Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce T-Rex - Chronique d'une vie de bureau ordinaire
Théâtre de la Contrescarpe  (Paris)  mai 2018

Seul en scène écrit et interprété par Alexandre Oppecini dans une mise en scène de Marie Guibourt.

Alexandre, un trentenaire cadre moyen propre sur lui au profil de gendre idéal, occupe, avec compétence mais sans grande velléité carriériste, un emploi de "gestionnaire backoffice settlement titres" dans une banque, plus compréhensiblement, la gestion des portefeuilles boursiers de clients importants.

Et relativement candide et crédule, il croît à son irrésistible ascension professionnelle corrélative à la "chute" de son supérieur hiérarchique qui vient de se suicider, quand lui est évoquée l'accession au statut managérial s'il réussit l'imminente migration informatique de son service.

Mais Alexandre est également un jeune homme fragile, un adulescent incapable de gérer le stress, quelle qu'en soit la source, qui le renvoie à un terrifiant et récurrent cauchemar d'enfance.

Car si selon la locution courante "le monde est une jungle", pour lui, lajungle est celle de l'ère des dinosaures dominée par un terrible carnassier, le tyrannosaure popularisé sous l'abréviation "T-Rex" dans la culture populaire, et notamment le cinéma avec le "Jurassic Park" de Steven Spielberg.

Ce qui éclaire la partition de "T-Rex", sous-titrée "Chronique d'une vie de bureau ordinaire", concoctée par Alexandre Oppecini avec un salvateur humour noir.

Celle-ci, nonobstant la récurrence des thèmes déclinés, dont ceux de l'univers impitoyable de l'entreprise, l'effet pervers de la méritocratie et le burn-out, se révèle comme une roborative pièce à tiroirs et, de surcroît, à inattendus rebondissements qui hybride, sur le mode du psychodrame rétrospectif, le seul en scène humoristique et la comédie satirique pour un comédien.

Quant aux scènes de bureau ordinaires, peu importe de savoir si le personnage, qui porte le même prénom que l'auteur-interprète, est ou non un double autofictionnel, elles sont d'autant plus édifiantes qu'illustrant l'analyse de l'organisation hiérarchique et les principes dégagés dans le fameux ouvrage satirico-humoristique "Le Principe de Peter" de Laurence J. Peter et Raymond Hull paru en 1970.

Dans une scénographie au minimalisme adéquat de Lucie Joliot et sous la direction efficace de Marie Guibourt, Alexandre Oppecini dispense, jusqu'au surprenant dénouement, une excellente prestation entre drame cathartique et jubilation tragi-comique.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 16 juin 2019 : C'est la fête !

Vendredi prochain, ce sera la Fête de la Musique, une raison supplémentaire pour en écouter de la bonne en vous baladant dans notre sélection culturelle de la semaine, avec également bien entendu du théâtre, du cinéma, des expos et de la littératures.

Du côté de la musique :

"Frescobaldi : Toccate e partite d'intavolatura di cimbalo, libro primo" de Christophe Rousset
"Ravel l'exotique" de Ensemble Musica Nigella & Takénori Némoto & Marie Lenormand & Iris Torrosian & Pablo Schatzman
"Rouen dreams" de Jean-Emmanuel Deluxe & Friends
"Antonio Salieri : Tarare" de Les Talens Lyriques & Christophe Rousset
"N'obéir qu'à la terre" de Louise Thiolon
"... Ni précieuse" de Malakit
"Différent" de Monsieur
"Women's legacy" de Sarah Lenka
"At the end of the year" de Thomas Howard Memorial
"Génération guerre sainte" de Torquemada
et toujours :
"Appareil volant imitant l'oiseau naturel" de Boule
"Hypersensible" de Cat Loris
"Strange creatures" de Drenge
Petit tour à Beauregard, qui approche, pour y parler des découvertes. Nous avions déjà évoqué le reste de la programmation
"Strome" de Martin Kohlstedt
"Arrivals & Departures" de The Leisure Society
"Attack of the giant purple lobsters" de Washington Dead Cats

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"L'étrange affaire Emilie Artois" au Théâtre de la Contrescarpe
"La Magie de l'argent" au Théâtre Aleph à Ivry
"Huckleberry Finn" au Théâtre de la Huchette
"Noire" au Théâtre du Rond-Point
"Homme encadré sur fond blanc" au Théâtre Tristan Bernard
"Un drôle de mariage pour tous" au Théâtre Daunou
"Guigue & Plo" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Hiroshima, mon amour" aux Théâtre des Bouffes parisiens
"Matka" au Théâtre Elisabeth Czerczuk
"Dîner de famille" au Café de la Gare
"Hypo" au Théâtre du Marais
et la chronique des spectacles à l'affiche en juin

Expositions avec :

dernière ligne droite pour :
"Les Nabis et le décor" au Musée du Luxembourg
"Rouge - Art et Utopie au pays des Soviets" au Grand Palais

Cinéma :

les films de la semaine :
"Le choc du futur" de Marc Collin
"Bunuel après l'âge d'or" de Salvador Simo

Lecture avec :

"Au péril de la mer" de Dominique Fortier
"Etre soldat de Hitler" de Benoit Rondeau
"La nation armée" de André Kaspi
"Le karaté est un état d'esprit" de Harry Crews
"Le rêve de la baleine" de Ben Hobson
"Les deux vies de Sofia" de Ronaldo Wrobel
et toujours :
"Alice" de Heidi Perks
"J'ai cru qu'ils enlevaient toute trace de toi" de Yoan Smadja
"Présumé coupable" de Vincent Crase
"Une histoire de la Nouvelle France : Français et Amérindiens au XVI siècle" de Laurier Turgeon
"Vue pour la dernière fois" de Nina Laurin

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=