Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Still Life
Théâtre Les Déchargeurs  (Paris)  avril 2018

Comédie dramatique de Emily Mann, mise en sène de Pierre Laville, avec Manon Clavel, Antoine Courtray et Ambre Pietri.

Après "Providence" de Neil LaBute, dans lequel Pierre Laville se confrontait à l'après "11 septembre 2001" new new-yorkais, avec "Still Life" d'Emily Mann, le metteur en scène traite des séquelles de la guerre d'Afghanistan chez un "marine" revenu au pays.

Mark (Antoine Courtray) est un être traumatisé par ce qu'il a vu, fait et vécu là-bas. Son attitude violente envers sa femme Chéryl (Manon Clavel) contraste avec ce que dit de lui Nadine (Ambre Pietri), sa maîtresse, qui en dresse un portrait plutôt flatteur et qui est pétri d'admiration pour son héros.

Avec deux chaises, un fauteuil, et quelques valises ou caisses constituant le "barda" de Mark comme décor, Pierre Laville s'est surtout centré sur les trois personnages qui monologuent pratiquement toujours, sauf rares et peu significatives exceptions.

Dans son texte, Emily Mann a privilégié les mots quotidiens, ne cherche pas autre chose que le parler commun, sans pour autant limiter la parole de ses protagonistes. Ainsi les deux femmes peuvent se répandre sur leur vision opposée de leur amant et celui-ci longuement s'expliquer sur sa guerre.

Sans doute, en limitant au minimum les dialogues, Emily Mann ne permet pas à la dramaturgie d'exploser. Chacun se raconte, mais jamais ne se confronte. Comme les mots sont volontairement hors littérature, on pourra trouver très répétitif un système qui n'avance guère dramatiquement.

L'auteure le sent très bien puisqu'elle conclut sa pièce par une tirade très éprouvante pour Mark, dans laquelle celui-ci conte ses "exploits" au "Moyen Orient", un "Moyen Orient" au sens américain puisqu'il parle de l'Afghanistan.

Antoine Courtray se tire bien de ce final, même si le contraste avec le reste de ses interventions dans "Still Life" est trop fort, trop antithétique et que, d'une certaine façon, on le sent en difficulté pour rendre crédible un récit sans concession, après avoir déversé beaucoup trop de banalités auparavant.

On saluera aussi la performance de Manon Clavel, voix grave, regard triste, qui parvient à s'extirper du rôle mélodramatique de la femme battue enceinte, pendant qu'Ambre Pietri, arrive à faire vibrer son personnage pourtant monolithique de simple "repos du guerrier".

Dans son diptyque "Providence"/"Still Life", Pierre Laville cherche à donner une incarnation à l'Amérique moderne. Sans doute s'appuie-t-il sur des textes manquant de puissance pour dépasser le simple constat des lieux.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 7 août 2022 : On prend la Route du Rock

C'est bientôt l'heure du festival La Route du Rock, notre festival de coeur ! Que vous ayez prévu d'y aller ou pas, voici de quoi réjouir votre été

Du côté de la musique :

"NOW" le nouveau mix de Listen In Bed à écouter à volonté
retour sur le festival de Beauregard avec Turnstile, Izia, Madness...
et toujours :
"KEXP & NPR sessions" la nouvelle émission de Listen In Bed à écouter
"While my guitar gentle weeps" de Théo Cormier
"Hypnos & Morphée" de Dandy Dandie
Retour sur les Vieilles Charrues avec Last Train, Laetitia Sheriff, Johnny Mafia...
"Witch cults" nouveau mix signé Listen In Bed à écouter partout
"César Franck : Piano Quintet - Antonín Dvorák : String Quartet No. 14" de Quatuor Prazak & François Dumont
"Asymétrie" de Slim Abida
"Ostinatos piano solo" de Xavier Thollard
"Homemade" de Yvan Robilliard
le replay du concert et interview de SuperBravo

Au théâtre :

la nouveauté de la semaine :
"Duos sur canapé" au Théâtre L'Alhambra
quelques suggestion de spectacles musicaux
"Paris la grande" au Théâtre Le Lucernaire
"Prisca Demarez - Coquelicot" au Théâtre de la Contrescarpe
"Novocento pianiste" au Théâtre Le Lucernaire
et les spectacles à l'affiche en août

Expositions :

"Molière en costumes" au Centre national du costume de scène à Moulins
"Newton, Riviera" au Nouveau Musée National de Monaco
dernière ligne droite pour :
"Christian Louboutin - L'Exhibition[niste] - Chapitre II au Grimaldi Forum à Monaco
"La Joconde" au Palais de la Bourse à Marseille
et les expositions à l'affiche en août

Cinéma :

en streaming gratut :
"Trois visages" de Jafar Panahi
"Adults in the room" de Costa Gavras
"Le Club Vinland" de Benoit Pilon
"Un Juif pour l'exemple" de Jacob Berger
le cinéma des frères Dardenne en 3 films

Lecture avec :

"The unstable boys" de Nick Kent
"Le monde sans fin" de Jean Marc Jancovici & Christophe Blain
"Lanceurs d'alerte" de Flore Talamon et Bruno Loth
et toujours :
"La saignée" de Cédric Sire
"Le maître et l'assassin" de Sophie Bonnet
"Labyrinthes" de Franck Thilliez
"Méfiez-vous des anges" de Olivier Bal

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=