Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Comme des rois
Xabi Molia  mai 2018

Réalisé par Xabi Molia. France. Comédie dramatique. 1h23 (Sortie le 2 mai 2018). Avec Kad Merad, Kacey Mottet Klein, Sylvie Testud, Tiphaine Daviot, Clément Clavel et Amir El Kacem.

Peut-on encore sauver le soldat cinématographique Kad Merad ? Il y a peu, la réponse positive à cette question semblait une gageure, un combat perdu d'avance.

En voyant "Comme des rois" de Xabi Molia, l'espoir revient dans le camp de ceux qui sont toujours persuadés qu'il est un comédien précieux, quelqu'un qui, comme Bourvil, allie la trempe comique et une grande humanité génératrice de vraies émotions.

Kad Merad est, de surcroît, un grand révélateur de talent, quelqu'un qui sait faire briller ses partenaires sans regimber et fait toujours parfaitement fonctionner un duo d'acteurs.

Dans "Comme des rois" de Xabi Molia, le jeune Kacey Mottet Klein, déjà remarqué dans "Quand on a dix-sept ans" d'André Téchiné, bénéficie de la complicité bienveillante de Kad pour prouver qu'il est un comédien qui va casser la baraque.

Dans une famille à mi-chemin des Groseille et des Tuche, il joue le fils de Kad et de Sylvie Testud, ce qui n'arrange pas son cas social, et le contraindra un moment à préférer s'exiler dans une cabane de jardin au lieu de vivre dans une cour des miracles dans laquelle il ne pourra jamais s'en produire aucun.

Petit escroc minable qui mène sa famille vers les minima sociaux, Kad assume un rôle peut-être quand même trop complaisamment écrit pour lui. Mais c'est justement dans sa relation avec ce fils qui veut s'en sortir en devenant comédien qu'il retrouve son lustre passé, celui des Ch'tis par exemple.

Est-ce inconsciemment ou pas, par calcul ou par bêtise, que ce père collant fait de son fils la pure victime d'un déterminisme fatal qui pourrait étayer toutes les thèses de Bourdieu ? Le film accumule-t-il volontairement les impasses dans son scénario pour condamner ses personnages au pire ?

"Comme des rois" de Xabi Molia lorgne du côté d'"Affreux, sales et méchants" d'Ettore Scola sans avoir le courage de rendre sa famille vraiment antipathique. Ainsi ses sous-prolétaires profiteurs au petit pied ne sont pas franchement ignobles ni définis comme racistes.

Molia achoppe sur le "politiquement correct" et affaiblit son propos par peur de concéder que le pauvre représenté doit avoir le droit, plus qu'un autre de mal penser ou de mal agir.

Dès lors, ses personnages ne sont plus que des inoffensifs abrutis, des Tuche à l'envers, c'est-à-dire des victimes permanentes de la malchance, là où, les héros de l'ancien partenaire de Kad, Olivier Baroux, sont au contraire des veinards impénitents.

Reste que "Comme des rois" de Xabi Molia, quand on le reverra hors contexte, un soir par hasard sur une chaîne de la TNT, apparaîtra comme le film très estimable qu'il était lors de sa sortie. Alors, pourquoi ne pas y aller en ce moment ? Notamment pour Kad et Kacey Mottet Klein, qui valent largement le déplacement.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 2 août 2020 : Une petite pause s'impose

Le mois d'août arrive. Sans les festivals, l'actualité culturelle sera plus calme mais nous serons toujours là pour vous tenir compagnie chaque semaine notamment sur Twitch. Commençons par le replay de la Mare Aux Grenouilles #8 (la prochaine sera le 29 août) et bien entendu le sommaire habituel.

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

chez soi avec des comédies blockbusters at home :
"Lady Oscar" de Guillaume Mélanie
"La vie de chantier" de Dany Boon
"Post-it" de Carole Greep
"Mon meilleur copain" de Eric Assous
"L'ex-femme de ma vie" de Josiane Balasko
"Un point c'est tout" de Laurent Baffie
et de l'eclectisme lyrique avec :
"L'Ange de feu" de Serge Prokofiev revisité par Mariusz Trelinski
les antipodes stylistiques avec "L'Enfant et les Sortilèges" de Maurice Ravel par James Bonas et "Dracula, l'amour plus fort que la mort" de Kamel Ouali
et le concert Hip-Hop Symphonique avec des figures du rap et l'Orchestre Philharmonique de Radio France

Expositions :

en virtuel :
"Warhol" à la Tate Modern de Londres Exhibition Tour avec l'exhibition tour par les commissaires et et 12 focus
"Plein air - De Corot à Monet" au Musée des impressionnismes de Giverny
avec l'audioguide illustré ainsi qu'une approche en douze focus
en real life :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
du vintage avec la version restaurée de "Quelle joie de vivre" de René Clément
un documentaire "Dawson City : le temps suspendu" de Bill Morrison
des films récents dans son salon :
"Hauts les coeurs !" de Solveig Anspach
"La Famille Wolberg" de Axelle Ropert
"Pieds nus sur des limaces" de Fabienne Berthaud
"Le Voyage aux Pyrénées" de Jean-Marie Larrieu et Arnaud Larrieu
"Dans Paris" de Christophe Honoré
"La promesse" de Luc et Jean-Pierre Dardenne

Lecture avec :

"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=