ouvre "un nouveau monde".

Il dira lui même : "J’ai travaillé méticuleusement sur toutes les nuances des marquages dynamiques (…) ou sur la signification précise des indications expressives françaises (…). Bref, j’ai appris à lire la musique de Debussy". En effet, les pièces pour piano de Debussy lui permettent de remporter le premier prix de concours international de piano Debussy à San Francisco en 1946.

Par la suite, il intégrera le Beaux Arts Trio avec le violoniste Daniel Guilet et le violoncelliste Bernard Greenhouse et débutera une carrière soliste en parallèle à partir de la fin des années 1980. Ce disque est d’ailleurs dédié à Lady Annabelle Weidenfeld qui lui a apporté un grand soutien dans sa nouvelle vie de soliste.

Menahem Pressler, dans ce disque signature, propose ici une succession de pièces tirées de différents recueils des oeuvres pianistiques de Debussy avec des pages extrêmement connues comme "Clair de lune", issu des Suites bergamasques, ou "The little Sheperd" des Children’s Corner. Il interprète également des extraits du premier livre de Préludes : "Danseuses de Delphes", "Voiles", "La fille aux cheveux de lin", "La cathédrale engloutie" pour terminer avec "Minstrels". Il ajoute aussi "Rêverie" et "La plus que lente", pièces plus rarement enregistrées, d’ailleurs considérées par Debussy comme des oeuvres insignifiantes et purement alimentaires.

On peut tout d’abord s’étonner de ce choix d’oeuvres en apparence disparate, mais surtout du tempo choisi par le pianiste, toujours très lent, avec des rubato à n’en plus finir qui brouillent complètement l’auditeur. Nous perdons complètement l’aspect rythmique cher à Debussy avec, par exemple, le mélange de binaire à la main gauche et de ternaire à la main droite dans la première Arabesque qui n’est plus compréhensible. L’expression recherchée par le compositeur n’est pas au rendez-vous avec une interprétation parfois très lourde et un manque de fluidité dans les traits rapides.

Le disque se termine avec la Barcarolle n°6 de Gabriel Fauré et deux pièces de Maurice Ravel, "La Pavane pour une infante défunte" et "Oiseaux tristes", deuxième pièce du recueil Miroirs. Là encore, nous ne percevons pas vraiment le fil conducteur avec les autres pièces. La Pavane est assez surprenante avec une introduction de notes piquées qui présage une interprétation personnelle de l’oeuvre mais qui n’est pas assumée jusqu’au bout et qui, finalement, produit une version assez décousue.

La connaissance des oeuvres de Debussy de Menahem Pressler avait un côté prometteur et donnait envie d’écouter ce disque, mais malheureusement, cet enregistrement se révèle particulièrement décevant. La qualité de jeu n’est pas à la hauteur des attentes que l’on peut avoir vis-à-vis de ce pianiste, plusieurs fois primé, notamment par une victoire de la musique d’honneur pour l’ensemble de son oeuvre en 2016.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Menahem Pressler
Le Facebook de Menahem Pressler


Gaëlle Boulanger         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 octobre 2019 : De tout, pour Tous

Encore un programme bien chargé et très éclectique au travers de notre sélection culturelle hebdomadaire. Beaucoup à lire, à voir, à écouter... alors ne perdons pas de temps. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Engine of paradise" de Adam Green
"Phantom solids" de Lunt
"Fear of an acoustic planet" de Tahiti 80
"A wonder plante to" de Nilok 4tet & Daniel Zimmermann
"Six strings under" de Eric Legnini
Sarah McCoy et Dom La Nena au Nancy Jazz Pulsation
"Nothin' but" de Flyin' Saucers Gumbo Special
"Comfort zone" de Hugo Lippi
"Hors l'amour" de Jean Felzine
"A ciel ouvert" de Kaori
Rencontre avec Lady Arlette, accompagnée d'une session live et acoustique
"Vinyles, suite" c'est le titre de l'émission #3 de Listen in Bed
"Déluge" c'est le troisième volume des Mix de Listen in Bed
"Hybrid" de Yosta
et toujours :
"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Orouni en session live dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Cirque Leroux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Libre
"Un jardin de silence" à La Scala
"Frida jambe de bois" au Théâtre de l'Union à Limoges
"Fleur de peau" au Théâtre Essaion
"Habiter le temps" au Lavoir Moderne Parisien
"Wilde - Chopin" au Théâtre Le Ranelagh
"En ce temps là l'amour..." au Théâtre des Mathurins
"Imposture posthume" au Centre Culturel Suisse
"Fred Tousch - Fée" au Théâtre de Belleville
"Corinne Zarzavatdjian - Un nom à coucher dehors !" au Mélo d'Amélie
des reprises :
"L'Ingénu" au Théâtre Le Lucernaire
"Le Crépuscule" au Théâtre de l'Epée de Bois
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Au bout du monde" de Kiyoshi Kurosawa
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"Cléopâtre" de Alberto Angela
"Histoire du Canada" de Daniel de Montplaisir
"Je te suivrai en Sibérie" de Irène Frain
"La source de l'amour propre" de Toni Morrison
"Ordinary people" de Diana Evans
"Vik" de Ragnar Jonasson
et toujours :
"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Guerilla, le temps des barbares" de Laurent Obertone
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=