Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Berlin Kabarett
Théâtre de Poche-Montparnasse  (Paris)  mai 2018

Spectacle de cabaret musical conçu et mis en scène par Stéphan Druet, avec Marisa Berenson, Stéphane Corbin (en alternance Simon Legendre), Sebastiàn Galeota, Jacques Verzier (en alternance Olivier Breitman), Hugo Chassaniol (en alternance avec Loïc Olivier) et Victor Rosi.

La fascination exercée par le cabaret berlinois, lieu de divertissement constituant le miroir politique, social et culturel de l'entre deux-guerres mondiales qui participe de la mythologie de la capitale allemande, perdure en inspirant auteurs et metteurs en scène à l'instar de Stéphan Druet qui en livre sa personnelle et très réussie déclinaison avec "Berlin Kabarett".

Le spectacle qui ressort tant à la comédie musicale qu'à la revue, s'ordonne autour du parcours de vie d'une prostituée reconvertie en directrice de cabaret omnipotente dans le petit univers de son "antre" qui bénéficie de la protection de ses "amis" du IIIème Reich et du climat artistique qui traduisait l'atmosphère d'une époque janusienne tentant de conjurer l'angoisse et le principe de réalité en se réfugiant dans le divertissement débridé.

Pour constituer la partition musicale qui notamment soutient les numéros d'un music-hall échevelé opérant entre caricature, satire, grotesque, trivialite et sentimentalisme mélodramatique, bien évidemment Stéphan Druet a puisé dans le répertoire fameux de mémorables chansons cabarettiques de l'époque.

Telles "Whisky Bar" et "Ich bin die fesche Lola" mais également dans celui de genre différent comme l'opérette française des années 1920 avec des airs de "Dédé"' de Henri Christiné et Albert Willemetz tout en y insérant de savoureuses compositions originales mises en notes par Stéphane Corbin et dont il signe les paroles qui sont dispensées en solo, duos ou de manière chorale.

De surcroît, "Berlin Kabarett" bénéficie d'une prestigieuse - et internationale - tête d'affiche en la personne de Marisa Berenson qui a débuté au cinéma sous les hospices du trio culte formé par Luchino Visconti, Bob Fosse et Stanley Kubrick, respectivement avec "Mort à Venise", "Cabaret" et "Barry Lyndon".

Spectacle-événement donc, et ce d'autant plus qu'elle a accepté le rôle à contre-emploi d'une femme sans états d'âme, issue d'un milieu défavorisé, qui a développé une stratégie de survie qui imbrique détermination, opportunisme et cynisme, et qu'elle chante, et fort bien de façon particulièrement sensible dans deux titres mis en musique par Kurt Weill, "La chanson de Nanna" et "La complainte de la Seine".

Pour l'entourer, Stéphan Druet a réuni des valeurs sûres tant au niveau musical, avec une formation piano-percussions-cornet, formée de Stéphane Corbin, Hugo Chassaniol et Victor Rosi, que pour la danse, avec la chorégraphe Alma de Villalobos, que pour l'interprétation.

Ainsi autour de de Marisa Berenson, silhouette magnifique, élégance remarquable et immenses yeux lumineux, Jacques Verzier figure incontournable de la scène musicale, et Stéphane Corbin campent respectivement l'auteur ex-amant et le compositeur qui élaborent le programme du cabaret.

Sebastiàn Galeota, qui maîtrise parfaitement le registre du travestissement comme vu, entre autres, dans "Renata" et "DolcEvita", incarne magnifiquement le fils mal aimé de la "patronne" et homosexuel méprisé qui, dans de stupéfiants numéros de transformisme soutenus par les ébouriffants costumes de Denis Evrard, brûle les planches de ce "Berliner Broadway".

Sous la direction émérite de Stéphan Druet qui a opté pour une judicieuse scénographie panoramique syncrétisant différents espaces scéniques et a confié à Christelle Toussine l'élaboration de superbes lumières, usant du contraste entre crépusculaire et spectaculaire, les officiants portent avec talent cette immersion dans le burlesque sur fond d'antisémitisme, d'homophobie et d'autodafés et de tragédie historique.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 octobre 2019 : De tout, pour Tous

Encore un programme bien chargé et très éclectique au travers de notre sélection culturelle hebdomadaire. Beaucoup à lire, à voir, à écouter... alors ne perdons pas de temps. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Engine of paradise" de Adam Green
"Phantom solids" de Lunt
"Fear of an acoustic planet" de Tahiti 80
"A wonder plante to" de Nilok 4tet & Daniel Zimmermann
"Six strings under" de Eric Legnini
Sarah McCoy et Dom La Nena au Nancy Jazz Pulsation
"Nothin' but" de Flyin' Saucers Gumbo Special
"Comfort zone" de Hugo Lippi
"Hors l'amour" de Jean Felzine
"A ciel ouvert" de Kaori
Rencontre avec Lady Arlette, accompagnée d'une session live et acoustique
"Vinyles, suite" c'est le titre de l'émission #3 de Listen in Bed
"Déluge" c'est le troisième volume des Mix de Listen in Bed
"Hybrid" de Yosta
et toujours :
"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Orouni en session live dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Cirque Leroux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Libre
"Un jardin de silence" à La Scala
"Frida jambe de bois" au Théâtre de l'Union à Limoges
"Fleur de peau" au Théâtre Essaion
"Habiter le temps" au Lavoir Moderne Parisien
"Wilde - Chopin" au Théâtre Le Ranelagh
"En ce temps là l'amour..." au Théâtre des Mathurins
"Imposture posthume" au Centre Culturel Suisse
"Fred Tousch - Fée" au Théâtre de Belleville
"Corinne Zarzavatdjian - Un nom à coucher dehors !" au Mélo d'Amélie
des reprises :
"L'Ingénu" au Théâtre Le Lucernaire
"Le Crépuscule" au Théâtre de l'Epée de Bois
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Au bout du monde" de Kiyoshi Kurosawa
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"Cléopâtre" de Alberto Angela
"Histoire du Canada" de Daniel de Montplaisir
"Je te suivrai en Sibérie" de Irène Frain
"La source de l'amour propre" de Toni Morrison
"Ordinary people" de Diana Evans
"Vik" de Ragnar Jonasson
et toujours :
"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Guerilla, le temps des barbares" de Laurent Obertone
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=