Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le Cercle littéraire de Guernesey
Mike Newell  juin 2018

Réalisé par Mike Newell. Grande Bretagne. Drame/Romance. 2h03. Avec Lily James, Michiel Huisman, Matthew Goode, Jessica Brown Findlay, Tom Courtenay, Penelope Wilton, Katherine Parkinson et Glen Powell.

"Le Cercle littéraire de Guernesey" de Mike Newell est le typique film qui n'est pas un chef d'oeuvre mais dont on se souviendra toute sa vie et qu'on reverra sempiternellement à la télé ou en vidéo avec un égal plaisir.

Mike Newell, cinéaste british de chez british qui, heureusement pour lui, ne sera jamais considéré comme un auteur, est un coutumier du fait. Tout le monde a vu et revu son "Quatre mariages et un enterrement" et l'on prend donc le pari que "Le Cercle littéraire de Guernesey" suivra le même chemin.

D'abord "Le Cercle littéraire de Guernesey" est adapté d'un roman au titre presque éponyme puisqu'il s'agit du "Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates" de Mary Ann Shaffer et Annie Barrows. Un roman sous forme épistolaire qui a connu un grand succès et, en voyant le film, on comprend vite pourquoi, car il s'agit d'une histoire à la fois terriblement britannique, comme on s'y attend, et vraiment originale.

En effet, ce cercle littéraire composé d'une bande d'habitants de Guernesey farfelus et attachants, toqués de lecture, permet de mieux connaître l'histoire de l'île anglo-normande pendant l'Occupation.

Juliet Ashton, jeune écrivaine britannique, plutôt futile et mondaine, est la coqueluche de la presse d'après-guerre. Elle reçoit un jour une invitation à participer à un cercle de lecteurs de Guernesey. Merveilleusement écrite la lettre envoyée par Dawsey Adams, un fermier membre du club.

Elle finira par accepter l'invitation et se prendra au jeu des îliens, découvrant leur passé récent et prenant goût à ce monde étrange situé à quelques kilomètres de la France, régi par le droit normand et appartenant à la couronne britannique.

Il faut savoir que Jersey et Guernesey auront été les seuls morceaux du Royaume-Uni occupés par les Allemands. Le film apprendra aux spectateurs bien des événements tragiques vécus par les habitants de Guernesey.

Ainsi, ils découvriront comment tous les enfants de l'île ont été, avant l'arrivée des nazis, rapatriés en Angleterre. Ils apprendront aussi que certains résistants du cru à l'occupant ont connu les camps et un sort tragique.

Enquêtant sur l'île, où elle prend ses marques, Juliet Ashton reconstitue le destin des gens qu'elle côtoie, s'implique dans le présent en revivant dans le présent. Humour, émotion, coups de théâtre, rien n'est épargné pour que le spectateur sensible soit obligé d'écraser plus que quelques larmes.

Plan plan peut-être, mais joué admirablement par des acteurs anglais comme on les aime, parmi lesquels on reconnaîtra en vieux monsieur le grand Tom Courtenay, "Le cercle littéraire de Guernesey" de Mike Newell reconstitue avec aisance et fidélité le roman de Mesdames Mary Ann Shaffer et Annie Barrow.

Si l'on n'aime que les chefs d'oeuvre, il ne faut pas venir voir ce film. Si, au contraire, on aime le cinéma moulé harmonieusement à la louche, et que l'on rêve de revivre les émotions partagées par une salle du samedi soir, il faut y aller un samedi soir.

Nul doute que les spectateurs d'aujourd'hui retrouveront grâce au "Cercle littéraire de Guernesey" les automatismes des salles populaires d'antan.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 29 mars 2020 : On continue à s'égayer le cerveau

On attaque la troisième semaine de confinement. On ne va pas baisser les bras, et nous vous proposons encore un joli contenu histoire de s'oxygéner le cerveau comme on peut. C'est parti.

