Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La Fille de la côte
Le Deuxième Soir Non Plus  (Kûtu Records)  juin 2018

Du sable, beaucoup de sable, l’eau, les vagues, l’iode et le rhum. Le duo de La fille de la côte, composé de Yann et Cécile Pons, traverse les pays, direction la côte la plus proche (ou pas) avec leur sweet trompette et leurs pops cordes, nous entraînant dans une bossa nova follement nonchalante.

Un bon moyen d’oublier le quotidien et de s’aérer l’esprit en fermant les yeux dès les premiers accords, Le deuxième soir non plus est une invitation au voyage, à plier bagage au milieu de la nuit pour filer là où le soleil darde ses rayons sur les eaux scintillantes. Second album du duo, la galette est un truc cool, entre nostalgie et aventure, en douceur et sans douleur.

S’assoupir le jour derrière des persiennes filtrant les rayons trop violents, déambuler la nuit sur le sable exhalant une douce humeur marine, écouter le chant des vagues lécher la côte, siroter des cocktails avec le petit parasol en papier qui ne sert à rien mais qu’on garde pour l’ambiance, et se laisser entrainer dans des petits pas chaloupés terriblement désuets mais tellement romantiques. Vacances j’oublie tout.

Nonchalants jusqu’au bout de la nuit, Yann et Cécile entremêlent leurs voix, se répondent et alternent les propos comme un couple fusionnel insouciant du monde qui l’entoure. Ils sont l’amour à la plage aou tcha tcha tcha coquillages et crustacés tchikiboum, la robe achetée un jour de pluie et les couples bronzés qui dansent sur Luis Mariano.

"J’ai vu place de l’océan ta robe claire ton chapeau blanc, je suis à la trace tous les passants s’ils te ressemblent même vaguement" ("Août").

Entre Europe et Amérique Latine, éloignement et proximité, La fille de la côte est une chatte lascive, toute en délicatesse, en parfaite harmonie et mélodies légères, on se délecte de ce son comme de ces moments où rien ne compte plus que la caresse du soleil, les yeux mi-clos dans les calanques et cette légère brise venue du paradis.

Et puis il y a cette malice subrepticement glissée aux coins des titres, déculpabilisant le bain de soleil et l’alcool après minuit : "L’après-midi je défie le cancer en maillot pour voir si cette année tu m’as encore dans la peau" ("Saint-Palais-Sur-Mer").

Un brin de spleen, le temps ralentit. Folie légère c’est doux.

 

En savoir plus :
Le site officiel de La Fille de la côte
Le Soundcloud de La Fille de la côte
Le Facebook de La Fille de la côte


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 mai 2019 : Préparez vos cadeaux

On ne va pas couper à la Fête des mères, alors autant offrir des chouettes cadeaux. Voici une sélection de disques, spectacles, livres et même jeux vidéo pour vos mamans. C'est parti !

Du côté de la musique :

Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'une session acoustique avec le groupe au complet
"Chostakovitch" de Artemis Quartet
"Marilou" de Equipe de Foot
"Le fil d'ariane" de Marianne Piketty & Le Concert idéal
"Trois frères de l'orage : Quatuors de Schulhoff, Haas, Thèmes et variations de Krasa" de Quatuor Béla
"Saisons" de Quintette Aquilon
Jean Pierre Kalfon et Jad Wio aux Rendez vous d'ailleurs
et toujours :
"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Happy Child" au Théâtre de la Bastille
"True Copy" au Centquatre
"Cataract Valley" aux Ateliers Berthier
"Folie" au Théâtre du Rond-Point
"Dans la solitude des champs de coton" à la Grande Halle de La Villette
"Logiquim-pertubable-dufou" au Théâtre du Rond-Point
"The importance of being earnest" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Amours, mode d'emploi" au Théâtre des Mathurins
"Déshonorée" au Théâtre de l'Opprimé
"Jacob, Jacob" au Théâtre-Sénart
les reprises :
"Roses" au Théâtre de la Bastille
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
"La Mate" au Théâtre du Rond-Point
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma :

Oldies but Goodies avec "Divorce à l'italienne" de Pietro Germi
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A la droite d'Hitler" de Nicolaus Von Below
"Des hommes en noir" de Santiago Gamboa
"Honorer la fureur" de Rodolphe Barry
"Les anges de Babylone" de Ghislain Gilberti
"Sa majesté des ombres" de Ghislain Gilberti
"Travelling" de Christian Garcin & Tanguy Viel
et toujours :
"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=