Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La Fabrique des coïncidences
Yoav Blum  (Editions Delcourt)  avril 2018

Si je devais définir en un seul mot ce qui me vient à l’esprit après avoir terminé ce livre de Yoav Blum, le premier parmi tant qui me viendrait à l’esprit serait "Originalité" avec un immense "O" tant le livre et son auteur en sont pourvue. Car oui, le premier livre de Yoav Blum traduit en français et publié chez Delcourt littérature, La Fabrique des coïncidences est un incroyable bouquin, une expérience littéraire à l’histoire originale, un livre intelligent d’une grande sensibilité.

"Notre rôle est précisément de nous tenir à la lisière, dans cette zone grise entre destin et libre arbitre, et de jouer au ping-pong". Cette phrase qui débute la quatrième de couverture du livre (qui est au passage un très bel objet à la couverture soignée) illustre très bien le fond du livre. Ce rôle, c’est celui qui est assigné à Guy, Emilie et Eric. Ces trois-là sont des agents secrets d’un genre nouveau. Ils ont pour mission de créer des coïncidences pour réinventer la vie des gens. Car dans le monde de Yoav Blum, cet auteur israélien, le destin ne relève pas d’une autorité divine ou d’un hasard désincarné, mais bel et bien d’une organisation invisible de travailleurs du réel. Malgré le fait qu’ils aient suivi la même formation, Guy et Emilie ont des spécialités différentes : Guy est un excellent entremetteur qui néanmoins ne croit pas en l’amour. Emily, elle est plutôt du genre à croire aux histoires à l’eau de rose et elle est spécialiste pour créer des vocations.

Cette organisation invisible est évidemment hiérarchisée. On y débute souvent comme tisseurs de rêves, ami imaginaire, distributeur de chance avant d’accéder, pour les plus zélés, à la fonction de faiseur de coïncidences. Le rôle de ces agents consiste le plus souvent à provoquer des rencontres, rassembler des familles, semer les graines de l’inspiration à l’origine d’une œuvre d’art ou d’une découverte scientifique. Cela s’appuie sur un manuel fait de différents chapitres qui explique comment tenir ces rôles. Yoav Blum a disséminé les différents chapitres de ce manuel dans son livre entre les chapitres romancés, ce qui est à la fois malin et rigolo.

Guy va se voir assigner une mission un peu particulière impliquant un mystérieux tueur à gages fraîchement débarqué. A travers cette mission un peu spéciale, nombreuses de ses certitudes vont voler en éclat tout en lui assénant au passage une bonne leçon sur les arcanes du destin, le libre arbitre et la nature véritable de l’amour. Très vite, il se retrouve dans un ensemble bien plus grand et complexe que sa mission lui confère et cela va lui permettre de se rendre compte des limites existantes à créer des coïncidences.

La Fabrique des coïncidences se révèle alors être un roman brillant et captivant sur le déroulement du destin. Un livre qui, de façon assez magique et surprenante (tout comme l’est d’ailleurs la fin du livre que je vous laisse découvrir), nous fait réfléchir sur notre propre existence, notre propre destin, sur ce qui a pu déjà nous arriver et que nous pensions être des coïncidences.

Pour la sortie du livre, le site web de Delcourt éditions a mis en place une page d’une grande originalité qui permet au lecteur, pour s’amuser, de se retrouver avec un ordre de mission loufoque à effectuer en fonction de différents critères retenus. De mon coté, je me suis retrouver à devenir aussi un fabriquant de coïncidences avec, pour mission originale, celle de devoir réunir tous les roux de Londres devant la tour de Pise…

Je vous laisse le soin d’aller retrouver votre ordre de mission, après avoir évidemment lu ce superbe livre de Yoav Blum.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Yoav Blum
Le Facebook de Yoav Blum
Le site officiel de La Fabrique des coïncidences


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 17 mars 2019 : Que la culture coule à flots

Tels les litres de Guinness qui ne manqueront pas d'innonder toute l'Irlande et même le monde entier à l'occasion de le Saint Patrick, voici notre sélection hebdomadaire culture qui se déverse dans vos yeux et vos oreilles curieux et gourmands.

