Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Mises en capsules 2018 - Perdu - Rise - Terminus - Il a vraiment quelque chose de Laurent Romejko - Le Grand Bain
Ciné XIII Théâtre  (Paris)  mai 2018

PERDU
Comédie écrite et mise en scène par Cyril Vernet, avec Cédric Zimmerlin, Zachary Lebourg, Muriel Gaudinet Emilie Lambert.

Dans "Perdu" de Cyril Vernet, le plus important est le titre : en effet, il ne faudra guère plus de quelques répliques et de l'arrivée de deux ou trois personnages, pour que le spectateur soit perdu, tout comme Alyocha, le fils de deux ans de Damien, qu'il perd en ayant les yeux attirés vers un "cul" qui détourne son attention de sa progéniture.

Cyril Vernet aime l'absurde et le ping-pong des dialogues, moins chercher la cohérence entre les scènes et réussir à bâtir un synopsis qui puisse se résumer en quelques mot pour donner un sens à son projet

Sur une forme courte, ce n'est pas très grave. On craint qu'en doublant ou triplant le texte cela soit plus gênant et tourne un peu à vide.

TERMINUS
Comédie dramatique de Coralie Miller, mise en scène de Coralie Miller et Mikaël Chirinian, avec Geneviève Casile, Zoé Bruneau et Léila Guérémy.

Pour symboliser un train de nuit, la scénographe Natacha Markoff, a réussi deux beaux entassements de valises que vont se partager trois femmes en partance vers l'Espagne. D'un côté, une grand-mère et sa petite-fille enceinte, de l'autre, une jeune quinquagénaire pas très avenante avec la grand-mère grande gueule.

Coralie Miller a écrit un joli argument pour trois femmes à trois âges de la vie : la grand-mère est au bout du rouleau, veuve depuis peu et condamnée à la maison de retraite par ses enfants ; sa petite-fille est à l'aube d'être mère et de passer à un nouvel âge de sa vie ; la quinquagénaire connaît le sort des femmes vieillissantes délaissées par les hommes qui cherchent de la chair fraîche.

Un peu sociologique, mais pas trop, bien écrit avec peut-être trop de mots d'auteurs, "Terminus" vaut en priorité par la prestation de Geneviève Casile, merveilleuse en grand-mère. Son abattage emporte la conviction. Zoé Bruneau et Leïla Guérémy la regardent, comme les spectateurs, avec des yeux admiratifs et savent se mettre à son unisson. On est tous contents de la voir si heureuse sur scène.

En peu de temps, Coralie Miller réussit à donner vie à son trio. On l'imagine bien être capable de prolonger les aventures des trois femmes en goguette et l'on attend, l'on espère, une version longue de ce "Terminus".

RISE
Comédie de Pascale et Ariane Boumendil, mise en scène de Ariane Boumendil, avec Alban Aumar, Constance Carrelet, Benjamin Gauthier, Pascale Oudot, Angélique Zaini et Zhuder Zhu.

Les tribulations de Javis, jeune homme barbu et brillant, à l'intérieur de l'agence "Rise". Le grand patron, K, le trouve "beau" et va faciliter son ascension au détriment des piliers féminines de l'agence, des piliers féminins de l'agence, pourtant plus au fait du fonctionnement et surtout de ce que Rise signifie.

On pariera que Pascale et Ariane Boumendil ont fait quelques stages dans des boîtes de conseil et autres agences publicitaires. Elles se moquent du jargon généralisé, bien entendu de la surabondance d'anglicismes abscons et surtout des discours creux.

"Rise" n'est pas forcément la plus originale des "Capsules", et l'on a souvent vu des parodies de ces fumeuses entités dans lesquelles personne ne sait vraiment ce qu'il y fait et ce que ses collègues y font.

Ici, on a l'impression que les auteures ont dépassé les clichés habituels et qu'elles connaissent bien le milieu. Elles ont ainsi le mérite d'avoir développé des moments singuliers comme cette cérémonie franco-chinoise avec traduction pas très simultanée et pas beaucoup plus garantie.

Cette connaissance et cette originalité suffiraient-elles pour développer la pièce et intéresser un large public à un sujet quand même assez rebattu entre les séries télés genre caméras cafés et les bédés ?

IL A VRAIMENT QUELQUE CHOSE DE LAURENT ROMEJKO
Comédie écrite et mise en scène par Félicien Juttner, avec Lucie Brunet et Rafaela Jirkovsky.

Deux filles nunuches, coiffées et habillées comme des poupées, sont côte à côte dans leur lit parlent "peopleries" notamment du sort de Dodie et Lady Di. L'une d'elles veut inviter le présentateur des "Chiffres et des lettres", Laurent Romejko, à dîner.

Cette critique sympathique du duo infernal médias/ménagères de moins de cinquante ans, concoctée et mise en scène par Félicien Juttner, fonctionne assez bien.

