Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Vie posthume d'Edward Markham
Pierre Cendors  (Editions Le Tripode)  avril 2018

"Le scénariste tenait encore le script dans sa main quand on l’a découvert étendu sur son lit d’hôpital. Traumer est mort seul, une nuit, en écrivant la fin du feuilleton qui clôt la dernière saison. Traumer n’a pas écrit le mot fin. Traumer a seulement laissé un blanc après la dernière phrase, après le dernier mot."

Dans le cadre d’une résidence, il a été commandé à cinq écrivains l’écriture d’une brève nouvelle sur le thème du fantastique, susceptible d’être adaptée pour le cinéma sous la forme d’un court-métrage. Pierre Cendors s’est inspiré de cette expérience pour écrire Vie posthume d’Edward Markham, publié aux éditions Le Tripode.

Et ce fut donc pour moi un immense plaisir de retrouver celui qui l’an dernier m’avait ébloui avec, Minuit en mon silence, un très court roman d’une beauté incroyable. Avec ce nouveau livre, Pierre Cendors confirme qu’il est un écrivain incroyable capable de nous transporter en tout juste 100 pages dans une expérience littéraire unique.

Arrivé au crépuscule de sa vie, un scénariste, Todd Traumer se retrouve sollicité pour écrire son chef-d’œuvre : l’ultime épisode de la quatrième dimension, la mythique série télévisée. Le livre de Pierre Cendors, Vie posthume d’Edward Markham, est l’histoire de ce film, et de cet homme. Cet épisode met en scène Damon Usher, interprété par Edward Markham. Celui-ci possède un pouvoir particulier de vision, il travaille pour le gouvernement, réalise une mission qui tourne mal et entraîne des morts.

Pierre Cendors va donc imaginer dans son livre l’ultime épisode d’une série des sixties qu’il a découvert au cours de son adolescence à la fin des années 80. Et cela nous donne un livre surprenant, même si on l’est de moins en moins quand on connaît l’auteur. Les quatre premières pages défilent comme dans un début de film, autour de quatre images formant un compte à rebours nous annonçant qu’on ne sera pas seulement spectateur d’un film mais qu’on sera le film. Drôle de début, me direz-vous, quand on sait que c’est bien un livre qu’on a entre les mains.

Ensuite, point de numérotation de pages, surprenant mais non plus d’une immense originalité. Le reste et le contenu du livre, ensuite, n’en manqueront pas. 24 séquences composent le livre avec une distribution finale du film où le narrateur est Orson Welles.

Le livre ne repose pas sur le déroulement de ce dernier épisode, l’intérêt serait alors très limité et juste imaginatif. Il raconte l’histoire de ce dernier épisode au travers de son personnage, Usher, qui s’entrelace avec celle du scénariste, Traumer, et celle de l’acteur principal, qui donne son titre au livre, Edward Markham. Tous deux arrivés à la fin de leur vie vont faire de cet épisode, sous la plume de l’auteur, leur cérémonie funèbre.

Vie posthume d’Edward Markham est un livre qui pourra s’avérer déroutant, tant il ne ressemble à aucun autre. C’est un livre dans lequel on retrouve les grandes qualités littéraires de son auteur, faites de mélancolies, de poésie, de malice et d’ingéniosité. Pierre Cendors invente le livre film avec sa Vie posthume d’Edward Markham. Et on se dit qu’il y a du génie chez cet écrivain…

 

A lire sur Froggy's Delight :
La chronique de "Minuit en mon silence" du même auteur

En savoir plus :
Le blog de Pierre Cendors
Le Facebook de Pierre Cendors


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 24 juin 2018 : Voyage Voyage

Ce week end, l'équipe de Froggy's Delight est allée faire un tour en Normandie pour tourner 3 sessions à venir très bientôt... résultat des courses, une édition un peu plus light que d'habitude, mais on se rattrapera la semaine prochaine avec la session de Brisa Roché et plein d'autres choses, en attendant, voici le sommaire.

Du côté de la musique :

"Side stories" de Thomas Bramerie Trio
"Pied-tendre" deLucien Chéenne
"Love is dead" de CHVRCHES
"Macadamia" de Adam and the Madams
"Endorphine" de Daran
Rencontre avec Brisa Roché
autour de son album "Father"
"Hekatombeando" de Flor del Fango
Rencontre avec Foray
"Fortune EP" de Ghern
"Broken land" de Initiative H
"Matelot EP" de Laïn
"The iron age" de Nicolas Gardel et The Head Bangers
"F..k the jazz !" de Pascal Pistone et Delphine Lavergne au Petit théâtre du Bonheur
"Strangers" de The Ramona Flowers
"Banburismus" de Zonk't

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"La Double Inconstance" au Théâtre des Béliers Parisiens
"Table rase" à la Manufacture des Abbesses
"C'est maintenant que ça commence" au Théâtre Essaion
"I love Piaf" au Théâtre Le Lucernaire
"On monte Mae West !" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
le compte-rendu de la 2ème édition du Festival des Ecoles de l'Union avec les spectacles :
"La Condition Collective"
"Le cercueil est trop grand pour la fosse"
"Le Roi Lear"
"L'Album d'Agnès"
et "Le Mariage forcé - Le Médecin volant"
des reprises avec :
"Darius" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Dévaste-moi" à la Maison des Métallos
"Huis Clos" à la Comédie Saint-Michel
et les chroniques des autres spectacles de juin

Expositions avec :

"Zao Wou-Ki - L'espace est silence" au Musée d'art moderne
et dernière ligne droite pour : "Tintoret - Naissance d'un génie" au Musée du Luxembourg

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Ma Fille" de Laura Bispuri
"Un couteau dans le coeur" de Yann Gonzalez
et les chroniques des autres sorties de juin

Lecture avec :

"Dehors" de Yann Moix
"Divine vengeance" de Fransceso Muzzopappa
"Funambules" de Charlotte Erlih
"L'Afrique, nouvelle frontière du djihad ?" de Marc antoine Pérouse de Montclos
"Le coeur des amazones" de Christian Rossi et Géraldine Bindi
"Le Grraaou" de Etienne Beck et Jonvon Nias
"Mon autre famille" de Armistead Maupin
"Une femme infréquentable" de Chris Dolan
"Une seconde de trop" de Linda Green
et toujours :
"Ayacucho" de Alfredo Pita
"Ceinture, rétro, clignotant" de Dorthe Nors
"La nuit de l'usine" de Eduardo Sacheri

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=