Du côté de la musique :

Rencontre avec Frédéric Lo autour de son album "Hallelujah!"
"Data Mirage Tangram" de The Young Gods
"Grand casino" de Manu Lanvin & The Devil Blues
Rencontre avec Mass Hysteria
"Boccherini" de Ophélie Gaillard, Sandrine Piau et Ensemble Pulcinella
"Le dilettante d'Avignon, Jacques Fromental Halévy" de Orchestre Régional Avignon-Provence et Michel Piquemal
"The golden fascination" de Richard Andrews
"10 ans plus tarés" de Fastened Furious
"14th boyz EP" de Fastlanes
King Child, Mouse Dtc, Innvivo dans une sélection de EP et singles
"Iggy Salvador" de Dj Zebra
"Erik Trufaz Quartet en concert à l'Aéronef
Tamino à l'Aéronef de Lille
Patrick Coutin est de retour, à retrouver en concert privé et en entretien
et toujours :
"A la lisière" de Clarika
"La disparition d'Everett Ruess" de Emmanuel Tellier
"Fauré Requiem - Poulenc Figure humaine - Debussy Trois chansons" de Ensemble Aedes, Les Siècles, Mathieu Romano
"Look ahead" de Fred Nardin Trio
"Connecting the dots" de Guy Mintus Trio
"Soistices" de Heaume Mortal
"Just about anything is possible" de Inred
"Mon héroïne EP" de Kyrie Kristmanson
"A walk above clouds EP" de Line
"Arabella EP" de Arabella

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Le Pays lointain" au Théâtre national de l'Odéon
"Qui a tué mon père" au Théâtre de la Colline
"En se couchant, il a raté son lit" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Veillée de famille" au Théâtre du Rond-Point
"La Mort (d')Agrippine" au Théâtre Dejazet
"Oncle Vania" au Théâtre du Nord-Ouest
"Anaïs Nin, une de ses vies" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Apocalypse bébé" au Théâtre Paris-Villette
"Madame Pink" au Théâtre du Rond-Point
"Philippe Meyer - Ma radio, histoire amoureuse" au Théâtre Le Lucernaire
"Café Polisson" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Eldorado Dancing" à la Ferme Le Bel état à Guyancourt
des reprises:
"Place des Héros" au Théâtre Les Gémeaux à Sceaux
"Les Damnés" à la Comédie française
"La Légende de Bornéo" au Théâtre de l'Atelier
"L'Autre fille" au Théâtre Les Déchargeurs
"Je parle à un homme qui ne tient pas en place" au Théâtre de Nesle
"Dans les jardins de Carlos et Nestor" au Théâtre de Nesle
"Les Divalala - Femme, Femme, Femme" au Théâtre Lepic
"Cabaret Siméon" au Théâtre Essaion
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mars

Expositions avec :

"L'Orient des peintres" au Musée Marmottan-Monet

Cinéma avec :

les nouveautés de la semaine :
"Le Corps sauvage" de Cheyenne-Marie Carron
"Leur souffle" de Cécile Besnault et Ivan Marchika
et la chronique des autres sorties de mars

Lecture avec :

"Desh" de Tofépi
"Firebird" de Thomas Harnois
"Guillaume le Conquérant / Léonard de Vinci" de David Bates / Carlo Vecce
"Iggy Salvador" de Antoine Zebra
"Lincoln au Bardo" de Georges Saunders
"Oyana" de Eric Plamondon
"Rendez vous à Samarra" de John O'Hara
et toujours :
"Un certain Paul Darrigand" de Philippe Besson
"Après" de Nikki Gemmell
"Boy erased" de Garrard Conley
"L'ombre de la baleine" de Camilla Grebe
"Les gratitudes / Mon père" Delphine de Vigan / Grégoire Delacourt
"Les suppliciées du Rhône" de Coline Gatel
"Tu finiras clochard comme ton Zola / Nouvelles morales provisoires" de Philippe Val / Raphaël Enthoven"

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=