Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Katie says good bye
Wayne Roberts  avril 2018

Réalisé par Wayne Roberts. Etats Unis. Drame. 1h28 (Sortie le 18 avril 2018). Avec Olivia Cooke, Christopher Abbott, Mireille Enos, Mary Steenburgen, James Belushi, Chris Lowell, Nate Corddry et Natasha Bassett.

Ça pourrait commencer comme "Bagdad Café" et finir comme "Wanda".

Heureusement, "Katie says goodbye" de Wayne Roberts n'a en commun avec "Bagdad Café" de Percy Adlon que le côté "nulle part" du lieu central où se passe l'action, une espèce de restaurant pour routiers, au croisement improbable du désert et du désert, tenu par l'inusable et bienveillante Maybelle (Mary Steenburgen).

Heureusement, "Katie says goodbye" n'a pas en commun avec "Wanda" de Barbara Loden la même fin désespérante. Il faut dire que Wayne Roberts signe ici son premier film et qu'il espère - comme ceux qui auront vu le film lumineux qu'il tire des déboires de Katie - en faire d'autres, alors que la fragile femme d'Elia Kazan savait que le sien serait unique et qu'il se devait d'être un chef d'oeuvre inoubliable. Ainsi Wanda n'avait pas d'avenir alors que l'on espère (fortement) que Katie en a un, même avec des gros pointillés.

Car "partir" pour Katie, ce n'est pas dériver mais changer de vie. Finis alors les pancakes et les petites passes pour remplir sa boîte à gâteau de billets verts dans l'espoir de devenir coiffeuse à Los Angeles....

Katie, c'est Olivia Cooke, une actrice volontaire au physique fragile, une nouvelle Reese Witherspoon, le côté carnassier sudiste en moins. Il faut la voir marcher sans cesse du "mobile home" où sa mère s'amollit entre deux amants buveurs de bière au restaurant de Maybelle.

Wayne Roberts filme ce désert coupé par une route macadamisée dans de beaux plans wendersiens. On y lit l'énergie de Katie et aussi son peu d'avenir. D'autant que le rêve américain 2016, dans ce carrefour où se croisent des routes sans destination, est encore pire que jadis.

S'il reste quelques figures typiques et positives, dont "Bear" le routier, magnifiquement interprété par Jim Belushi, il y a surtout des prédateurs confits dans leur ennui. Même le prince charmant motard que s'invente une dernière fois Katie est mutique et mal parti avec sa conditionnelle comme épée de Damoclès.

Fille courage sans père, plombée par une mère qui dérive et abusée par tous ceux qui profitent de son gentil corps facile, Katie va voir son monde qu'elle voulait peindre de couleurs gaies devenir soudain un océan de noirceur.

Olivia Cooke l'interprète à la fois avec conviction et subtilité. Il est impossible qu'elle en reste là tant elle imprime sur le rôle des qualités stupéfiantes d'actrice. Elle permet à son réalisateur d'échapper au "petit film indépendant" classique estampillé "Sundance".

"Katie says goodbye" de Wayne Roberts est une œuvre déjà intemporelle, un de ses films qui font la richesse du cinéma américain, qui le font respirer en contrepoint de ses grosses machines étouffantes.

Il ne sera peut-être pas vu par beaucoup de monde lors de sa sortie parisienne. En revanche, on prend le pari qu'il sera longtemps programmé avec succès dans des séances de mi-journée et qu'on le considérera comme un classique US.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 16 janvier 2022 : Cultivons notre culture

C'est important de rester ouvert et curieux. Voici notre nouvelle sélection culturelle pour vous apporter quelques belles choses à découvrir encore cette semaine ! C'est parti.

Du côté de la musique :

"Bach, Brouwer : Canciones" de Andreas Scholl & Edin Karamazov
"Lighting concept" de Archi Deep
"Issue" de Bipolar Club
"Things take time, take time" de Courtney Barnett
"A l'americaine" de Imparfait
"La sélection de Carim Clasmann de PSAPP volet 2" par Listen In Bed
"Poussière d'or" de Manu
"Landscapes unchanged" de Mewn
"Onze heures onze orchestra volume 4" de Onze Heures Onze Orchestra
"Concerto n2 for violoncello and symphony orchestra, hommage à Oskar Dawicki" de Pawel Mykietyn
et toujours :
"La mémoire du feu" de Ez3kiel
"And the city woke up alone" de Sol Hess & The Boom Boom Doom Revue
"Deux" de Aldorande
"Ysaye : Six sonates pour violon op.27" de David Grimal
"Too fare gone" de Dead Chic
"Live from Salzburg" de Elina Garanca & Christian Thielmann
"L'âme des poetes" de Guillaume de Chassy
"How I long" 8eme mix de cette 3eme saison de Listen In Bed
"Musica imperialis" de Martin Haselböck & Orchester Wiener Akademie
"Factory" de No Money Kids
"II" de Octantrion
"Hope" de Six Ring Circus

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"La Pierre" au Théâtre de Belleville
"Pôles" au Studio Hébertot
"Pas de deux" au Théâtre La Croisée des Chemins/Belleville
"La Promesse de l'aube" au Théâtre Le Lucernaire
"L'Image" au Théâtre Le Lucernaire
"Les Bons Becs - Big Bang"à L'Alhambra
les reprises :
"Le Roi des pâquerettes" au Théâtre Le Lucernaire
"François Rabelais" au Théâtre Essaion
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Fantaisies pour un palais" au Chäteau de Rambouillet
"Cartier et les arts de l’Islam. Aux sources de la modernité" au Musée des Arts Décoratifs
dernière ligne droite pour :
"Iya Répine - Peindre l'âme russe" au Petit Palais
"Botticelli - Artiste et designer" au Musée Jacquemart-André
"Jean-Jacques Henner - La Chair et l'Idéal" au Musée des Beaux-Arts de Strasbourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"The Chef" de Philip Barantini
en streaming gratuit avec :
"TwentyNine Palms" de Raoul Ruiz
"Trois vies et une seule mort" d'Arnaud Desplechin
"La sentinelle" de Arnaud Desplechin
le cinéma de Nuri Bilge Ceylan en 5 films

Lecture avec :

"Début de siècles" de Arnaud Cathrine
"En hiver" de Karl Ove Knausgaard
"Il y aurait la petite histoire" de Elsa Jonquet-Kornberg
"Légère" de Marie Claes
"Respire" de Niko Tackian
"Sucre amer" de Avni Doshi
et toujours :
"Kharkov 1942" de Jean Lopez
"La révolution n'est pas terminée" de Jean Clément Martin
"Laicité, un principe" de Eric Anceau
"Les enchanteurs" de Geneviève Brisac
"Portrait du baron d'Handrax" de Bernard Quiriny

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=