Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le Ciel étoilé au-dessus de ma tête
Ilan Klipper  mai 2018

Réalisé par Ilan Klipper. France. Comédie.1h17 (Sortie le 23 mai 2018). Avec Laurent Poitrenaux, Camille Chamoux, Marilyne Canto, Alma Jodorowsky, Michèle Moretti, François Chattot et Frank Williams.

Bien connu des amateurs du théâtre public, Laurent Poitrenaux, avec "Le Ciel étoilé au-dessus de ma tête" d'Ilan Klipper fait sa grande entrée dans le cinéma français.

Dans ce film qui se passe dans le loft qu'il cohabite avec Justyna (Alma Jodorowsky), qui aspire à devenir une "femen", il est Bruno Weintraub, un écrivain prometteur qui a publié avec succès un premier livre, qui s'appelle justement "Le Ciel étoilé au-dessus de ma tête". Mais le temps a passé et l'on attend depuis de ses nouvelles, lui qui vit enfermé, reclus avec sa perruche dans son appartement-capharnaum.

Un matin, tous ses proches, à commencer par ses parents, son ex-petit ami Laétitia, son copain Alain viennent accompagnés d'une certaine Sophie Andreux le voir...

"Le Ciel étoilé au-dessus de ma tête" d'Ilan Klipper est un film qui devrait provoquer des réactions bien tranchées. Face à ceux qui ne comprendront pas ses raisons d'être répondront ceux qui y verront une fable hilarante sur le mal de vivre, la difficulté de créer.

Ils y découvriront un Laurent Poitrenaux presque présent dans tous les plans passant par tous les états possibles entre fébrilité et félicité. Ils y apprécieront l'ambiance saugrenue et les nombreuses ruptures de ton qui font du film une œuvre vraiment à part, sans antécédents et certainement sans postérité.

Pour son premier long-métrage de fiction, Ilan Klipper, par ailleurs documentariste, réussit à faire vivre toute une galerie de personnages qui viennent s'agglutiner dans le réduit de Bruno, qui a des côtés cabine des Marx Brothers dans "Une nuit à l'Opéra".

Dans cette fantaisie, où l'on retrouve avec plaisir François Chattot et Michèle Moretti, en parents ambivalents de Laurent Poitrenaux, la seule à ne dégager aucune force comique est paradoxalement Camille Chamoux, en psychiatre venu là pour embarquer l'écrivain dans sa clinique.

Même Marilyne Canto, pourtant pas le prototype de l'actrice foldingue, semble s'ouvrir à un ailleurs moins sérieux. Palme à Frank Williams, dont le physique pas facile est porteur d'une étrangeté qui, à la moindre étincelle, peut le faire basculer dans le même camp que son camarade de toujours.

Mine de rien, "Le Ciel étoilé au-dessus de ma tête" décrit un état du monde dans lequel l'état de la psychanalyse pose plus de problèmes que les disciples de Freud peuvent en résoudre.

En ne choisissant pas un point de vue tranché sur son personnage, en n'optant ni pour en faire un vrai paranoïaque ni pour condamner comme notoirement abusive la volonté de ses proches de l'interner, Ilan Klipper et son co-scénariste Raphaël Neal laissent au spectateur la possibilité de choisir quel Bruno Wentraub Laurent Poitrenaux est vraiment.

Cette liberté, qui participe au charme du film, sera sans doute la raison principale pour laquelle beaucoup n'accepteront pas le film et encore moins sa résolution en pointillé.

Pourtant, "Le Ciel étoilé au-dessus de ma tête" d'Ilan Kippler est un film déjanté qui échappe à toute logique et qui fait de son personnage central un héros plus kafkaïen que freudien dans une œuvre qui, pour une fois, pourrait vraiment se réclamer de l'éclectisme qui caractérise celles de Woody Allen.

On recommandera aux convaincus d'aller au plus vite savourer cette comédie post-moderne dont la fragilité est aussi l'un des attraits.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 octobre 2020 : Le grand incendie

Plutôt que de subir ce nouveau couvre feu, faisons feu de tout bois et sortons, chacun avec nos moyens, la culture de ce marasme actuel. Voici donc le programme de la semaine sans plus attendre.

Du côté de la musique :

"Armand-Louis Couperin : pièces de clavecin" de Christophe Rousset
"Ce qui suit" de Mondo Cane
"Awaiting ship" de Dominique Fillon Augmented Trio
"Soné ka-la 2 odyssey" de Jacques Schwarz Bart
"Killing Eve + Australie" nouveau mix de Listen in Bed
"LP2" de Pointe Du Lac
"Jorn" de Box Bigerri
et toujours :
"Glover's mistake" de Mickaël Mottet
"Chanson d'amour" de Alexandre Tharaud et Sabine Devieilhe
"Deux mezzos sinon rien" de Karine Deshayes
"Visible(s)" de La Phaze
"Seven Inch" 2eme émission de la 2eme saison de LISTEN IN BED
"Introsessions EP" de Minshai
"Faune" de Raphaël Pannier Quartet
"Shaken soda" de Shaken Soda
"Y" de The Yokel
"L'ancien soleil" de Yvan Marc

Au théâtre :

les nouveautés :
"L'Art de conserver la santé" au Théâtre de la Bastille
"Don Juan" au Théâtre national de Chaillot
"On purge bébé" au Théâtre de l'Atelier
"Saccage" à la Manufacture des Abbesses
"Le Dernier jour d'un condamné" au Théâtre Essaion
"Jeanne d'Arc" au Théâtr de la Contrescarpe
"Here & Now" au Centre Culturel Suisse
"Virginie Hocq ou presque" au Théâtre Tristan Bernard
"Le destin moyen d'un mec fabuleux" au Studio Hébertot
les reprises :
"La promesse de l'aube" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Les Swinging Poules - Chansons synchronisées" au Théâtre L'Archipel
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Pierre Dac - Du côté d'ailleurs" au Musée d'art etd'Histoire du Judaïsme
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"L’Age d’or de la peinture danoise (1801-1864)" au Petit Palais
"Man Ray et la mode" au Musée du Luxembourg
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa
"Pierre et Gilles - Errances immobiles" à la Galerie Templon

Cinéma :

at home avec :
"India Song" de Marguerite Duras
"De beaux lendemains" de Atom Egoyan
"La légende du piano sur l"océan" de Giuseppe Tornatore
"Une femme mélancolique" de Susanne Heinrich
"Atanarjuat, la légende de l'homme rapide" de Zacharias Kunuk

Lecture avec :

"L'ange rouge" de François Médéline
"Le prix de la vengeance" de Don Wislow
"De Gaulle, stratège au long cours" de François Kersaudy
"Georges Clemenceau, lettres d'amérique" de Patrick Weil et Thomas Macé
"Justice de rue" de Kris Nelscott
"Plus fort qu'elle" de Jacques Expert

et toujours :
"Etouffer la révolte" de Jonathan M. Metzl
"Infographie de la Rome antique" de John Scheid, Nicolas Guillerat & Milan Melocco
"L'accident de chasse" de David L. Carlson & Landis Blair
"Le voleur de plumes" de Kirk Wallace Johnson
"Mon père et ma mère" de Aharon Appelfeld
"Réparer les femmes : un combat contre la barbarie" de Denis Mukwege & Guy-Bernard Cadière
"Un coeur en sourdine" de Alexandra Pasquer

Froggeek's Delight :

"Hades" sur Windows, Mac OS et Switch
Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=