Sans doute, le sujet est-il un peu faible et manque de relief. Pourtant Lucie Brunet et Rafaela Jirkovsky se donnent à fond pour que la situation bascule dans l'absurde pure. Les deux jeunes femmes paraissent capables de monter encore en puissance.

Si leur auteur sait en faire autant, "Il a vraiment quelque chose de Laurent Romejko" aurait sa place dans un bon café-théâtre dont le public est en général fin connaisseur des choses du petit écran.

LE GRAND BAIN
Comédie de Valérie Leroy, mise en scène de Anne-Jacqueline Bousch et Valéry Leroy, avec Valérie Leroy, Paolo Palermo, Pierre Zeni, Catherine Vidal, Carole Massana, Maryse Flaquet, Franc Bruneau, Juliette Laurent, Stéphane Ly Cuong et Olivier Ruidavet.

Quand une ex-championne de natation (niveau fédéral...) s'installe dans un HLM ? Réponse dans "Le Grand Bain" : donner des cours de natation dans son appartement à une population qui ne sait pas nager d'autant plus que la piscine municipale est fermée...

Version "Grand Bleu" sans eau et en chambre, l'histoire que conte Valérie Leroy est irrésistible et déclenche des tonnerres d'applaudissements à mesure que sa parcelle d'HLM se remplit comme la cabine des Marx dans "Une nuit à l'Opéra".

Evidemment, pour les Capsules "Le Grand Bain" est plutôt version "petit bain" et Valérie Leroy a recours au vieux truc du téléphone avec sa mère, mais on imagine que dans un théâtre approprié, renforcé en gags tout en conservant le même état d'esprit (avec de surcroît interactivité du public, convié, lui aussi, à brasser dans le vide), elle pourrait obtenir un spectacle épatant auquel on prédit le succès garanti.

S'il y avait un prix "Capsules" 2018, "Le Grand Bain" aurait des chances très sérieuses de le recevoir.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 22 mai 2022 : Culture et vous - A vos agendas !

Il fait beau, il fait chaud, mais il n'y pas que les terrasses dans la vie. La culture bat son plein et, avant que le ciel ne nous tombe sur la tête, il est temps de se montrer curieux pour découvrir les nouveautés de la semaine de la musique et du spectacle vivant ainsi que du cinéma, de la lecture et des expositions.

Du côté de la musique :

"Godowsky - Bach" de Dimitri Papadopoulos
"Being alive" le nouveau mix à écouter de Listen In Bed
Rencontre avec Lofofora
"Des corps dans le décor" de Mauvais Sang
"Litz - once upon a time"
"Misia" de Revue Blanche
"Murmures et rumeurs" de Tom Bourgeois
et toujours :
"J'ai horreur de l'amour" de Bertrand Betsch
"Caroline" de Caroline
"Revenant" de Cascadeur
"Hell stairs" de CDSM
"Unica" de DeLaurentis
"Polar star" de Initiative H
"Fear of the dawn" de Jack White
"The line is a curve" de Kae Tempest
"Zadie Smith" 16ème émission de la saison 3 de Listen In Bed à écouter
"Bassoon steppes" de Lola Descours & Paloma Kouider
"Oan Kim & the Dirty Jazz" de Oan Kim
"Gabril Fauré : Horizons II" de Simon Zaoui, Pierre Fouchenneret, Raphaël Merlin, Parie Chilemme & Quatuor Strada
"Keep on falling" de The Boo Radleys

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Antoine et Cléopâtre" aux Ateliers Berthier
"Feel Good" à la Manufacture des Abesses
"Double Je" au Théo Théâtre
"Tous les marins sont des chanteurs" au Théâtre du Rond-Point
"Cry me a river" au Monfort Théâtre
"Carmen ou presque" au Théâtre Trévise
une reprise avec "Mister Paul" au Théâtre du Petit Montparnasse
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Monnaies & Merveilles" à la Monnaie de Paris
dernière ligne droite pour :
"Aux frontières de l'Humain" au Musée de l'Homme
"Maurice Denis - Le Bonheur rêvé" au Musée Maurice Denis
"Le Monde de Steve McCurry" au Musée Maillol
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit avec :
"Juste la fin du monde" de Xavier Dolan
"La belle époque" de Nicolas Bedos
"Mustang" de Deniz Gamze Ergüven
"Les Eternels" de Zhangke Jia

"Le Traître" de Marco Bellocchio
"It must be heaven" de Elia Suleiman
en salle pour les cinéphiles : "Les Femmes des autres" de Damiano Damiani

Lecture avec :

"De la guerre, Mook 2" de Jean Lopez
"Les routes oubliées" de S.A. Cosby
et toujours :
"Amnistie" de Aravind Adiga
"Le réalisme magique du cinéma chinois" de Hendy Bicaise
"Nobles de coeur" de Marc Alexandre Oho Bambe & Fred Ebami
"Le silence est ma langue natale" de Sulaiman Addonia

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=