Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce On aura pas le temps de tout dire
Théâtre du Prato  (Lille)  juin 2018

Seul en scène écrit et interprété par Gilles Defacque accompagné par le musicien Bruno soulier dans une mise en scène de Eva Vallejo.

Pas besoin d'un nez rouge pour être clown, même si Gilles Defacque le revêt un bref instant dans "On aura pas le temps de tout dire". Dans son théâtre lillois, Le Prato, son "théâtre international de quartier" comme il le surnomme, tout est dédié au clown, cet indéfinissable personnage mi-homme mi-acteur.

Pour Gilles Defacque, il l'a prouvé et le prouve encore dans ce spectacle, la condition de clown est une ascèse de la condition humaine. On ne se proclame pas clown, on le devient. Sous-titré "Portrait d'acteur #1", le spectacle qu'il propose résume une vie d'acteur-clown en 20 tableaux.

Attention, ce sont des "tableaux" vivants et non des "stations" mortifères. Car Gilles Defacque jamais ne souscrit à la mythologie du martyrologue clownien, ce poncif vu et revu, celui du "clown triste", qui fait rire mais qui est suicidaire.

Pour lui, le clown est du côté des vivants, est là pour les célébrer, les exprimer. Si tout n'est pas facile pour l'acteur, qui doit demander bien au-delà de son enfance un "petit billet" à sa maman, cette précarité ne cache pas une tristesse sans fin. S'il peut être désespéré, c'est parce que, comme disait Léo Ferré, le "désespoir est la forme supérieure de la critique".

Car le vrai clown est un être moral qui ne revendique pas le rire à n'importe quel prix. Par essence, il est l'opposé de l'humoriste. Lui, l'Auguste, le Paillasse, il n'a pas la prétention de choisir un public de bon aloi, il cherche à faire rire tout le monde ... mais sans aucune démagogie dans son numéro.

Dans "On aura pas le temps de tout dire", les séquences ne s'enchaînent pas. Elles se heurtent ou se poussent. C'est un monde de dualités où le silence et le bavardage. la musique et les mots, les gestes et les expressions, les instruments de musique et les balais participent à cette parade intime, celle d'un homme qui se raconte, qui raconte le tumulte de son être artistique.

Bien sûr, au bout du compte, il y a de la maîtrise. Une maîtrise qu'il a la modestie de cacher en se proclamant "artisan". Pourtant, il va au-delà du "travail bien fait" de l'artisan et a le droit sans doute plus qu'un autre au titre d' "artiste", lui qui passe avec autant de générosité du concertina au violon.

Eternelle question, la dualité artisan-artiste, se résout en un mot : l'artiste ajoute au geste maîtrisé un petit plus... la poésie.

Et, effectivement, Gilles Defacque ne cesse de convoquer le poétique, à commencer par Baudelaire et Apollinaire, dans une version mémorable du "Pont Mirabeau". Et la musique de Bruno Soulier, dont la présence en chef de fanfare à ses côtés est nécessaire, ajoute aussi un grain de folie artistique à ce résumé savamment désordonné de sa vie d'acteur-clown qui, forcément, emprunte un moment un sentier beckettien.

Dans sa mise en scène, Eva Vallejo ne bride jamais les élans du personnage. Rien n'est orchestré pour être calibré. Elle joue sur "la profondeur de champ", entre une avant-scène vide et un arrière plan encombré de chaises et d'objets.

"On aura pas le temps de tout dire" est un spectacle où le vide est aussi inspiré que le plein. Il dit une vie bien remplie, celle d'une condition respectable et enviable, et loin d'être finie.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 5 février 2023 : Faites sauter les crêpes, pas la retraite !

Encore une semaine mouvementée en perspective mais entre 2 mouvements sociaux et pendant votre télétravail il y a de quoi se cultiver, tant qu'il reste la culture ! c'est parti pour le programme de la semaine avec notamment le replay de la MAG #60 !

Du côté de la musique :

"Tarbes" de La Féline
"The world ended a long time ago" de This Immortal Coil
"Invisible heart" de She Owl
"Dans la splendeur" de Rivière
"Inner songs" de Olvier Temime
"Before I saw the sea" de Me and My Friends
"DJ Jerri" la 17eme de la saison 4 de Listen In Bed
"Head above water" de Laura Cox
"Messages from water" de Ichiro Onoe
"What's your name ?" de Archi Deep
Dirty Deep, Lana Desôza, Diamond Dog, Who Parked the Car à découvrir
et toujours :
"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Oncle Vania" au Théâtre national de l'Odéon
"Kingdom" aux Ateliers Berthier
"En attendant Godot" à La Scala
"HOP !"" au Centquatre
"Salle des fêtes" au Théâtre Public de Montreuil
"Madame Ming" au Théâtre Rive-Gauche
"Le manteau de Janis" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Ranger" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Quand je serai grande je serai Patrick Swayze" au Théâtre du Rond-Point
les reprises :
"Les Faux British" à la Comédie des Champs Elysées
"Dévaste-moi" à l'International Virtual Théâtre
"Marie des Poules"au Studio des Champs Elysées
"Mon âge d'Or" au Théâtre Essaion
"Mon Tchaikovski' au Théâtre Essaion
"L'Ingénu" au Théâtre Essaion
et les autes spectacles déjà l'affiche

Expositions :

"La Fabuloserie" à la Halle Saint-Pierre
dernière ligne droite pour :
"Oskar Kokoschka - Un fauve à Vienne" au Musée d4art Moderne de la Ville de Paris
et les expositions encore à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"Summers Survivors" de Marija Kavtaradze
"Les Fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"La Religieuse" de Guillaume Nicloux
"L'Intrusa" de Leonardo Di Costanzo
en salle pour les amateurs de documentaires :
"La ferme à Gégé" de Florent Verdet

Lecture avec :

Interview de Eric Dérian lors du festival d'Angoulême 2023
"Finir prof" de Mara Goyet
"Guillotinées" de Cécile Berly
"Petite et grande histoire de la Cité interdite" de Bernard Brizay
"Shamane" de Marc Graciano
"Stalingrad, le tournant de la guerre" de François Kersaudy
et toujours :
"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan

un jeu vidéo plutôt original pour terminer : Hell is Others sur PC

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=