Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'Arche de Monsieur Kervadac
Karel Zeman  mai 2018

Réalisé par Karel Zeman. Tchécoslovaquie. Drame. 1h15 (Sortie le 2 mai 2018). Avec Emil Horvath, Magda Vasaryova, Frantisek Filipovsky, Cestmir, Josef Hlinomaz, Zdenek Braunschläger et Zdena Bronislavska.

Karel Zeman occupe une place privilégiée dans le cinéma d'animation tchèque aux côtés de Jiri Trnka ou de Hermina Tyrlova.

Dans sa longue carrière, il aura réussi à faire des films reconnaissables immédiatement, notamment grâce à l'utilisation d'éléments de décor tirés d'illustrations des romans qu'il est en train d'adapter.

Comme il est un fan de Jules Verne et des très belles planches de Hetzel qui accompagnent ses ouvrages d'anticipation, c'est avec ce couple célèbre qu'il a réussi ses meilleures œuvres comme "L'invention diabolique», "Le Dirigeable volé" ou "Hector Servadac"

Ce roman tardif de Jules Verne conte les aventures du vaillant capitaine projeté sur une planète qui heure la Terre avec les habitants d'un village saharien, quelques militaires de différents pays, la garnison anglais de Gibraltar, etc. il n'est pas exempt de relents nationalistes et même d’antisémitisme qu'on attribue généralement à l'influence de Michel le fils de Jules.

Heureusement, point de tout ça, même si les personnages sont caricaturaux et semblent sortis d'une bande dessinée, dans "L'Arche de M. Servadac" de Karel Zeman. L'action est rapide et vire vite à la pure fantaisie, au loufoque. On ne peut pas dire que la présentation des militaires français, ou espagnols soit très légère.

Sans doute, pourrait-on y lire (vraiment en filigrane), une critique du colonialisme. D'autant que si les cheikhs arabes ne sont pas épargnés dans leurs vaines luttes pour conquérir un pouvoir inexistant, les populations "indigènes" sont plutôt bien traitées.

Certains ont voulu aussi voir dans "L'Arche de M. Servadac" de Karel Zeman une allusion au Printemps de Prague 1968.

Cette "escapade" d'hommes divers hors de la Terre, fondant un bref instant, une communauté utopique où le pouvoir militaire est aboli aurait à voir avec la situation tchécoslovaque tendant de se débarrasser de l'influence soviétique. On y voit des soldats qui remplacent les canons et les fusils par des tiges remplies de casseroles pour effrayer les dinosaures qui fuit le tintamarre des objets en fer blanc.

On n'ira pas jusque là, mais on reconnaîtra à "L'Arche de M. Servadac" une bonne humeur et une critique bon enfant de la société "terrestre".

Presque cinquante après, le film conserve son charme formel, avec cette alternance très réussie entre des plans en noir et blanc et d'autres en "chromo" aux couleurs des cartes postales du début du siècle.

Ce qui est censé être un territoire entre le Sahara espagnol et le Maroc français apparaît comme un Orient d'opérette qui convient parfaitement au ton décalé d'une œuvre de Jules Verne à relire qui donne à Zeman de déployer toute la palette de son imaginaire de successeur de Méliès.

"L'Arche de M. Servadac" de Karel Zeman est à recommander aux enfants à partir de 8-10 ans et à leurs parents qui seront heureux de leur proposer autre chose qu'une 3D routinière de Disney-Pixar.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 septembre 2020 : Orages ...ô des...espoirs !

Ce bel été indien se termine sur des orages, du tonnerre et des inondations terribles. Décidément 2020 ne nous épargne rien. Dans l'espoir de jours meilleurs et se faire plaisir au milieu de tout cela, voici notre sélection culturelle de la semaine.

Du côté de la musique :

"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses
et toujours :
"Transience of life" de Elysian Fields
"Cerna vez" de Thomas Bel
"Bandit bandit" de Bandit Bandit
"Twins" de Collectif La Boutique
"Run run run (hommage à Lou Reed" de Emily Loizeau
Emily Loizeau en concert au CentQuatre
"Papillon blanc" de Gabriel Tur
"Dix chansons naturelles et sauvages" de Hugo Chastanet
"Both sides" le spectacle de Jeanne Added au CentQuatre

Au théâtre :

les nouveautés :
"Aux éclats..." au Théâtre de la Bastille
"Onéguine" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Surprise parti" au Théâtre de la Reine Blanche
"Mademoiselle Else" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Killing Robots" au Théâtre Paris-Villette
les reprises :
"Marie des Poules" au Théâtre du Petit Montparnasse
"Hector Obalk - Toute l'Histoire de la peinture en moins de deux heures" au Théâtre de l'Atelier
"Trinidad - Pour que tu t'aimes encore" au Studio Hébertot
"Carla Bianchi - Migrando" à la Nouvelle Seine
"Jos Jouben - L'Art du rire" à La Scala
"Mudith Monroevitz" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec "Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris
la dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - La collection de Madame" au Musée du Quai Branly
et toujours :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Ailleurs" de Gints Zilbalodis
at home :
"Caramel" de Nadine Labaki
"Tomboy" de Céline Sciamma
"Peur" de Danielle Arbid
"La Cour de Babel" de Julie Bertucelli
"La Bataille de Solférino" de Justine Triet

Lecture avec :

clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi

"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel
et toujours :
"Apeirogon" de Colum McCann
"Ce lien entre nous" de David Joy
"Dans la vallée du soleil" de Andy Davidson et "Les dynamiteurs" de Benjamin Whitmer
"Ensemble, on aboie en silence" de Gringe
"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz
"Mes fous" de Jean-Pierre Martin et "Et si on arrêtait de faire semblant" de Jonathan Franzen

Froggeek's Delight :

"A short hike" sur Windows, Mac, Linux, Switch

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=