Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Tout va bien se passer
Théâtre de la Reine Blanche  (Paris)  juin 2018

Pièce musicale de Maïa Brami, mise en scène de Coralie Emilion-Languille et Bruno Fougniès, avec Coralie Emilion-Languille et David Kpossou.

D'abord, ne pas se fier au titre, puisque ce qui sera ici décrit est l'inverse de ce qu'il énonce. En effet, le texte de cette "pièce musicale" de Maïa Brami est tout sauf une partie de plaisir.

Par la nature même de ce qu'il raconte aussi : car s'il est quelque chose d'antinomique avec plaisir, c'est bien ce qu'on appelle en termes tristement cliniques, la PMA (Procréation Médicalement Assistée).

Tout se passera donc très mal, malgré les dires d'un "professeur émérite" pour qui la PMA est une telle formalité qu'elle peut bien se passer d'anesthésie.

Coralie Emilion-Languille, dont on ne saura jamais les motivations pour chercher à enfanter ni les raisons pour lesquelles son couple ne peut y aboutir par la voie habituelle, va raconter son parcours terrible qui lui fera frôler la mort pour tenter de donner la vie.

Document cru et lui aussi sans anesthésie en mots et en formules, "Tout va bien se passer" a bien besoin de la musique électrifiée de David Kpossou pour transformer le cri d'indignation d'une femme en un tempo free jazz propice à une danse réconciliant son corps et son cœur.

Pour éviter l'aridité d'une description documentaire sans complaisance, Coralie Emilion-Languille et Bruno Fougniès ont cherché, à l'instar de la musique, à dédramatiser la situation en la surjouant, en la distanciant. Dans un décor quasi vide, trône une cabine de douche d'appartement. Ce lieu symbolique annonce évidemment la résolution triviale et banale de "Tout va bien se passer" dans une purification attendue.

Sans doute, n'y avait-il pas d'autre solution pour laver aussi le spectateur de ce qu'il vient de lui être infligé. C'est là la limite d'un texte qui pourrait n'apparaître que comme un règlement de comptes sur une "mauvaise pratique" d'un geste médical qui pose des problèmes moraux plus graves, jamais évoqués par celle qui est présentée comme une "suppliciée".

Au lieu de suivre son calvaire dans un théâtre qui cache son côté purement factuel dans une forme finalement très maniérée, on aurait aimé qu'elle explique pourquoi elle était prête à s'infliger une telle épreuve. Ou, pire, qu'elle avoue qu'elle avait accepté la doxa dominante qui fait de la PMA un acte médical marchand simple et sans conséquences.

Bref, que l'auteure exprime autre chose qu'une rancoeur face à un praticien "marron", et évoque toute la part maudite de la souffrance de son personnage, vivant sa douleur comme la punition réservée aux femmes qui transgressent les sacro-saintes lois judéo-chrétiennes en matière de conception. Reste que l'excellente performance de Coralie Emilion-Languille ne pâtit pas de la manière trop partielle de Maïa Brami de traiter son sujet.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 26 juin 2022 : un festival de festivals

C'est parti pour la saison des festivals, de musique, de théâtre, de cinéma, de littérature.. tout est bon pour découvrir plein de belles choses pendant l'été ! Profitez-en.

Du côté de la musique :

"Garden Party" de Florent Marchet
"I had it all" de Maxwell Farrington & Le Superhomard
"Spleen III" de Fleur du Mal
on découvre Grandma's Ashes et Sugar Pills
"Miniatures du dedans" de Hirsute
"All indians ?" de Imperial Quartet
"Whosampled.com" la 19eme émission de Listen In Bed à écouter
"Otrium"de Quentin Ghomari
"Heat" de Shake Stew
et toujours :
"Les micros siestes acoustiques Vol 1" de Bastien Lallemant
"Blooming point" de Beach Scvm
"Swing state" de Ben Sidran
"The crowd growls, the crown fails" de Bender
"Reaching out"de Cy
"Méli mélo" de Denis Gancel Quartet & Cie
"Blue songs" de Denis Levaillant
"Freedriver" de Early Spring Horses
Festival LEVITATION #9 :
avec  Péniche, Servo, You Said Strange, Death Valley Girls, Bruit, Pond, Kikagaku, Moyo
Kim Gordon le samedi
Interview de Bruit
interview de You Said Strange
"Philip Glass : Etudes pour piano, intégrale" de François Mardirossian
"The days of Pearly Spencer" de Listen In Bed à écouter en ligne
"I tried to make music with AI and this Happened" de Whim Therapy

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Romance" au Théâtre Les Déchargeurs
"Mon amant de Saint-Jean" au Théâtre de l'Athénée-Louis Jouvet
"Les Tontons farceurs" au Théâtre L'Alhambra
"La Ménagerie de verre" au Théâtre Essaion
"Je m'appelle Momo" au Théâtre Essaion
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

dernière ligne droite pour "Pionnières, artistes d’un nouveau genre dans le Paris des Années Folles" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit avec :
"J'arrive" de Bertrand Basset
"Parenthèse" de Denis Larzillière
"J'ai perdu mon corps" de Jérémy Clapin
"Nuit magique" de Xaver Böhm
"Ma fille" de Laura Bispuri
"Fiertés" une sélection de films arc-en-ciel
et (re)voir des films de Rainer Werner Fassbinder
"Lili Marleen"
"Tous les autres s'appellent Ali"
et en sortie DVD-VOD: "Todos os Mortos" de Caetano Gotardo et Marco Dutra

Lecture avec :

"La preuve du contraire" de Caitlin Wahrer
"Utopia avenue" de David Mitchell
"Omerta" de R.J. Ellory
"Des jours meilleurs" de Jess Walter

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=