Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Zëro
Ain't that Mayhem ?  (Ici d'Ailleurs)  avril 2018

Alors on va être très franc, nommer son groupe Zëro demande une certaine dose de courage, d’inconscience ou d’humour. Peut-être, et ce n’est qu’une interprétation personnelle, parce que le groupe repart de zéro justement.

L’histoire débute il y a 25 ans avec Eric Aldéa et Franck Laurino (batteur) qui fonde Deity Guns puis Bästard et ont alors à leur actifs quelques albums dont certains signés Lee Ranaldo (Sonic Youth) et sont considérés comme les pionniers du post-rock en France. En 2006, le groupe se reforme sous le nom de Zëro avec l’arrivée d’Ivan Chiossone, ancien complice d’Eric au sein de Narcophony dans les années 2000 et en 2016, le groupe devient trio lors du départ du guitariste François Cuilleron (ancien membre lui aussi de Bästard). Tout le monde a suivi ou je dois vous faire un croquis ? Bon parfait.

Dès lors le groupe, qui aurait pu disparaître ou au moins en pâtir, se libère et leur renouvellement est alors flagrant. Le groupe va aller s’amuser du côté de la pop tout en conservant leurs influences no wave, indus, noise voire alt-jazz.

Le groupe qui s’est amusé à reprendre du James Brown sur scène puis sur 45 tours s’amuse aujourd’hui avec une reprise de Screamin’ Jay Hawkins : "Alligator Wine". Mais attention, il serait bien réducteur de parler de ce groupe uniquement pour leurs reprises, alors qu’ils ont un univers bien à eux, un univers légèrement obscur, oppressant voire même "riche de sa confusion" dixit.

Le titre de l’album parle de lui-même : "Ce serait pas un peu le bordel ?" (Traduction proposé par le groupe lui-même !). J’ai même appris que Mayhem signifie chaos mais vient du vieux français mahaigne à savoir mutilation. Quand le rock devient culture !

Le titre parle de lui-même tout autant que la pochette dévoilant un monde post alpocalyptique et les morceaux s’enchaînent nous entraînant dans cet univers tantôt doux et angoissant tantôt nettement plus agité ("Marathon Woman", "Deranged").

C’est clairement un album complexe, agrégeant des sonorités, des instruments inattendus, des empilements hypnotiques et comme le dit si bien le groupe lui-même au sujet de cet album : à l’instar d’un vieux manoir qui sert d’écrin à ce disque, on se demande presque comment tout ça tient debout.

Et c’est vrai que c’est très étrange, parfois à la limite de l’angoissant. Un album complexe qui méritera plusieurs écoutes avant d’arriver à en saisir pleinement les subtilités.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Hungry Dogs (in the backyard) de Zëro
La chronique de l'album Année Zéro de Héléna Noguerra
La chronique de l'album Rituels de Zéro Degré
Articles : 2017, une année faste pour le jeu vidéo - Crash Bandicoot - Assassin's Creed - Far Cry - Red Dead Redemption - Life
Zëro en concert au Divan du Monde (9 novembre 2007)
Zëro en concert au Festival Ground Zero
Zëro en concert à La Malterie (lundi 15 novembre 2010)
Zëro en concert au Point Ephémère (mercredi 19 octobre 2011)
Zëro en concert au Fil (jeudi 20 octobre 2011)
L'interview de Zëro (19 octobre 2011)
Jeux : Horizon Zero Dawn - PlayStation 4

En savoir plus :
Le Bandcamp de Zëro
Le Facebook de Zëro


Cyco Lys         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 17 février 2019 : Presque le printemps

De Kafka à Kukafka, Miossec à Berlioz, il y a de quoi lire, voir, écouter cette semaine dans la petite sélection culturelle de nos chroniqueurs. En route pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Gallipoli" de Beirut
"Ulysse et Mona" de Minizza
Rencontre avec Miossec autour de son album "Les Rescapés"
Une discographie d'Hector Berlioz par Jérôme Gillet
"Been meaning to tell you" de Ina Forsman
"4eme jour, Kan Ya Ma Kan" de Interzone
"A thousand days" de June Bug
EP de Bertille
"Morning room EP" de Catfish
"Souviens toi" de Laurent Montagne
"Blood siren" de Sarah McCoy
"Complètement flippé" de 16 Kat
et toujours :
"Persona" de Betrand Belin
"Les rivages barbelés" de Intratextures
"The mirror" de Nicolas Gardel et Rémi Panossian
"La révolte des couverts" de Wildmimi
"The sublime" de Yeruselem
"Aksham" de Aksham
"Last train" de Big Dez
"Tightrope EP" de Bigger
Caroline Loeb au Grand Point Virgule pour jouer "Comme Sagan" en live
Présentation du 11ème festival de Beauregard et de sa programmation
"Kalune EP" de Kalune

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Kafka sur le rivage" au Théâtre de la Colline
"Matin et Soir" au Théâtre de l'Aquarium
"J'ai pris mon père sur mes épaules" au Théâtre du Rond-Point
"Pourquoi dis, m'as-tu volé mes yeux" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Les membres fantômes" au Théâtre La Flèche
"Le bois dont je suis fait" au Théâtre de Belleville
"Peur(s)au Théâtre L'Etoile du Nord
"A vue" au Théâtre de la Tempête
"Merci" à La Folie Théâtre
"Barber Shop Quartet - Chapitre IV" au Théâtre Essaion
"Maria Dolorès y Habibi Starlight" au Café de la Danse
les reprises:
"Grande" au Centquatre
"Politiquement correct" au Théâtre de l'Oeuvre
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

"Roux ! De Jean-Jacques Henner à Sonia Rykiel" au Musée Jean-Jacques Henner
et dernière ligne droite pour "Rodin - Dessiner Découper" au Musée Rodin

Cinéma avec :

le film de la semaine : "Le jeune Picasso" de Phil Bradsky

Lecture avec :

"Dans la neige" de Danya Kukafka
Interview de Nylso dans le cadre du festival de la Bande Dessinée d'Angoulême
"L'île longue" de Victoire de Changy
"La main noire" de Robert Vincent illustré des musiques de Anthony Reynolds
"Le manufacturier / responsabilité absolue" de Mattias Köpling / Jocko Willink & Leif Babin
"Sans compter la neige" de Brice Homs
"So sad today" de Melissa Broder
et toujours :
"Angola janga" de Marcelo D'Salete
Interview de Stella Lory dans le cadre du festival de la BD d'Angoulême
"Gangs of L.A." de Joe Ide
"Hunger : une histoire de mon corps" de Roxane Gay
"L'Amérique derrière moi" de Erwan Desplanques
"L'ombre d'un père" de Christoph Hein
"Le président des ultra riches" de Michel Pinçon et Monique Pinçon Charlot
"Que faire des cons ?" de Maxime Rovere
"Une éducation" de Tara Westover

Froggeek's Delight :

"I Will Survive" petit tour d'horizon des jeux dits "Survival"

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=