Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Feu la mère de Madame - Mais n'te promène donc pas toute nue !
Théâtre Le Lucernaire  (Paris)  juin 2018

Pièces courtes de Georges Feydeau mises en scène par Raymond Acquaviva, avec avec en alternance Maxime Béhague, Aurélie Frère, Marion Jadot, Jérémie Laure, Mathias Marty, Aurore Medjeber, Quentin Morant, Florent Mousset, Juliette Storaï et Michaël Zito.

Le comédien, metteur en scène et pédagogue Raymond Acquaviva met en scène un diptyque feydeauien qu'il a malicieusement sous-titré "Hommes au bord de la crise de nerfs" car le point commun de ces opus de format court tient à une des thématiques de prédilection du vaudevilliste.

Celle de la scène de de ménage que Georges Feydeau décline a l'envi comme fer de lance du pandémonium conjugal en levant le voile sur l'intimité petite-bourgeoise de la Belle Epoque.

Raymond Acquaviva met en scène ces deux opus en miroir avec de jeunes comédiens formés à son école judicieusement distribués qui opèrent en alternance et s'avèrent tous épatants.

La première, "Feu la mère de Madame", épingle l'acidité rance du couple dans une veine courtelinesque avec le retour de bamboche au petit matin d'un mari à l'inertie indolente (Jérémie Laure) servant de prétexte à l'épouse "bobonne" en chemise de pilou (Aurélie Frère) courroucée pour vitupérer tous azimuts. Montée dans son "jus", elle accuse son âge par un jeu volontairement naturaliste.

La seconde, "Mais n'te promène donc pas toute nue !", dans laquelle le mari fulmine contre la manie de sa femme de se promener en petite tenue, a été écrite dans la foulée de "On purge bébé". Nonobstant la substitution d'argument comique, la grivoiserie du suçon thérapeutique remplaçant la trivialité intestinale, elle présente une similitude de situation et de personnage féminin qui allie déconcertante ingénuité et ténacité chicaneuse.

Raymond Acquaviva a opté pour la contemporanéisation et les codes de jeu de la comédie de boulevard qui privilégie les effets comiques. Juliette Storaï campe parfaitement la bonne sotte, tout comme Michaël Zito le journaliste précieux et Quentin Morant l'élu de province mal dégrossi.

Et l'affaire est rondement menée par Jérémie Laure qui manie en expert l'humour loufoque et l'incontestable nature de Aurore Medjeber qui révèle un abattage comique digne des grandes dames du théâtre de boulevard.

Divertissement assuré.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 12 janvier 2020 : Pas de soldes sur Froggy's

C'est la saison des soldes. Peut être l'occasion d'acheter au rabais quelques oeuvres d'artistes qui auraient mérité que l'on paie le prix fort. Qu'à cela ne tienne, voici le sommaire de la semaine rempli de découvertes et d'artistes à soutenir, soldés ou non.

Du côté de la musique :

"Nougaro" de Babx, Thomas de Pourquery et André Minvielle
"Demain est mort" de Larme Blanche
"True colors" de David Bressat
"Splid" de Kvelertak
"Bach, Handel : An imaginary meeting" de Lina Tur Bonet & Dani Espasa
"My favourite things", le podcast de Listen In Bed #8
"Turn bizarre" de Livingstone
"Le musc" de Petosaure
"En voyages" de Pierre Vassiliu
"Shadow in the dark" de Tiger & the Homertons
"Caipirinha" de Tiste Cool
et toujours :
"Broken toy" de Dirty Bootz
"Voix du ciel" de Ensemble Gilles Binchois
"Telemann : Frankfurt Sonatas" de Gottfried von der Goltz
"Lemon the moon" de Nitai Hershkovits
"Le rêve et la terre : Debussy, Ginastera" de Orchestre de Lutetia & Alejandro Sandier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Phèdre" au Théâtre des Abbesses
"Du ciel tombaient des animaux" au Théâtre du Rond-Point
"Les Passagers de l'aube" au Théâtre 13/Jardin
"Pièce en plastique" au Théâtre de Belleville
"Les Feux de l'Amour et du Hasard" au Grand Point Virgule
"Ruy Blas, grotesque et sublime" au Théâtre Essaion
"Les Michel's" au Théâtre Essaion
les reprises :
"Dom Juan - Le festin de pierre" au Théâtre de la Cité internationale
"Le dernier carton" au Théâtre du Gymnase
"Le K" au Théâtre Rive-Gauche
"La promesse de l'aube" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Ritals" au Théâtre La Scène Parisienne
"Odyssée" au Lavoir Moderne Parisien
"Philippe Fertray - Pas de souci" au Théâtre de la Contrescarpe
"Trinidad - Pour que tu t'aimes encore" à la Comédie Bastille
"Constance - Pot pourri" au Théâtre de l'Oeuvre
"Dans ma chambre" au Théâtre Les Déchargeurs
"Carla Bianchi - Migrando" à la Nouvelle Seine
"Giorgia Sinicorni - Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles de janvier

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour "Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

"Barthes*" de Vincent Gérard, Cédric Laty, Bernard Marcadé et et Camille Zéhenne
la chronique des films sortis en décembre
et la chronique des sorties de janvier

Lecture avec :

"Celle qui pleurait sous l'eau" de Niko Tackian
"Je suis le fleuve" de T.E. Grau
"La prière des oiseaux" de Chigozie Obioma
"Sang chaud" de Kim Un Su
"Un millionaire à Lisbonne" de J.R. Dos Santos
et toujours :
"Juste une balle perdue" de Joseph D'anvers
"La séparation" de Sophia de Séguin
"Otages " de Nina Bouraoui
"Sukkwan island" de David Vann

Froggeek's Delight :

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=