Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le Cercle littéraire de Guernesey
Mike Newell  juin 2018

Réalisé par Mike Newell. Grande Bretagne. Drame/Romance. 2h03. Avec Lily James, Michiel Huisman, Matthew Goode, Jessica Brown Findlay, Tom Courtenay, Penelope Wilton, Katherine Parkinson et Glen Powell.

"Le Cercle littéraire de Guernesey" de Mike Newell est le typique film qui n'est pas un chef d'oeuvre mais dont on se souviendra toute sa vie et qu'on reverra sempiternellement à la télé ou en vidéo avec un égal plaisir.

Mike Newell, cinéaste british de chez british qui, heureusement pour lui, ne sera jamais considéré comme un auteur, est un coutumier du fait. Tout le monde a vu et revu son "Quatre mariages et un enterrement" et l'on prend donc le pari que "Le Cercle littéraire de Guernesey" suivra le même chemin.

D'abord "Le Cercle littéraire de Guernesey" est adapté d'un roman au titre presque éponyme puisqu'il s'agit du "Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates" de Mary Ann Shaffer et Annie Barrows. Un roman sous forme épistolaire qui a connu un grand succès et, en voyant le film, on comprend vite pourquoi, car il s'agit d'une histoire à la fois terriblement britannique, comme on s'y attend, et vraiment originale.

En effet, ce cercle littéraire composé d'une bande d'habitants de Guernesey farfelus et attachants, toqués de lecture, permet de mieux connaître l'histoire de l'île anglo-normande pendant l'Occupation.

Juliet Ashton, jeune écrivaine britannique, plutôt futile et mondaine, est la coqueluche de la presse d'après-guerre. Elle reçoit un jour une invitation à participer à un cercle de lecteurs de Guernesey. Merveilleusement écrite la lettre envoyée par Dawsey Adams, un fermier membre du club.

Elle finira par accepter l'invitation et se prendra au jeu des îliens, découvrant leur passé récent et prenant goût à ce monde étrange situé à quelques kilomètres de la France, régi par le droit normand et appartenant à la couronne britannique.

Il faut savoir que Jersey et Guernesey auront été les seuls morceaux du Royaume-Uni occupés par les Allemands. Le film apprendra aux spectateurs bien des événements tragiques vécus par les habitants de Guernesey.

Ainsi, ils découvriront comment tous les enfants de l'île ont été, avant l'arrivée des nazis, rapatriés en Angleterre. Ils apprendront aussi que certains résistants du cru à l'occupant ont connu les camps et un sort tragique.

Enquêtant sur l'île, où elle prend ses marques, Juliet Ashton reconstitue le destin des gens qu'elle côtoie, s'implique dans le présent en revivant dans le présent. Humour, émotion, coups de théâtre, rien n'est épargné pour que le spectateur sensible soit obligé d'écraser plus que quelques larmes.

Plan plan peut-être, mais joué admirablement par des acteurs anglais comme on les aime, parmi lesquels on reconnaîtra en vieux monsieur le grand Tom Courtenay, "Le cercle littéraire de Guernesey" de Mike Newell reconstitue avec aisance et fidélité le roman de Mesdames Mary Ann Shaffer et Annie Barrow.

Si l'on n'aime que les chefs d'oeuvre, il ne faut pas venir voir ce film. Si, au contraire, on aime le cinéma moulé harmonieusement à la louche, et que l'on rêve de revivre les émotions partagées par une salle du samedi soir, il faut y aller un samedi soir.

Nul doute que les spectateurs d'aujourd'hui retrouveront grâce au "Cercle littéraire de Guernesey" les automatismes des salles populaires d'antan.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 7 mars 2021 : Mars et ca repart... peut être

Pas de nouvelles très réjouissantes du côté de la culture en ce mois de mars, veille de printemps. Rien sur les salles de spectacles, les musées et les cinémas de rares évocations de la réouverture des restaurants à midi "quand on pourra". Bref, pas de quoi se réjouir. Voici en tout cas notre sélection culturelle pour tenir le coup en attendant.
on commence par le replay de la MAG #22

Du côté de la musique :

"Collapsed in Sunbeams" de Arlo Parks
"Ma folie" de Bast Ferry
"Paradise" de Da Capo
"It's OK" de Fantomes
"L'effet waouh des zones côtières" de Institut
"Something joyful" de Jonathan Orland Quartet
"Haydn : Stabat mater, Symphonies N° 84 & 86" de Le Concert de la Loge & Julien Chauvin
"No black violins" le mix 15 de Listen In Bed à écouter à volonté
"Liberté" de Sego Len
"Où tout a commencé" de Tristesse Club
et toujours :
"Bareback" de Acquin
"Tu m'apprends" de Andréel
"Let my people go" de Archie Shepp & Jason Moran
"Roden crater / Basquiat's black kingdom / Laurel canyon" de Arman Méliès
"Monument ordinaire" de Mansfield TYA
"Glowing in the dark" de Django Django
"My shits" de Dye Crap
"Medicine at midnight" de Foo Fighters
"In a silent way" le mix #14 de cette saison 2 de Listen In Bed
"Alors quoi" de Meril Wubslin
"Old western star" de Nico Chona & the Freshtones

Au théâtre dans son salon :

"Le Gros, la Vache et le Mainate" de Pierre Guillois
"Intrigue et Amour" de Yves Beaunesne
"13 à table" de Marc-Gilbert Sauvageon
"Thé à la menthe ou t'es citron" de Patrick Haudecoeur
"J'étais dans ma maison et j'attendais que la pluie vienne" de Jean-Luc Lagarce
"Faut-il laisser les vieux pères manger seuls aux comptoirs des bars ?" de Carole Thibaut
"Eric-Antoine Montreux tout !" au Festival de Montreux

Expositions :

en virtuel :
"Vasarely - Le partage des formes" au Centre Pompidou
"Picasso poète" au Musée national Picasso
"Jean" à la Cité des sciences et de l'industrie
"Comme un parfum d'aventure" au Mac Lyon
"Omar Ba - Anomalies" à la Galerie Templon
"Les aventuriers des mers" à l'Institut du Monde Arabe

Cinéma :

at home :
"Exotica" d'Atom Egoyan
"L'Amant d'un jour" de Philippe Garrel
"Les Biens Aimés" de Christophe Honoré
"Dans les champs de bataille" de Danielle Arbid
"Eastern Plays de Kamen Kalev
"Mon frère s'appelle Robert et c'est un idiot" de Philip Gröning

Lecture avec :

"Que ma mort soit une fête" de Cristian Alarcon
"Normal people" de Sally Rooney
"Middlewest" de Skottie Young & Jorge Corona
"L'hôtel de verre" de Emily St.John Mandel
"De Staline à Hitler" de Robert Coulondre
et toujours :
"88" de Pierre Rehov
"Blanc autour" de Wilfrid Lupano & Stéphane Fert
"Dictionnaire des mafias et du crime organisé" de Philippe di Folco
"Le rapport Brazza" de Vincent Bailly & Tristan Thil
"Les amants d'Hérouville - un histoire vraie" de Romain Ronzeau, Thomas Cadène & Yann le Quellec
"Monstres anglais" de James Scudamore
"Vers le soleil" de Julien Sandrel

Du côté des jeux vidéos :

Les jeux de l'année selon Boris Mirroir de Doom à Minoria !
"DevilZ, Survival" sur PC

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=