Du côté de la musique :
"44" de François Puyalto
"Yene mircha" de Hailu Mergia
"Le silence et l'eau" de Jean-Baptiste Soulard
"Gigaton" de Pearl Jam
"Metal band" de Bernard Minet
"Connection loss" de Caesaria
"The black days session #1" de Daniel Roméo
"Sixième sens" de Faut Qu'ça Guinche
Péroké, Coco Bans, Al Qasar, quelques clips pour lutter contre l'ennui du confinement
"Alterations" de Robin McKelle
"Love of life" de Vincent Courtois, Robin Fincker et Daniel Erdmann
"No return" de We are Birds
et toujours :
"La course" de Bon Voyage Organisation
"Où ça en est ?" de Ceylon
"Blossom" de Coralie Royer
"Brothers of string" de Duplessy & the Violins of the World
"Atomised single" de Gogo penguin
"Onkalo" de Julie Campiche Quartet
"Single carry me home" de Kokoroko
"The pain, the blood and the sword" de Lion's Law
"Five for five" de Michael Fine
"Mon étrangère" de Valentin Vander

Au théâtre dans un fauteuil de salon avec :

en diffusion sur le net :
une comédie contemporaine avec la captation de la création originelle de "Art"
du boulevard avec :
le streaming de "Fleur de cactus"
le streaming de "Jo"
un classique revisité avec la captation de "Peer Gynt"
une évocation de l'univers de Lewis Caroll avec la captation de "Lewis versus Alice"
dans la rubrique "Au Théâtre ce soir" :
"Peau de vache"
avec Sophie Desmarets
et "La Puce à l'oreille" avec Louis de Funès
une gourmandise pour fan addict avec Fabrice Luchini en vidéo dans "Le point sur Robert"
et des spectales à voir ou a revoir en DVD :
"Le Paradoxe amoureux"
"Dieu habite Dusseldorf"
"ABC D'airs"

Expositions :

en toute tranquillité mais musicales avec sur le Musée de la Sacem :
"L'Opérette" de son Age d'or à la Belle Epoque au regain d'engouement avec sa réactivation par des compagnies contemporaines tels "Azor" et "La Grande duchesse de Gerolstein"
et celle dédiée à son roi "Jacques Offenbach"
au Musée de la Monnaie de Paris :
la visite virtuelle des collections permanentes et la visite de sa dernière exposition en date "Kiki Smith"
et passer les frontières avec la visite virtuelle des collections du Musée Guggenheim de New York

Cinéma :

Ciné-Club at home avec :
"Blue Velvet" de David Lynch
"Casanova" de Federico Fellini
"Les 39 marches" d'Alfred Hitchock
le téléfilm "Paris Best" de Philippe Lioret
et des films récents sortis en DVD :
"Les Eblouis" de Sarah Suco
"Alice et le maire" de Nicolas Pariser
"Noura" de Hinde Boujemaa

Lecture avec :

"Banditi" de Antoine Albertini
"Champ de tir" de Linwood Barclay
"Chasseurs et collectionneurs" de Matt Suddain
"Les cents derniers jours d'Hitler" de Jean Lopez
"Les plumes du pouvoir" de Michaël Moreau
"Nefertari dream" de Xavier-Marie Bonnot
et toujours :
"Confession téméraire" de Anita Pittoni
"L'âne mort" de Chawki Amari
"L'archipel des larmes" de Camilla Grebe
"Riposte" de David Albertyn
"Temps noirs" de Thomas Mullen
"Toute la violence des hommes" de Paul Colize
"Une île sur la Volga" de Iwan Lépingle

Froggeek's Delight :

"Shadow, le cloud computing", retour d'expérience de l'utisation d'un PC dans les nuages
Une sélection de jeux pour moins vous ennuyer pendant le confinement et plus tard
"Call of Cthulhu" sur Switch, PS4, Xbox One et PC
"Call of Duty Modern warfare" sur PS4, XboxOne, PC

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=