Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le Ciel étoilé au-dessus de ma tête
Ilan Klipper  mai 2018

Réalisé par Ilan Klipper. France. Comédie.1h17 (Sortie le 23 mai 2018). Avec Laurent Poitrenaux, Camille Chamoux, Marilyne Canto, Alma Jodorowsky, Michèle Moretti, François Chattot et Frank Williams.

Bien connu des amateurs du théâtre public, Laurent Poitrenaux, avec "Le Ciel étoilé au-dessus de ma tête" d'Ilan Klipper fait sa grande entrée dans le cinéma français.

Dans ce film qui se passe dans le loft qu'il cohabite avec Justyna (Alma Jodorowsky), qui aspire à devenir une "femen", il est Bruno Weintraub, un écrivain prometteur qui a publié avec succès un premier livre, qui s'appelle justement "Le Ciel étoilé au-dessus de ma tête". Mais le temps a passé et l'on attend depuis de ses nouvelles, lui qui vit enfermé, reclus avec sa perruche dans son appartement-capharnaum.

Un matin, tous ses proches, à commencer par ses parents, son ex-petit ami Laétitia, son copain Alain viennent accompagnés d'une certaine Sophie Andreux le voir...

"Le Ciel étoilé au-dessus de ma tête" d'Ilan Klipper est un film qui devrait provoquer des réactions bien tranchées. Face à ceux qui ne comprendront pas ses raisons d'être répondront ceux qui y verront une fable hilarante sur le mal de vivre, la difficulté de créer.

Ils y découvriront un Laurent Poitrenaux presque présent dans tous les plans passant par tous les états possibles entre fébrilité et félicité. Ils y apprécieront l'ambiance saugrenue et les nombreuses ruptures de ton qui font du film une œuvre vraiment à part, sans antécédents et certainement sans postérité.

Pour son premier long-métrage de fiction, Ilan Klipper, par ailleurs documentariste, réussit à faire vivre toute une galerie de personnages qui viennent s'agglutiner dans le réduit de Bruno, qui a des côtés cabine des Marx Brothers dans "Une nuit à l'Opéra".

Dans cette fantaisie, où l'on retrouve avec plaisir François Chattot et Michèle Moretti, en parents ambivalents de Laurent Poitrenaux, la seule à ne dégager aucune force comique est paradoxalement Camille Chamoux, en psychiatre venu là pour embarquer l'écrivain dans sa clinique.

Même Marilyne Canto, pourtant pas le prototype de l'actrice foldingue, semble s'ouvrir à un ailleurs moins sérieux. Palme à Frank Williams, dont le physique pas facile est porteur d'une étrangeté qui, à la moindre étincelle, peut le faire basculer dans le même camp que son camarade de toujours.

Mine de rien, "Le Ciel étoilé au-dessus de ma tête" décrit un état du monde dans lequel l'état de la psychanalyse pose plus de problèmes que les disciples de Freud peuvent en résoudre.

En ne choisissant pas un point de vue tranché sur son personnage, en n'optant ni pour en faire un vrai paranoïaque ni pour condamner comme notoirement abusive la volonté de ses proches de l'interner, Ilan Klipper et son co-scénariste Raphaël Neal laissent au spectateur la possibilité de choisir quel Bruno Wentraub Laurent Poitrenaux est vraiment.

Cette liberté, qui participe au charme du film, sera sans doute la raison principale pour laquelle beaucoup n'accepteront pas le film et encore moins sa résolution en pointillé.

Pourtant, "Le Ciel étoilé au-dessus de ma tête" d'Ilan Kippler est un film déjanté qui échappe à toute logique et qui fait de son personnage central un héros plus kafkaïen que freudien dans une œuvre qui, pour une fois, pourrait vraiment se réclamer de l'éclectisme qui caractérise celles de Woody Allen.

On recommandera aux convaincus d'aller au plus vite savourer cette comédie post-moderne dont la fragilité est aussi l'un des attraits.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 22 mai 2022 : Culture et vous - A vos agendas !

Il fait beau, il fait chaud, mais il n'y pas que les terrasses dans la vie. La culture bat son plein et, avant que le ciel ne nous tombe sur la tête, il est temps de se montrer curieux pour découvrir les nouveautés de la semaine de la musique et du spectacle vivant ainsi que du cinéma, de la lecture et des expositions.

Du côté de la musique :

"Godowsky - Bach" de Dimitri Papadopoulos
"Being alive" le nouveau mix à écouter de Listen In Bed
Rencontre avec Lofofora
"Des corps dans le décor" de Mauvais Sang
"Litz - once upon a time"
"Misia" de Revue Blanche
"Murmures et rumeurs" de Tom Bourgeois
et toujours :
"J'ai horreur de l'amour" de Bertrand Betsch
"Caroline" de Caroline
"Revenant" de Cascadeur
"Hell stairs" de CDSM
"Unica" de DeLaurentis
"Polar star" de Initiative H
"Fear of the dawn" de Jack White
"The line is a curve" de Kae Tempest
"Zadie Smith" 16ème émission de la saison 3 de Listen In Bed à écouter
"Bassoon steppes" de Lola Descours & Paloma Kouider
"Oan Kim & the Dirty Jazz" de Oan Kim
"Gabril Fauré : Horizons II" de Simon Zaoui, Pierre Fouchenneret, Raphaël Merlin, Parie Chilemme & Quatuor Strada
"Keep on falling" de The Boo Radleys

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Antoine et Cléopâtre" aux Ateliers Berthier
"Feel Good" à la Manufacture des Abesses
"Double Je" au Théo Théâtre
"Tous les marins sont des chanteurs" au Théâtre du Rond-Point
"Cry me a river" au Monfort Théâtre
"Carmen ou presque" au Théâtre Trévise
une reprise avec "Mister Paul" au Théâtre du Petit Montparnasse
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Monnaies & Merveilles" à la Monnaie de Paris
dernière ligne droite pour :
"Aux frontières de l'Humain" au Musée de l'Homme
"Maurice Denis - Le Bonheur rêvé" au Musée Maurice Denis
"Le Monde de Steve McCurry" au Musée Maillol
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit avec :
"Juste la fin du monde" de Xavier Dolan
"La belle époque" de Nicolas Bedos
"Mustang" de Deniz Gamze Ergüven
"Les Eternels" de Zhangke Jia

"Le Traître" de Marco Bellocchio
"It must be heaven" de Elia Suleiman
en salle pour les cinéphiles : "Les Femmes des autres" de Damiano Damiani

Lecture avec :

"De la guerre, Mook 2" de Jean Lopez
"Les routes oubliées" de S.A. Cosby
et toujours :
"Amnistie" de Aravind Adiga
"Le réalisme magique du cinéma chinois" de Hendy Bicaise
"Nobles de coeur" de Marc Alexandre Oho Bambe & Fred Ebami
"Le silence est ma langue natale" de Sulaiman Addonia

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=