Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'Arche de Monsieur Kervadac
Karel Zeman  mai 2018

Réalisé par Karel Zeman. Tchécoslovaquie. Drame. 1h15 (Sortie le 2 mai 2018). Avec Emil Horvath, Magda Vasaryova, Frantisek Filipovsky, Cestmir, Josef Hlinomaz, Zdenek Braunschläger et Zdena Bronislavska.

Karel Zeman occupe une place privilégiée dans le cinéma d'animation tchèque aux côtés de Jiri Trnka ou de Hermina Tyrlova.

Dans sa longue carrière, il aura réussi à faire des films reconnaissables immédiatement, notamment grâce à l'utilisation d'éléments de décor tirés d'illustrations des romans qu'il est en train d'adapter.

Comme il est un fan de Jules Verne et des très belles planches de Hetzel qui accompagnent ses ouvrages d'anticipation, c'est avec ce couple célèbre qu'il a réussi ses meilleures œuvres comme "L'invention diabolique», "Le Dirigeable volé" ou "Hector Servadac"

Ce roman tardif de Jules Verne conte les aventures du vaillant capitaine projeté sur une planète qui heure la Terre avec les habitants d'un village saharien, quelques militaires de différents pays, la garnison anglais de Gibraltar, etc. il n'est pas exempt de relents nationalistes et même d’antisémitisme qu'on attribue généralement à l'influence de Michel le fils de Jules.

Heureusement, point de tout ça, même si les personnages sont caricaturaux et semblent sortis d'une bande dessinée, dans "L'Arche de M. Servadac" de Karel Zeman. L'action est rapide et vire vite à la pure fantaisie, au loufoque. On ne peut pas dire que la présentation des militaires français, ou espagnols soit très légère.

Sans doute, pourrait-on y lire (vraiment en filigrane), une critique du colonialisme. D'autant que si les cheikhs arabes ne sont pas épargnés dans leurs vaines luttes pour conquérir un pouvoir inexistant, les populations "indigènes" sont plutôt bien traitées.

Certains ont voulu aussi voir dans "L'Arche de M. Servadac" de Karel Zeman une allusion au Printemps de Prague 1968.

Cette "escapade" d'hommes divers hors de la Terre, fondant un bref instant, une communauté utopique où le pouvoir militaire est aboli aurait à voir avec la situation tchécoslovaque tendant de se débarrasser de l'influence soviétique. On y voit des soldats qui remplacent les canons et les fusils par des tiges remplies de casseroles pour effrayer les dinosaures qui fuit le tintamarre des objets en fer blanc.

On n'ira pas jusque là, mais on reconnaîtra à "L'Arche de M. Servadac" une bonne humeur et une critique bon enfant de la société "terrestre".

Presque cinquante après, le film conserve son charme formel, avec cette alternance très réussie entre des plans en noir et blanc et d'autres en "chromo" aux couleurs des cartes postales du début du siècle.

Ce qui est censé être un territoire entre le Sahara espagnol et le Maroc français apparaît comme un Orient d'opérette qui convient parfaitement au ton décalé d'une œuvre de Jules Verne à relire qui donne à Zeman de déployer toute la palette de son imaginaire de successeur de Méliès.

"L'Arche de M. Servadac" de Karel Zeman est à recommander aux enfants à partir de 8-10 ans et à leurs parents qui seront heureux de leur proposer autre chose qu'une 3D routinière de Disney-Pixar.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 mai 2018 : Un temps à sortir les palmes

Le Festival de Cannes se termine déjà, sans grandes envolées mais avec une belle palme d'or tout de même et surtout le soleil qui devrait vous donner envie de sortir les vôtres, palmes, histoire d'aller piquer une tête pour vous rafraichir les idées au milieu de tout ce marasme ambiant. Quoi qu'il en soit, pour vous changer les idées, voici comme chaque semaine notre sélection culturelle.

Du côté de la musique :

Glenn Branca, une vie dissonnante
"Quieter" de Carla Bozulich
Rencontre avec Romain Guerret autour de son projet solo Donald Pierre dont voici 3 titres live enregistrés au bar Le Planète Mars
"Free the prisoners" de Andrew Sweeny
"The sound like a tank even if they are a duo" de Archi Deep
"Liszt : Athanor" de Beatrice Berrut
"Lost and found" de En attendant Ana
"Les larmes d'or" de Frédéric Bobin
"Le courage des innoncents" de Olivier Savaresse
et toujours :
"Lion in bed" de Lion In Bed
"Take me away" de Andréane Le May
"JS Bach Inventions & Sinfonias" de Julien Lheuillier
"Lost memory theatre" de Jun Miyake
"Advertisement EP" de MNNQNS
"All inclusive" de Shaggy Dogs
"Bernstein : Mass" de Yannick Nézet Séguin & le Philadelphia Orchestra
"Ain't that mayhem ?" de Zëro

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Les Limbes" au Théâtre du Rond-Point
"4.48 Psychosis" au Théâtre-Studio d'Alfortville
"Strange Love" au Cirque Electrique
"17 fois Maximilien" au Studio Hébertot
"ABC D'airs" au Théâtre Le Lucernaire
"Les Soulmates" au Théâtre du Marais
"Le Cirque Alfonse - Tabarnak" à Bobino
"Scud" au Théâtre Clavel
"Cabaret chinois et autres farces" au Théâtre Clavel
les reprises avec :
"Les Patissières" au Théâtre Trévise
"King KongThéorie" à La Pépinière Théâtre
"Les Petites Reines" au Théâtre La Bruyère
"Eric Boschman - Ni Dieu, ni Maître mais du Rouge !" à la Scène Thélème
"Légendes d'une vie" au Théâtre Le Lucernaire
"Warren Zavatta - Ce soir dans votre ville" au Théâtre Michel
et les chroniques des autres spectacles de mai

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Le Ciel étoilé au-dessus de ma tête" de Ilan Klipper
"Bienvenue en Sicile" de PIF
et les chroniques des autres sorties de mai

Lecture avec :

"La symphonie du hasard, livre 3" de Douglas Kennedy
"Les diables de cardona" de Matthew Carr
"Les invisibles" de Antoine Albertini
"Transit" de Rachel Cusk
et toujours :
"L'écrivain public" de Dan Fesperman
"Le chien de Shrodinger" de Martin Dumont
"Les saltimbanques ordinaires" de Eimear McBride
"Passage des ombres" de Arnaldur Indrioason
"Prison house" de John King

Froggeek's Delight :

"A way out" sur PS4, Xbox One et Windows
"Rétro lazer" Tome 1, magazine trimestriel
Le Google Home, enceinte intelligente

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=