Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Tous mes rêves partent de la Gare d'Austerlitz
Studio Théâtre de Stains  (Satins)  mars 2018

Comédie dramatique de Mohamed Kacimi, mise en scène de Marjorie Nakache, avec Jamila Aznague, Gabrielle Cohen, Olga Grumberg, Marjorie Nakache, Marina Pastor et Irène Voyatzis.

Fort de l'expérience acquise lors des ateliers d'écriture menés à la maison d’arrêt des femmes de Fleury-Mérogis, le dramaturge Mohamed Kacimi a composé une superbe partition sur la sororité et la volonté de (sur)vivre des femmes incarcérées sans être laminées tant par l'enfermement que par l'institution carcérale.

Comme pour "Babylon City" sur le théme du racisme ordinaire écrit dans le même cadre de commande de Marjorie Nakache, directrice artistique du Studio Théâtre de Stains, et même si, en filigrane, sont évoqués des sujets tels ceux de la maternité et de la camisole chimique, Mohamed Kacimi ne traite pas du fond, que ce soit de la théorie pénologique ou du paradoxe pénitentiaire, mais de l'humain.

En effet, il indique dans sa note d'intention que "cette pièce se veut un hommage à ces femmes recluses, enfermées dans la plus haute des solitudes, souvent, trop souvent même, victimes de la violence des hommes, et qui, privées de tout, parviennent tout de même à réinventer un monde où elles jouent à ne manquer ni de liberté ni d’humanité".

Avec "Tous mes rêves partent de Gare d’Austerlitz", il propose donc un focus sur un petit groupe de femmes qui a élaboré une stratégie de résistance d'autant plus nécessaire que, reléguées du monde des vivants, elles sont oubliées de leur proches.

Un petit groupe particulier, composé de femmes adultes qui ne viennent ni de classes défavorisées ni d'une sociabilité délinquante dont le "crime" ne ressort pas à l'adolescence transgressive, à une sociabilité transgressive ou au grand banditisme.

En retraçant leurs angoisses, leurs peurs, leurs confidences et leurs espoirs informulés, Mohamed Kacimi traite sans diatribe polémiste de la discrimination sexiste, du machisme, de l'inégalité, de la violence et de la religion.

Ainsi Barbara, Rosa, Marylou, Zélie et Lily se retrouvent le soir de Noël à la bibliothèque devenue la bulle dans laquelle elles ont aménagé un espace de vie, de catharsis et de liberté qui passe par la parole, la lecture et le jeu, quasiment au sens de l'illusion théâtrale, pour faire semblant d'exister encore, pour exister peut-être encore demain.

Dans le décor sobre de Jean Michel Adam, deux tables-étagères de bibliothèque, seules les lumières de Lauriano De La Rosa et le bruit assourdissant des verrous signifient la prison, Marjorie Nakache, également au jeu dans le rôle fédérateur de la bibliothécaire, assure une mise en scène au cordeau de l'humanité, de l'émotion et de l'humour aussi qui twiste une partition qui use de différents registres, du drame au cocasse.

Elle est entourée de comédiennes aguerries, Olga Grumberg et Marina Pastor, et de jeunes pousses plus que prometteuses - Irène Voyatzis (celle qui est encore bloquée dans le traumatisme de la situation criminogène), Jamila Aznague (la warrior) et Gabrielle Cohen (la "rêveuse" du titre) - qui, avec elle, dispensent un percutant opus en forme d'uppercut qui va droit au coeur.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 7 août 2022 : On prend la Route du Rock

C'est bientôt l'heure du festival La Route du Rock, notre festival de coeur ! Que vous ayez prévu d'y aller ou pas, voici de quoi réjouir votre été

Du côté de la musique :

"NOW" le nouveau mix de Listen In Bed à écouter à volonté
retour sur le festival de Beauregard avec Turnstile, Izia, Madness...
et toujours :
"KEXP & NPR sessions" la nouvelle émission de Listen In Bed à écouter
"While my guitar gentle weeps" de Théo Cormier
"Hypnos & Morphée" de Dandy Dandie
Retour sur les Vieilles Charrues avec Last Train, Laetitia Sheriff, Johnny Mafia...
"Witch cults" nouveau mix signé Listen In Bed à écouter partout
"César Franck : Piano Quintet - Antonín Dvorák : String Quartet No. 14" de Quatuor Prazak & François Dumont
"Asymétrie" de Slim Abida
"Ostinatos piano solo" de Xavier Thollard
"Homemade" de Yvan Robilliard
le replay du concert et interview de SuperBravo

Au théâtre :

la nouveauté de la semaine :
"Duos sur canapé" au Théâtre L'Alhambra
quelques suggestion de spectacles musicaux
"Paris la grande" au Théâtre Le Lucernaire
"Prisca Demarez - Coquelicot" au Théâtre de la Contrescarpe
"Novocento pianiste" au Théâtre Le Lucernaire
et les spectacles à l'affiche en août

Expositions :

"Molière en costumes" au Centre national du costume de scène à Moulins
"Newton, Riviera" au Nouveau Musée National de Monaco
dernière ligne droite pour :
"Christian Louboutin - L'Exhibition[niste] - Chapitre II au Grimaldi Forum à Monaco
"La Joconde" au Palais de la Bourse à Marseille
et les expositions à l'affiche en août

Cinéma :

en streaming gratut :
"Trois visages" de Jafar Panahi
"Adults in the room" de Costa Gavras
"Le Club Vinland" de Benoit Pilon
"Un Juif pour l'exemple" de Jacob Berger
le cinéma des frères Dardenne en 3 films

Lecture avec :

"The unstable boys" de Nick Kent
"Le monde sans fin" de Jean Marc Jancovici & Christophe Blain
"Lanceurs d'alerte" de Flore Talamon et Bruno Loth
et toujours :
"La saignée" de Cédric Sire
"Le maître et l'assassin" de Sophie Bonnet
"Labyrinthes" de Franck Thilliez
"Méfiez-vous des anges" de Olivier Bal

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=